DIRECT. Coronavirus : 21 départements sont désormais classés en zone de circulation active du virus, annonc… – Franceinfo

Spread the love

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #CORONAVIRUS

10h56 : “30 000 contrôles ont été effectués. S’agissant du port des masques, nous sommes à un flux de 700 verbalisations par jour”

10h55 : “Dans tous les territoires, j’ai demandé aux représentants de l’Etat d’établir des plans de contrôle, afin de s’assurer du respect des règles. Il ne suffit pas d’édicter des obligations, encore faut-il contrôler.”

10h54 : “Notre troisième arme sur laquelle s’appuie la gestion de l’épidémie, c’est l’approche territoriale. J’ai souhaité que le risque épidémique soient pilotés au plus près du terrain, avec une stratégie graduée. L’illustration la plus nette de cette stratégie est celle que nous avons employé en Mayenne.”

Le Premier ministre se félicite de la manière dont l’épidémie a été gérée en Mayenne.

10h53 : “Nous avons déployé une capacité à tester parmi les meilleures du monde : 830 000 tests par semaine, avec la perspective du million en septembre.”

10h51 : “L’essentiel des contaminations se font dans les espaces privés, dans notre quotidien.”

10h52 : “Porter un masque, ce n’est pas toujours très simple. Se tenir à distance des autres, ce n’est pas un réflexe spontanée. Mais avouons ensemble que ce ne sont pas des contraintes insurmontables. Évitez les fêtes familiales, respectez les gestes barrières en milieu familial.”

10h51 : Le port du masque sera également obligatoire “pour tout le monde” dans l’enseignement supérieur, annonce Jean Castex. C’est une nouveauté. Le ministère de l’Enseignement supérieur n’avait jusqu’ici pas mis à jour le protocole publié le 6 août, qui l’imposait lors des déplacements mais ne faisait que le “recommander” pendant les cours.

10h49 : “Nous fournissons des masques gratuits à nos concitoyens les plus modestes. Nous avons envoyé récemment 50 millions de masques à 3 millions de familles modestes et précaires. Nous avons décidé de renouveler cette opération en octobre et aussi souvent que cela sera nécessaire jusqu’à la fin de l’épidémie.”

10h51 : “La protection passe par le port du masque, le plus possible. Je vous rappelle que le masque a d’abord été rendu obligatoire dans les transports, puis dans les commerces et les lieux recevant du public, ensuite dans les espaces publics fréquentés, et dans la perspective de la rentrée, la doctrine a été étendue aux entreprises et à l’école. La règle est simple : le port du masque est désormais obligatoire dans tous les espaces fermés où se réunissent plusieurs personnes.”

10h48 : Jean Castex a annoncé tout à l’heure que 21 départements étaient désormais considérés comme des zones de circulation active du virus. Ce classement aura “des conséquences”, qu’il promet de détailler lors de son discours.

10h47 : “Puisque nous parlons de la rentrée scolaire, évitons que papy et mamie aillent chercher les enfants à l’école.”

10h45 : “Notre première arme pour lutter contre la propagation du virus, c’est la prévention. Cette prévention, je veux le répéter avec solennité, elle concerne et s’adresse à tous, nous la devons en premier lieu aux personnes vulnérables à la maladie.”

10h44 : “Comme le virus, le gouvernement n’a pas pris de vacances.”

10h43 : “Des plans de reconfinement territoriaux ou globaux sont prêts. Notre système hospitalier est près aussi à une éventuelle nouvelle vague de patients, en terme de lits, masques, médicaments, réanimateurs. Mais notre objectif est de tout faire pour éviter un reconfinement, surtout généralisé, et un afflux massif de patients, tel que nous l’avons connu. Cet objectif est à notre portée, pour peu que nous soyons tous mobilisés.”

10h42 : “Nous voulons que cette reprise en septembre soit la plus large possible, dans un cadre sécurisé. Plus l’activité s’arrête, plus la crise économique et sociale s’amplifie, plus les conséquences humaines seront dramatiques.”

10h42 : “Face à cette situation, quelles dispositions le gouvernement va-t-il prendre ? Je voudrais d’abord vous dire les principes qui nous guident, que l’on pourrait résumer en une phrase : vivre avec le virus.”

10h56 : “Tirer le signal d’alarme ne signifie pas que nous sommes dans une situation grave comme en début d’année, nous en sommes encore très loin. On estime qu’à l’époque le taux d’incidence se situait à 1 000 pour 100 000.”

