DIRECT. Confinement : plus de 500 verbalisations dans la nuit en région parisienne – Le Parisien

Spread the love

L’essentiel

» Suivez en direct les événements de ce mercredi :

14 heures. Des questions? Pensez-y, quand vous avez un doute, nous pouvons interroger un spécialiste pour répondre à vos questions sur le confinement, les sorties, la contagion du virus, l’accélération de l’épidémie… >> Plus d’infos ici. Pensez aussi à regarder nos différentes rubriques sur le site, créées dans le contexte de l’épidémie, où nous répondons déjà à nombre d’interrogations, par exemple la chloroquine est-elle vraiment un remède miracle?

13h50. Plus de 500 verbalisations dans la nuit en région parisienne. La préfecture de police de Paris a exactement effectué 518 verbalisations pour des déplacements non justifiés et verbalisé quatre commerces « non essentiels » dans la nuit de mardi à mercredi suite aux annonces décidées par le gouvernement pour freiner l’épidémie de coronavirus, a fait savoir la PP.

LP / Philippe de Poulpiquet
LP / Philippe de Poulpiquet  

13h35. Macron rend homme aux soignants. « À nos personnels soignants : vous ne comptez pas vos heures face à cette crise inédite. Nous savons ce que nous vous devons et nous mettrons les moyens nécessaires pour vous aider. Honoré d’avoir été à vos côtés ce matin au service réanimation de l’hôpital Avicenne », tweete le président.

13h30. Non, l’attestation de déplacement n’est pas valable sur smartphone. La question nous a été très souvent posée, et un flou restait à vérifier en raison d’une certaine tolérance des forces de l’ordre les deux premiers jours. Mais attention, maintenant les choses sont très claires : les formulaires enregistrés sur les smartphones sont jugés invalides et une amende de 135 euros sera délivrée >> Plus de détails ici.

13h13. Les recettes fiscales nettes en baisse de 10,7 milliards d’euros en 2020, selon le projet de loi de finances rectificative présenté ce mercredi par le gouvernement. De même, l’inflation tomberait à +0,6% en France en 2020, selon ces projections officielles.

13h02. Le gouvernement veut prolonger par ordonnance la durée des titres de séjour. Le projet de loi d’urgence pour faire face à l’épidémie de coronavirus prévoit d’autoriser le gouvernement à prolonger par ordonnance la validité des titres de séjour, selon ce texte obtenu mercredi par l’AFP. Le texte qui doit être présenté dans l’après-midi en Conseil des ministres, indique que le gouvernement « est autorisé à prolonger par ordonnance la durée de validité des visas de long séjour, titres de séjour, autorisations provisoires de séjour, récépissés de demande de titre de séjour ainsi que des attestations de demande d’asile qui ont expiré entre le 16 mars et le 15 mai 2020, dans la limite de cent quatre-vingts jours ».

13 heures. Les cours du pétrole s’enfoncent encore. Les cours du pétrole poursuivent leur descente ce mercredi, le baril de référence américain touchant un plus bas depuis 2003, pris en étau entre une offre débordante et une demande mondiale sapée par la pandémie de coronavirus. Les deux cours de référence ont perdu près de 60 % de leur valeur depuis le début de l’année.

12h57. Vous angoissez, enfermez chez vous? Soufflez. Une application pour méditer, zenfie, est mise en accès libre par ses créateurs pendant toute la période de confinement.

VIDÉO. Supporter le confinement : mode d’emploi d’une famille française de Florence

12h55. Un premier centre de confinement pour les sans-abri à Paris. « Les deux premiers centres dits de desserrement ouvriront à Paris dans les prochains jours, pour un total de 150 places, dont le premier d’ici vendredi », a déclaré le ministère dans un communiqué. Ces centres sont à destination des SDF contaminés par le coronavirus mais dont l’état ne nécessite pas une hospitalisation. Le dispositif sera progressivement déployé sur tout le territoire. Les autorités prévoient un centre de desserrement par région, voire plus.

12h52. Les Bourses toujours prises dans une spirale de baisse. Les milliards promis par les grandes puissances pour soulager l’économie mondiale face au Covid-19 semblaient ne pas pouvoir enrayer la spirale baissière des places d’Europe et d’Asie mercredi. Après un bon départ, Tokyo a dérapé et lâché 1,68 %. En Europe, les principales places boursières ont toutes balayé leur rebond de la veille, ouvrant en baisse, de plus de 2 % à Paris, 3 % à Londres et 4 % à Francfort.

12h50. : « J’ai besoin d’argent ». Les livreurs en première ligne pendant le confinement. Déjà précaires, les livreurs se retrouvent aujourd’hui particulièrement exposés au Covid-19. Témoignages.

VIDÉO. «Arrêtez de forcer nos voitures !» : la détresse d’une infirmière libérale, face au vol de masques

12h47. Le gouvernement veut autoriser la déclaration d’un « état d’urgence sanitaire ». Le projet de loi d’urgence pour faire face à l’épidémie de coronavirus prévoit d’autoriser la déclaration d’un « état d’urgence sanitaire », permettant de restreindre certaines libertés, selon ce texte obtenu mercredi par l’AFP. Le texte qui doit être présenté dans l’après-midi en Conseil des ministres indique que cet état d’urgence sanitaire peut être déclaré sur tout ou partie du territoire métropolitain et en outre-mer « en cas de catastrophe sanitaire, notamment d’épidémie mettant en jeu par sa nature et sa gravité, la santé de la population ».

12h45. La consommation reculerait de 2 % en 2020. La consommation des ménages en France devrait reculer de 2 % en 2020 à cause de la crise du coronavirus qui aura un « impact négatif sur l’emploi et sur la masse salariale », selon le projet de loi de finances rectificative obtenu mercredi de source parlementaire. L’inflation tomberait aussi à + 0,6 % en 2020, selon le projet de loi de finances rectificatif.

« La baisse de l’activité aurait un impact négatif sur l’emploi et sur la masse salariale, compensé en partie par les mesures de chômage partiel et d’indemnisation prises par le gouvernement. Au total, sur l’ensemble de l’année 2020, la consommation reculerait d’environ – 2 % », selon le texte.

12h42 : Suivez l’évolution de l’épidémie dans chaque région française. Depuis qu’un premier cas de Covid-19 a été déclaré en France, le 24 janvier 2020, 57 jours se sont écoulés. Suivez par ici l’évolution quotidienne du nombre de cas, région par région .

12h41. L’Europe a dépassé l’Asie en nombre de décès dus au coronavirus.

12h40. Les patrons de PSA et de Renault reçus à Bercy. Les présidents des deux groupes automobiles français PSA et Renault, Carlos Tavares et Jean-Dominique Senard, seront reçus mercredi à 13 heures par le ministre de l’Economie Bruno Le Maire. La filière automobile est en grande difficulté à cause de la crise économique liée au coronavirus.

12h37. L‘agroalimentaire met en garde contre des difficultés dans la logistique. « J’appelle à trouver des solutions rapidement pour sécuriser le transport des marchandises, c’est-à-dire le travail en particulier des chauffeurs, métiers déjà en forte tension », a déclaré le président de l’association des industries agroalimentaires (Ania).

12h35. La moitié des écoliers et étudiants dans le monde privée d’établissement scolaire. Plus de 850 millions de jeunes dans le monde, soit près de la moitié de la population d’écoliers et d’étudiants, devaient rester chez eux, sans accéder à leur établissements d’enseignements, à la date de mardi, annonce l’Unesco.

12h30. Afrique du Sud : le nombre de cas confirmés de Covid-19 augmente rapidement. Le nombre de cas confirmés a augmenté de plus d’un tiers en moins de vingt-quatre heures, pour passer de 85 à 116. L’essentiel des patients sont des personnes venues de l’étranger, mais le nombre de ceux contaminés localement – la plus grande crainte des autorités sanitaires sud-africaines – ne cesse de progresser.

12h27. Le défi du traitement des maladies chroniques. Cancer, insuffisances rénales… plus de 600 000 patients souffrant de maladies chroniques doivent se rendre dans les centres dont l’organisation est revue pour assurer la continuité des soins et garantir la sécurité des établissements.

12h25. Pendant ce temps, le Pakistan refuse de confiner ses villes malgré un bond du coronavirus. Ce pays pauvre au système de santé en déshérence, refuse de confiner ses villes, alors que les cas de nouveau coronavirus se multiplient ces derniers jours et qu’une zone de quarantaine défaillante pourrait avoir favorisé la pandémie. « La situation n’est pas la même que celle des Etats-Unis ou de l’Europe », a lancé mardi soir le Premier ministre Imran Khan lors d’une allocution télévisée.

12h22. Les associations demandent la « libération » des centaines de migrants en rétention. Plusieurs centaines de migrants sont ainsi « privés de liberté » et « leur libération immédiate est une exigence absolue, tant juridique que sanitaire », demandent dans un communiqué les 14 membres de l’OEE (l’Observatoire de l’enfermement des étrangers), dont notamment le Syndicat de la magistrature.

12h20. P osez-nous vos questions, nous y répondrons. De notre santé au système hospitalier, de notre famille à la société tout entière, de notre porte-monnaie jusqu’aux marchés financiers, la crise actuelle chamboule tout. La rédaction du Parisien se mobilise pour vous permettre d’y voir plus clair. Le formulaire pour poser votre question est disponible ici.