10h55 : “Le virus circule dans toutes les régions. Dans la majorité des départements, l’incidence a dépassé les 10 pour 100 000. Il y a toutefois de fortes disparités. Un certain nombre de départements ont dépassé le seuil de 50 pour 100 000, un seuil important. Nous avons pris la décision d’inscrire 19 nouveaux départements en rouge, cela porte au total le nombre de départements concernés à 21.”

10h55 : “Le nombre d’hospitalisation commence à augmenter, lentement mais sûrement.”

10h54 : “Ce virus circule beaucoup chez les jeunes, en particulier pour la tranche 20-30 ans. Ils présentent des taux positifs proches de 6%, plus que la moyenne nationale. Les asymptomatiques sont en nombre élevé au sein de cette population.”

10h37 : Nous avons regroupé dans un article les quatre indicateurs à suivre pour surveiller l’arrivée ou non d’une nouvelle vague de l’épidémie, dont certains viennent d’être évoqués par Jean Castex.

10h54 : “Ce n’est pas une spécificité française. Le virus progresse partout dans le monde. Tout prêt de nous, en Europe, le taux d’incidence augmente.”

10h53 : “Nous comptions moins de 1 000 nouveaux cas par jour à la fin du confinement, nous sommes aujourd’hui à plus de 3 000. Bien sûr, il faut interpréter ces chiffres avec prudence, nous testons beaucoup plus de monde. Mais cette montée en puissance des tests n’explique pas tout : le pourcentage de personnes positives augmente.”

10h53 : “Nous sommes depuis quelques semaines dans une phase de recrudescence de l’épidémie.”

10h45 : “Nous avons ouvert aux internautes la possibilité de nous poser des questions, nous y répondrons après notre intervention liminaire.”

10h45 : “Il est indispensable de vous rendre compte des actions que nous engageons et de répondre le plus précisément possible à toutes les interrogations que cette situation appelle”.

10h44 : “A quelques jours de la rentrée scolaire, j’ai souhaité avec les ministres en charge de l’Education nationale et de la santé de vous faire un point sur la situation sanitaire que traverse notre pays”.

10h32 : Le Premier ministre Jean Castex, le ministre de la Santé Olivier Véran et le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer tiennent une conférence de presse. Regardez-la en direct.

10h27 : Bonjour @Dav. La rentrée de lundi prochaine n’est pas optionnelle : les parents dont les enfants sont inscrits à l’école doivent les envoyer en cours. Dans le cas contraire, ils contreviendraient à l’obligation d’assiduité, expliquait-on en juin. Il est possible, en France, d’opter pour l’instruction à domicile, mais celle-ci est soumise à une procédure particulière et des contrôles.

10h27 : Bonjour franceinfo. Avec la montée en puissance du nombre de nouveaux cas, depuis 15 jours, beaucoup autour de moi refusent déjà de mettre leurs enfants à l’école… En aura-t-on le droit ? J’hésite moi-même…

10h05 : Le nouveau protocole sanitaire destiné aux établissements scolaires vient d’être publié sur le site du ministère de l’Education nationale.

10h07 : L’épidémie de Covid-19 pose des problèmes inédits face à l’ouragan Laura. La responsable de l’évacuation en Louisiane a expliqué que les centres d’hébergement avaient dû mettre en place des protocoles pour éviter les contaminations : “Les gens qui entrent se font asperger les mains de désinfectant. On leur vérifie la température et on met tout le monde à distance de 2 m les uns des autres.”

09h40 : Bonjour FI ! Et est-il envisagé de fournir des masques transparents aux ELEVES dont les professeurs ont besoin de lire sur les lèvres ? Je suis enseignante et travailleur handicapé, appareillée des deux oreilles et compensant beaucoup en lisant sur les lèvres. Je comprends qu’on parle beaucoup des élèves, de ceux qui sont en situation de handicap… Mais chez les enseignants aussi il y en a, et là c’est silence radio… J’avoue que de mon côté c’est un peu la panique…

09h40 : Jean-Michel Blanquer a annoncé tout à l’heure la distribution de masques transparents à certains professeurs, notamment ceux qui accueillent des élèves sourds et malentendants. Dans les commentaires, s’interroge sur le sort des professeurs qui, comme elle, ont besoin de lire sur les lèvres des élèves. Le ministre n’a pas évoqué leur cas.

09h37 : Il a également promis une “réactivité totale” sur la question des fermetures de classes ou d’établissements où des cas de Covid-19 seraient identifiés. “C’est souvent dans un délai de 48 heures que les choses vont se jouer”, a détaillé le ministre de l’Education nationale.