12h17. Restrictions des transports aériens en Outre-mer. Les vols d’agrément à destination des départements et région d’Outre-mer (Martinique, Guadeloupe, Guyane, La Réunion et Mayotte) seront interdits dans les prochains jours, ont annoncé l’ensemble des préfectures de ces territoires.

12h15. Tabacs et magasins de cigarettes électroniques ont bien le droit d’ouvrir. Un arrêté publié ce mercredi allonge la liste des commerces autorisés malgré les restrictions liées à l’épidémie. Un flou persistait après les premières annonces.

12h12. JO de Tokyo : « Il n’y a pas de solution idéale dans cette situation ». « C’est une situation exceptionnelle qui appelle des solutions exceptionnelles », a déclaré un porte-parole du CIO, alors que des réunions se poursuivent entre le président de l’instance, les comités nationaux olympiques et des représentants des sportifs.

12h10. Espagne : plus de 13 700 cas et 558 morts. L’épidémie de Covid-19 poursuit sa progression spectaculaire en Espagne, deuxième pays le plus touché en Europe, qui compte désormais un total de 13 716 cas et 558 morts, selon le nouveau bilan communiqué à la mi-journée. Plus de 2 500 nouveaux cas et 67 morts ont donc été enregistrés en 24 heures. Le chef du gouvernement Pedro Sanchez a averti devant un parlement quasi vide que « le plus dur restait à venir ».

12h07. Les mesures annoncées par Macron largement approuvées. Mais pour une majorité des Français (57 %) la France n’est « pas prête » à faire face à l’épidémie, selon un sondage Elabe-Berger Levrault. Plus de huit Français sur dix (81 %) se disent inquiets de la propagation du virus dans le pays, soit 20 points de plus qu’en fin de semaine dernière.

12h05. « Aide d’urgence » de 22 millions d’euros pour les secteurs culturels touchés. Le ministère de la Culture a annoncé mercredi une « aide d’urgence » de 22 millions d’euros pour différents secteurs culturels « frappés de plein fouet » par la crise du coronavirus. Ce « premier volet d’aides d’urgence » (10 millions d’euros pour la musique, 5 millions pour le spectacle, 5 millions pour le livre et 2 millions pour les arts plastiques) sera suivi par « d’autres mesures spécifiques », a indiqué le ministère qui veut « répondre au risque de disparition des structures culturelles, notamment les plus fragiles ».

12h02. « Arrêtez de forcer nos voitures! » : la détresse d’une infirmière libérale, face au vol de masques. Dans une vidéo devenue virale, une jeune femme se présentant comme une infirmière libérale relate que plusieurs voitures de professionnels ont été forcées et du matériel d’hygiène volé.

12 heures. Au Royaume-Uni : des supermarchés réservés aux vulnérables. La chaîne Sainsbury’s va réserver jeudi l’accès de tous ses magasins pendant leur première heure d’ouverture aux personnes de plus de 70 ans, aux femmes enceintes et personnes vulnérables, a indiqué son directeur général. Elle va aussi prolonger ses horaires d’ouverture d’une heure pour l’ensemble des clients. Les magasins de produits surgelés Iceland ont également lancé des horaires réservés pour les personnes âgées et vulnérables.

11h57. L’Iran annonce 147 nouveaux décès. Le bilan officiel est désormais de 1135 morts. Dans le même temps, une femme de 103 ans a guéri du nouveau coronavirus en Iran, rapporte l’agence officielle iranienne Irna, alors que la maladie est censée être beaucoup plus dangereuse pour les personnes les plus âgées.

Celle-ci a été « autorisée à sortir de l’hôpital après s’être totalement rétablie », ajoute l’article en citant Navid Danayi, directeur du centre hospitalier universitaire de la ville.

11h55. Une quarantaine de cas de Covid-19 chez les résidents d’Orpea. Mardi soir, « nous avions 38 patients et résidents testés positifs, qui sont répartis sur 5 pays », annonce le secrétaire général financier du groupe, numéro deux français des maisons de retraite et des cliniques privées. À cela s’ajoutent « 21 collaborateurs testés positifs », a précisé M. Grobet.

11h52. Un mort au Burkina Faso, le premier en Afrique subsaharienne.

11h50. À Venise, des canaux limpides. « À Venise, en raison de l’absence de touristes, l’eau des canaux est devenue limpide. #Coronavirus (Ce n’est pas du fait de l’absence de pollution, les sédiments ont juste pu se déposer au fond de l’eau en raison de l’absence d’activité) », rapporte un journaliste sur Twitter.

11h45. Canal + gratuit pour tous : 5 bonnes raisons d’aller y faire un tour. La chaîne cryptée offre jusqu’au 31 mars les chaînes de son bouquet aux détenteurs d’une box Free, SFR, Orange et Bouygues. Ce qui donne accès à un énorme catalogue.

11h40. Le président en visite à l’hôpital. Emmanuel Macron s’est rendu ce mercredi matin à l’hôpital Avicenne, à Bobigny, annonce l’Elysée. Venu seul (sans conseiller ni collaborateurs), il ne sera au contact d’aucun patient « afin de ne pas gêner le fonctionnement du service », est-il précisé.

11h35. Faure demande au gouvernement « d’aller plus loin » sur les mesures économiques. Alors que l’Assemblée nationale doit reprendre ses travaux jeudi en « format restreint » pour examiner les textes d’urgence face à l’épidémie de coronavirus, le numéro un socialiste a affirmé : « nous approuverons les textes » mais « il faudra aller plus loin » « On nous parle de 45 milliards » mais « en réalité, c’est 12 milliards. Le reste, ce sont des mesures de trésorerie qui seront appelées à être remboursées », a-t-il dit, en référence à l’aide de 45 milliards d’euros aux entreprises et salariés promise par le ministre de l’Économie.

11h30. Deux premiers cas confirmés en Nouvelle-Calédonie. La Nouvelle-Calédonie avait pour l’instant été épargnée par l’épidémie. Il s’agit de deux personnes arrivées sur l’archipel mardi « vers 16h30 par le vol Aircalin en provenance de Sydney pour leur voyage de noces », a précisé l’exécutif dans un communiqué. En Outre-mer, seuls Wallis-et-Futuna et Saint-Pierre et Miquelon sont pour l’instant exempts de cas de virus sur leur sol.

11h25. Rejoindre ses proches et risquer de les contaminer, ou rester confiné chez soi? C’est le dilemme de nombreux Français depuis le week-end dernier. Avant l’annonce d’un confinement généralisé, ils sont des centaines à avoir quitté les grandes villes pour rejoindre des proches. Quand d’autres ont préféré les préserver d’une éventuelle contamination. Témoignages.

11h20. Assemblée et Sénat sur le pied de guerre. Une poignée de parlementaires seulement dans les hémicycles, deux projets de loi à valider en urgence dans un consensus assez large : Assemblée et Sénat passent à partir de jeudi en mode commando contre le coronavirus, qui touche par ailleurs plusieurs élus.

Au moins un mètre de distance entre les participants en commission comme dans les hémicycles – voire des sénateurs en tribune s’il n’y a pas assez de place -, des micros nettoyés avant et après les réunions… Le Parlement appliquera strictement les consignes sanitaires, alors qu’au moins 18 députés et deux sénatrices ont déjà été contaminés par le coronavirus, sans compter les collaborateurs et membres du personnel.

11h15. L e Premier ministre suivi par 9,64 millions de personnes mardi. Si les séries diffusées sur France 3 et TF1 emportent les premières places du podium, l’interview du Premier ministre sur France 2 a tout de même été très suivie le 17 mars.

VIDÉO. Philippe : maintien du 1er tour, licenciements, nationalisations…

11h10. Fin d’une panne géante chez Nintendo. Les « gamers » confinés du monde entier peuvent souffler, après la fin d’une panne ayant bloqué pendant près de neuf heures les services en ligne de Nintendo, en pleine pandémie de coronavirus entraînant une ruée sur les jeux vidéo. La panne a notamment affecté la disponibilité de ses jeux en ligne ainsi que, plus brièvement, son « eShop », la boutique numérique du groupe.

11h05. Isolement dans les prisons, les proches et détenus inquiets. Les familles ne pourront plus rendre visite à leurs proches détenus à partir de ce mercredi. Une décision qui a provoqué des tensions dans plusieurs établissements pénitentiaires.

11h10. Le Medef met en garde contre un arrêt de l’activité économique. « Il y a eu dans tous les secteurs d’activité, y compris dans ceux très nombreux dont l’exploitation n’est pas interdite par les mesures sanitaires, un changement d’attitude extrêmement brutal des salariés », a expliqué Patrick Martin, le président délégué du Medef. Après l’allocution télévisée du président Emmanuel Macron lundi soir, « de nombreux salariés ont demandé à ce que leurs employeurs prennent des mesures d’activité partielle sans quoi ils exerceraient un droit de retrait », a-t-il ajouté, se disant « très préoccupé » par la situation.

11h07. À Sète, l’appel à mobilisation des conciergeries. Le patron d’une conciergerie touristique de Sète (Hérault) met à la disposition du personnel soignant certains appartements actuellement vides dont il a la gestion.

11h05. Nouveau bilan mondial : le coronavirus a fait au moins 7873 morts. Plus de 194 000 cas d’infection ont été dénombrés dans 150 pays et territoires depuis le début de l’épidémie. Ce nombre ne reflète toutefois qu’imparfaitement la réalité, un grand nombre de pays ne testant désormais plus que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Depuis le comptage réalisé la veille, 60 nouveaux décès et 4321 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. La Chine a dénombré au total seulement 13 nouveaux cas et 11 nouveaux décès ont été annoncés entre mardi et mercredi.