09h33 : Le port du masque, obligatoire pour les élèves au collège et au lycée, le restera pendant les récréations, a précisé Jean-Michel Blanquer sur France Inter tout à l’heure.

09h23 : La ministre déléguée à l’Industrie Agnès Pannier-Runacher s’est placée en quatorzaine après avoir déjeuné “à côté d’une personne (qui) a été testée positive quelques jours plus tard, a-t-elle annoncé sur RMC, en visioconférence.

09h08 : Mike Pence a également répondu aux critiques des démocrates visant la gestion de l’épidémie de coronavirus : “Joe Biden a dit que ‘aucun miracle n’est en vue’. Ce que Joe n’a pas l’air de comprendre, c’est que l’Amérique est un pays de miracles et que nous sommes sur le point d’avoir le premier vaccin sûr et efficace au monde d’ici la fin de l’année.”

09h10 : Faisons un nouveau point sur les informations principales de ce jeudi :

L’ouragan Laura a atteint il y a une heure les côtes de la Louisiane et du Texas. Approchant de la catégorie 5, la plus puissante, il est considéré comme extrêmement dangereux. Plus de 600 000 personnes ont reçu l’ordre d’évacuer.

Port du masque, rentrée scolaire, plan de relance… Voici ce qu’il faut retenir des annonces de Jean Castex hier, et les principaux points du discours de rentrée du ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer.

Brenton Tarrant a été condamné à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle en tant qu’auteur de l’attaque terroriste de deux mosquées à Christchurch (Nouvelle-Zélande), qui avait fait 51 morts en mars 2019.

Des matchs de basket, baseball, football et tennis ont été reportés aux Etats-Unis après un vaste mouvement de boycott en protestation contre un nouveau cas de violence policière contre un homme noir, Jacob Blake, gravement blessé par balles.

08h57 : Bonjour @Lara. Votre situation est différente de celle des élèves. Jean-Michel Blanquer a déjà annoncé que les masques des enseignants seraient pris en charge par l’Education nationale, vous devriez donc en recevoir de votre établissement. C’est, de manière générale, la règle au travail, où le masque obligatoire est pris en charge par l’employeur.

08h57 : Bonjour, sera-t-il possible de déclarer l’achat de masques comme frais réels aux impôts ? Je suis professeure, j’aurai donc besoin d’un nombre conséquent de masques dans le cadre de mon travail.

08h52 : Le ministre de l’Education nationale a aussi expliqué pourquoi le port du masque est désormais obligatoire en toute circonstance pour les enseignants. “Les deux ou trois exceptions qu’on avait envisagées pouvaient être source de confusion”, explique-t-il – la possibilité d’enlever le masque quand ils se trouvent à plus de deux mètres des élèves, qu’il évoquait la semaine dernière, est abandonnée.

08h52 : Sur France Inter, Jean-Michel Blanquer annonce que “des masques transparents”, permettant “de voir le mouvement de la bouche”, vont être distribués aux enseignants dont les élèves peuvent avoir besoin de lire sur les lèvres, soit pour l’apprentissage de la lecture, soit parce qu’ils sont sourds ou malentendants.

08h43 : Les entreprises françaises qui se mobilisées pour fabriquer des masques ont connu des hauts et des bas, entre les forts besoins du pic de l’épidémie, l’arrivée de la concurrence de masques étrangers, puis le regain de demande lié à l’obligation de plus en plus large d’être masqué. Certaines ont raconté leurs difficultés et leur adaptation à notre journaliste Coline Renault.

(DAVID HIMBERT / HANS LUCAS / AFP)

<

p id=”lmsg-5f474a1b8256bfedf2207d34″ class=”message custom”>07h52 : Les enjeux de cette rentrée marquée par la crainte du Covid-19 sont bien sûr à la une de certains quotidiens ce matin.

07h44 : #RENTREE Des classes, voire des écoles, peuvent être fermées en cas de contaminations, expliquait hier Jean-Michel Blanquer. Dans une interview au Parisien ce matin, le ministre de l’Education nationale assure travailler à “proposer des solutions aux parents dans tous les cas de figure”. Il envisage notamment l’accueil d’enfants à l’étude ou pour des activités culturelles ou sportives si la capacité de leurs classes doit être réduite.

07h37 : A La Réunion, les cours ont repris depuis plus d’une semaine, et la situation laisse présager de difficultés ailleurs en France. Alors que des cas ont été détectés dans 14 établissements, des professeurs ont expliqué à notre journaliste Coline Renault la difficulté d’éviter les contaminations, avec des classes qui se mélangent, des élèves agglutinés pour se laver les mains et des récréations prises tous ensemble.

Leave a Reply