11 heures. Six patients infectés partis de Mulhouse transférés. « Évacuation sanitaire prévue aujourd’hui de 6 patients depuis Mulhouse vers Marseille et Toulon par avion militaire (capacité dite « Morphée ») », a twitté la ministre des Armées Florence Parly.

Quatre patients hospitalisés à Mulhouse et deux soignés à l’hôpital de Colmar sont partis vers 10h30 en ambulance pour rejoindre l’aéroport de Bâle-Mulhouse où un A330 du service de santé des armées (SSA) va les transférer vers les hôpitaux militaires de Toulon et Marseille. L’avion, qui a décollé d’Istres vers 10 heures, est attendu avant midi à Bâle-Mulhouse, de source militaire.

10h55. Le calendrier scolaire pourrait être bouleversé, le point sur les annonces de Jean-Michel Blanquer. Si le scénario d’un maintien du bac et du brevet en fin d’année reste privilégié, le ministre de l’Education assure que « s’il fallait faire évoluer bac et brevet, on le ferait ». Ses annonces sont à retrouver par ici.

10h50. L e savon de Marseille en première ligne. Face à la pénurie de gel hydroalcoolique, ce savon traditionnel, toujours fabriqué dans la cité phocéenne, connaît un regain de popularité.

10h45. Merkel s’adressera aux Allemands ce mercredi soir à la télévision, une première. Le porte-parole du gouvernement a précisé qu’aucune nouvelle mesure ne devrait être annoncée à cette occasion, alors que les écoles sont fermées et la plupart des magasins « non essentiels » doivent l’être également progressivement.

10h40. Un équipement contre le virus… inattendu. À Murcia, en Espagne, un habitant a visiblement pensé trouver la parade pour ne pas être confronté au Covid-19 lorsqu’il sort jeter ses poubelles. Et s’est donc, comme s’en amuse la police locale, déguisé en… Tyrannosaure. Sur Twitter, elle rappelle que « pendant le confinement, les animaux sont autorisés à se promener, s’ils sont accompagnés d’une personne, uniquement lors d’une courte promenade afin de se soulager ».

10h35. 4 conseils pour ne pas sentir trop isolé en télétravail. Se retrouver confiné chez soi et travailler à distance est un exercice aussi nouveau que délicat pour des millions de salariés tenus éloignés du bureau par le coronavirus. Suivez nos conseils.

10h30. Les régions donnent 250 millions au fonds national de solidarité. Cette somme sera utilisée pour abonder le fonds national de solidarité en faveur des TPE et indépendants frappés par les conséquences économiques de l’épidémie due au nouveau coronavirus. Comme le leur avait demandé l’exécutif, « les régions ont unanimement accepté de participer au fonds national de solidarité », écrit le président des Régions de France, Renaud Muselier, dans un communiqué diffusé mardi soir. Ce fonds de 2 milliards d’euros a été créé par l’Etat pour soutenir les petites entreprises ayant perdu, entre mars 2019 et mars 2020, 70 % de leur chiffre d’affaires.

10h25. La Chine se réveille petit à petit. Alors que le nombre de nouvelles contaminations se rapproche chaque jour de zéro, le pays où le coronavirus est apparu fin 2019 commence à renouer avec un semblant de vie. Hors de la province du Hubei, berceau du Covid-19 toujours placé en quarantaine, la circulation automobile augmente un peu chaque jour dans les grandes villes du pays. Les commerces, fermés pendant près de deux mois, rouvrent progressivement leurs portes.

Mais le retour à la normale est encore loin : la quasi-totalité des citadins continuent à porter un masque, la prise de température reste incontournable à l’entrée de la moindre supérette et les restaurants sont censés interdire à leurs clients de s’asseoir face à face.

10h20. Transavia et Hop !, s’apprêtent à suspendre tous leurs vols. La filiale à bas coût d’Air France-KLM, Transavia France, et sa filiale régionale Hop ! s’apprêtent à suspendre l’intégralité de leurs vols dans les prochains jours en raison de l’épidémie de coronavirus, a-t-on appris auprès du groupe.

10h18. En cas de baisse de vos revenus, prévenez les impôts! Si vous anticipez une forte baisse de revenus, liée à la crise sanitaire, n’hésitez pas à prévenir le fisc pour qu’il baisse votre taux de prélèvement mensuel.

10h15. Un plan d’aide de la région Ile-de-France. La présidente de la région annonce un plan d’aide à la lutte contre le coronavirus, avec une application pour les soignants mobilisables, la mise à disposition de lits d’internat et une aide financière aux cabinets médicaux et aux associations. « Toutes les personnes qui ont été formées à donner des soins et qui aujourd’hui se trouvent en dehors du système hospitalier (médecins du travail, scolaires, retraités…) peuvent venir prêter main-forte » en se faisant connaître sur une application que « nous allons lancer d’ici la fin de la semaine avec l’agence régionale de santé », a expliqué Valérie Pécresse sur RTL.

Pour les lits d’hôpitaux qui vont manquer, « la région va mettre à la disposition de l’Etat 9200 lits d’internat des lycées » actuellement vides, pour soit accueillir des sans-abri, soit servir de maisons de convalescence pour des personnes sorties de réanimation, a-t-elle ajouté.

10h10. Coldplay, Neil Young, Christine and the Queens… quand le confinement inspire les musiciens. Privés de concerts et de mouvement, des milliers de musiciens transforment depuis lundi leurs réseaux sociaux en lieux de partage. Impossible de (faire) connaître toutes les initiatives tant il y en a, de stars ou d’anonymes.

10h05. BMW ferme ses usines en Europe et en Afrique du Sud jusqu’au 19 avril. Le constructeur automobile allemand s’attend à un impact « significatif » sur ses résultats 2020 et prévoit notamment une « forte baisse » du bénéfice avant impôts alors qu’il s’attendait auparavant à une hausse significative cette année.

10 heures. La Bourse de Paris flanche de plus belle. Dans la foulée des autres places européennes, elle perdait -3,43 %, peu après l’ouverture, balayant son rebond de la veille, en dépit des traitements de choc pris à la pelle par les grandes puissances mondiales pour soulager une économie malade. À 09h30, l’indice CAC 40 perdait 137,01 points à 3 854,77 points. La veille, il avait rebondi de 2,84 %.

9h55. En février, l’Etat ne savait pas quelle serait la situation actuelle, affirme Darmanin. L’Etat ne savait pas en février que l’épidémie de coronavirus allait conduire la France à connaître la situation actuelle, a affirmé mercredi le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, après les déclarations de l’ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn. « Au mois de février, nous ne savions pas, comme les médecins l’ont déjà dit plusieurs fois y compris d’ailleurs sur vos antennes, que la situation serait celle que nous connaissons aujourd’hui », a déclaré M. Darmanin, interrogé depuis son bureau à Bercy par RMC/BFMTV. « C’est tellement vrai que Mme Buzyn a été candidate » à Paris, a-t-il ajouté.

9h52. Les rues de la capitale vidées, Véran se félicite. Un Français rencontre en temps normal « 50 personnes par jour, il faudrait qu’il rencontre 5 personnes par jour », a-t-il énoncé comme objectif. Aujourd’hui, « Paris n’a plus rien à voir avec ce qu’on a connu hier », s’est aussi félicité le ministre, en soulignant que le confinement s’appliquait à lui-même, puisqu’il, a-t-il dit, reste confiné désormais dans son ministère.

9h50. Vers une interdiction des marchés. Les marchés « où l’on voit des foules et qui ont beaucoup d’étals » seront « amenés à fermer », annonce le ministre de la Santé Olivier Véran sur LCI. « Les marchés où on va chercher à manger doivent pouvoir continuer de fournir de la nourriture aux personnes », a-t-il d’abord tenu à préciser, mais en revanche « ceux où l’on voit des foules, […] où il y a autre chose que de l’alimentaire sont amenés à fermer ».

« À mesure que l’on constate qu’il y a des contacts rapprochés des gens dans la rue, nous sommes amenés à prendre des décisions. Ce sont les préfets qui ont autorité pour prendre ces décisions de fermeture », a poursuivi le ministre, rappelant que la règle est d’« intervenir partout » pour « faire respecter une distance d’un mètre entre les personnes ».

9h45. À quoi va ressembler l’hôpital de campagne déployé en Alsace? Une structure de l’armée, composée de 30 lits de réanimation, va être ouverte pour désengorger les hôpitaux du Grand-Est, notamment celui de Mulhouse, totalement saturé.

9h40. Aux familles confinées, le pape préconise… les « câlins ». Le pape François a recommandé mercredi aux familles confinées de retrouver ensemble « des gestes de tendresse » comme « un plat chaud, une caresse, un câlin, un appel téléphonique », dans un entretien publié mercredi dans le quotidien La Repubblica.

9h35. Paris déserté. Dans les rues de la capitale, on ne croise plus personne ou presque. Reportage.

VIDÉO. Coronavirus : les rues de Paris désertées

9h30. « Nous organiserons le rapatriement des Français », annonce Lemoyne. Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, gère depuis le Quai d’Orsay le rapatriement des ressortissants se trouvant dans des pays étrangers ayant placé la France sur « liste rouge », à cause de l’épidémie de coronavirus.

9h25. « Il y aura du crédit » pour toutes les entreprises. « Il y aura du crédit pour tout le monde, nous avons pris des engagements pour pouvoir traiter les demandes en moins de cinq jours », a affirmé sur Europe 1 le président de la Fédération bancaire française (FBF) à l’égard de toutes les entreprises affectées par le coronavirus. L’Etat va garantir les prêts bancaires à hauteur de 300 milliards d’euros.

9h20. Les promenades sur la plage verbalisées. “Les contrôles effectués aujourd’hui ont permis de relever une très grande fréquentation des plages finistériennes (tout le littoral a été concerné) », s’est insurgée la Préfecture du Finistère dans un communiqué , relayé par France Bleu. Les contrevenants ont été verbalisés.

9h15. Sanofi s’engage. Après des essais « prometteurs », Sanofi offre 300 000 doses d’antipaludiques pour traiter des malades Les résultats d’essais menés sur des malades du coronavirus avec ce traitement sont jugés encourageants.

9h10. Bertrand dénonce les vols de masques. Le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, s’insurge sur Europe 1 : « C’est quand même un pur scandale que des salopards volent des masques aujourd’hui, qu’un camion de masques se fasse braquer comme dans un hold-up. »

9h05. Garde d’enfants : les policiers devront patienter. Aux policiers qui demandent à pouvoir bénéficier du dispositif de garde d’enfants, Jean-Michel Blanquer répond que « pour l’instant, on est concentrés sur les enfants de soignants ».

9 heures. Les dates du bac et du brevet maintenues pour l’instant. « Le scénario privilégié est celui du maintien des dates du brevet et du bac. S’il fallait faire évoluer cela, on le ferait, mais là c’est beaucoup trop tôt pour le dire », déclare le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, sur FranceInfo.

8h55. Le Maire appelle les salariés « à se rendre sur les lieux de travail ». Alors que les droits de retrait se multiplient, Bruno Le Maire appelle les salariés des secteurs essentiels « à se rendre sur leurs lieux de travail », en prenant leurs précautions, pour garantir la « sécurité économique du pays ». « J’invite tous les salariés des entreprises qui sont encore ouvertes, des activités qui sont indispensables au fonctionnement du pays, à se rendre sur leurs lieux de travail », affirme le ministre de l’Économie et des Finances sur BFM Business, citant l’exemple de secteurs comme l’agroalimentaire, la grande distribution ou les déchets.

8h50. Élément de langage. « Puisque notre pays est en guerre, il faut une économie de guerre », déclare Gérald Darmanin sur BFM, quelques minutes après que Muriel Pénicaud, ministre du Travail, a affirmé sur Radio Classique que « la guerre sanitaire entraîne une guerre économique ». Reprenant les mots prononcés mardi par Bruno Le Maire.

8h45. Le satisfecit de Darmanin. Pour une première journée », le confinement « s’est plutôt bien placé », commente Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des comptes publics sur BFM.

8h40. Pour Berger (CFDT), la protection des travailleurs est un « point noir ». Laurent Berger estime que la protection des travailleurs en activité est un « point noir » de la crise : « La première inquiétude, c’est la protection des travailleurs à leur poste. Clairement les inquiétudes des salariés viennent des moyens de protection parce qu’il y a des insuffisances en termes de masques, de gants dans les commerces alimentaires, dans les services de nettoyage des hôpitaux », explique le secrétaire général de la CFDT, sur France Inter. « Il faut équiper de manière rapide ces travailleurs qui sont indispensables », ajoute-t-il.

8h30. Tennis : l’US Open reporté ? Les organisateurs de l’US Open, quatrième et dernier tournoi du Grand Chelem de l’année, sont prêts à reporter leur épreuve, programmée cette année du 24 août au 13 septembre. Roland-Garros a lui été reprogrammé à fin septembre.

8h20. Restrictions d’accès aux îles du Morbihan. Alors qu’ailleurs en France l’activité hôtelière est encore permise, la préfecture du Morbihan a pris des mesures plus restrictives pour ses îles de Belle-Ile-en-Mer, Groix, Houat et Hoëdic : « Les locations saisonnières de logements et hébergements de tous types et les mises à disposition gracieuses de logements et hébergements de tous types sont interdites. »

L’accès aux résidences secondaires par les propriétaires est maintenu. Le quotidien Le Télégramme rapporte des tensions entre les habitants de Belle-Ile et les résidents secondaires venus s’y réfugier le temps du confinement.

8h10. Non-report du 1er tour : Le Pen nie avoir été consultée. Dans un tweet signé de ses initiales, Marine Le Pen affirme n’avoir jamais été consultée par le gouvernement sur un éventuel report du 1 er tour des municipales. La décision de maintenir les élections fait l’objet d’une polémique depuis mardi, suite à la publication dans Le Monde d’ une interview d’Agnès Buzyn, l’ex-ministre de la Santé semblant prendre ses distances avec la stratégie gouvernementale.

8 heures. Près de 200 000 contaminations dans le monde. Au moins 8418 sont mortes du coronavirus dans le monde et au moins 198 366 ont été infectées, selon les derniers chiffres de l’agence Reuters.

7h50. Des livreurs particulièrement exposés. Les plateformes de livraison ont annoncé poursuivre leurs activités pendant le confinement. Le Parisien raconte le quotidien de ces livreurs en première ligne face au virus.

7h40. Les tabacs et magasins de cigarettes électroniques peuvent bien rester ouverts. Jusqu’ici, ce n’était pas clair : un arrêté publié ce mercredi précise que les commerces « de détail de produits à base de tabac, cigarettes électroniques, matériels et dispositifs de vapotage en magasin spécialisé » ne sont pas concernés par les fermetures liées au coronavirus.

7h30. L’amende portée à 135 euros. Un décret publié mercredi au Journal officiel porte à 135 euros l’amende forfaitaire pour non-respect des mesures de confinement (contre 38 euros jusqu’ici). L’amende majorée s’élève désormais à 375 euros.

7h20. Un médecin en colère. Alors que plusieurs millions de masques doivent être livrés dans les hôpitaux et les pharmacies ce mercredi, le professeur Gilles Pialoux, chef de service de l’unité des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital Tenon à Paris, lance un cri de colère sur Europe 1 : « Il y a eu une incompétence! Je ne sais pas à quel niveau. On a eu une alerte épidémique sur un virus respiratoire fin décembre. Le 17 mars, on n’est toujours pas capable d’équiper la France en masques. »

7h10. Les droits de retrait se multiplient. Avec la crise du coronavirus, les droits de retrait se multiplient depuis plusieurs jours partout en France dans de nombreux secteurs d’activité comme l’agroalimentaire, le ramassage des ordures ou encore l’énergie. Un état des lieux à lire dans le journal ou sur le site du Parisien.

7 heures. L’autre pièce justificative. Pour rappel, les personnels qui ne pourraient pas différer leur déplacement professionnel doivent faire remplir par leur employeur un justificatif de déplacement professionnel.

6h55. Une attestation de déplacement dans le journal. Pour se déplacer, il faut obligatoirement signer une attestation de dérogation. Pour les lecteurs qui n’auraient pas d’imprimante, Le Parisien en publiera une au format A4 dans chaque édition du journal jusqu’à la fin des mesures de confinement. Et pour ceux qui veulent la télécharger en ligne, c’est ici ou sur le site du ministère de l’Intérieur.

6h40. Van der Leyen réfute le terme de « guerre » utilisé par Macron. « Personnellement, je n’utiliserais pas le terme de guerre mais je comprends la motivation du président français car le coronavirus est un adversaire inquiétant », dit la présidente de la Commission dans son entretien à Bild.

6h30. Pour Van der Leyen, les politiques ont « sous-estimé » le danger. « Je pense que nous tous, qui ne sommes pas experts, avons sous-estimé au départ le coronavirus », déclare Ursula von der Leyen au journal allemand Bild. « Mais entre-temps il est devenu clair qu’il s’agit d’un virus qui va nous occuper encore longtemps », a ajouté la présidente de l’exécutif européen. « Nous avons compris que toutes ces mesures, qui il y a encore deux ou trois semaines paraissaient drastiques et draconiennes, devaient être prises à présent », a Ursula von der Leyen, en rappelant que l’Europe était « en ce moment l’épicentre de la crise ».

6h15. Le FMI rejette une demande d’aide du Venezuela. Le gouvernement n’étant pas largement reconnu par la communauté internationale, le Fonds monétaire international (FMI) rejette une demande d’aide de 5 milliards de dollars réclamée par le président du Venezuela, Nicolas Maduro, afin de lutter contre la pandémie. L’action du FMI est « fondée sur une reconnaissance officielle du gouvernement par la communauté internationale […]. Il n’y a pas de reconnaissance claire à ce stade » en ce qui concerne le Venezuela, explique un porte-parole.

6 heures. Le virus peut survivre plusieurs heures à l’air libre. Selon une étude publiée mardi, le nouveau coronavirus peut survivre pendant plusieurs heures en dehors du corps humain, sur des surfaces diverses ou même dans l’air. Les scientifiques des Centres de contrôles et de prévention des maladies (CDC), de l’Université de Californie à Los Angeles et de Princeton affirment que le virus responsable de l’épidémie de Covid-19 a un niveau de viabilité à l’air libre comparable à celui du coronavirus provoquant le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère).

Leave a Reply