DIRECT. Attentats de janvier 2015 : “Ce n’est pas une justice vengeance, c’est une justice pour comprendre”… – Franceinfo

Spread the love

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #PROCES_ATTENTATS

12h07 : Il est l’heure de faire le point sur l’actualité.

Le procès des attentats de janvier 2015 à Charlie Hebdo, à Montrouge (Hauts-de-Seine) et à l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes s’est ouvert ce matin à 10 heures à Paris. Suivez notre direct.

A partir d’aujourd’hui, et pendant environ deux mois et demi, la justice va se replonger dans les attaques sanglantes perpétrées en janvier 2015 par les frères Kouachi et Amedy Coulibaly, qui ont fait 17 morts. On vous explique tous les enjeux de cette audience fleuve.

Kaing Guek Eav, plus connu sous le nom de Douch, tortionnaire du régime des Khmers rouges, est mort aujourd’hui. Emprisonné en 2010, il a dirigé la prison centrale de Phnom Penh où 15 000 personnes ont été torturées avant d’être exécutées par les Khmers rouges. Retour sur le profil de ce bourreau méthodique et zélé.

La 5e étape du Tour de France 2020 longue de 183 km part de Gap et arrive à Privas. Cette étape, sans grande difficulté, devrait sourire aux sprinteurs. Elle est à suivre à partir de 13h30.

11h41 : “Ce n’est pas une justice vengeance, c’est une justice pour comprendre” #AttentatsJanvier2015

11h52 : Après l’appel des 200 membres de la partie civile, des 144 témoins et des 14 experts, l’avocate du principal accusé, Isabelle Coutant-Peyre, présente ses conclusions : “C’est irréparable mais ça aurait pu être évité si les services de renseignements avaient été sérieux. Tout ça ne serait pas arrivé, assure-t-elle.

11h26 : “Je vois bien qu’il y a un processus d’abaissement de la pensée républicaine. Je vois aussi dans la société des courants de pensée qui ont tendance à expliquer que la République n’est pas l’unité et l’indivisibilité qui est inscrite dans la Constitution.”

L’ancien ministre de l’Intérieur au moment des attentats était l’invité de franceinfo juste avant l’ouverture du procès des attentats de 2015. Il a assuré que si des attentats comme ceux de janvier 2015 avaient lieu aujourd’hui, “je ne suis pas sûr” qu’il y aurait 3,5 millions de personnes dans la rue avec des panneaux “Je suis Charlie”.

11h13 : Quelques jours après les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher, la France enregistrait la plus grande manifestation jamais recensée dans le pays, le 11 janvier 2015. Que reste-t-il de ce moment d’unité, de l’esprit Charlie, de la liberté d’expression ? Réponse dans cet article.

(AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)

10h16 : Les 14 accusés déclinent tour à tour leur identité.

10h15 : Outre mes collègues Violaine Jaussent et Catherine Fournier, d’autres journalistes de franceinfo et de France Inter sont présents sur place, comme Gaële Joly.

10h07 : Le procès des attentats de janvier 2015 à Paris vient de s’ouvrir.

09h56 : Des anonymes sont venus assister à ce procès hors norme, comme Floriane, étudiante infirmière de 18 ans, qui avait 12 ans lors des attentats. Elle a tenu à être là car “ça m’a touchée au plus profond de moi”, raconte-t-elle à ma collègue Catherine Fournier.

09h51 : L’heure de l’ouverture du procès, prévue à 10 heures, approche. Les 14 accusés ont fait leur entrée dans la salle d’audience, “masqués”, coronavirus oblige, précise ma collègue Violaine Jaussent.

09h58 : Selon un sondage Ifop pour Charlie Hebdo publié hier, à la veille du début du procès des attentats de janvier 2015, 82% des Français musulmans condamnent les auteurs de l’attentat contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo contre 92% de la totalité de la population française, et par conséquent 18% des Français musulmans ne condamnent pas ces événements.

09h33 : Richard Malka, l’avocat de Charlie Hebdo, est arrivé au tribunal de Paris pour le procès des attentats de janvier 2015. Face aux journalistes, il a assuré que les victimes de l’hebdomadaire sont “mortes pour que nous puissions rester libres”. L’esprit de Charlie Hebdo, “c’est refuser de renoncer à nos libertés, au rire, à la liberté de critique, à la liberté de blasphème”, a-t-il ajouté. “N’ayons pas peur ni du terrorisme, ni de la liberté”, a-t-il conclu.

09h13 : Il est l’heure de faire le point sur l’actualité.

Le procès des attentats de janvier 2015 à Charlie Hebdo, à Montrouge (Hauts-de-Seine) et dans l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes s’ouvre ce matin à 10 heures à Paris. Suivez notre direct.

A partir d’aujourd’hui, et pendant environ deux mois et demi, la justice va se replonger dans les attaques sanglantes perpétrées en janvier 2015 par les frères Kouachi et Amedy Coulibaly, qui ont fait 17 morts. On vous explique tous les enjeux de cette audience fleuve.

Kaing Guek Eav, plus connu sous le nom de Douch, tortionnaire du régime des Khmers rouges, est mort aujourd’hui. Emprisonné en 2010, il dirigé la prison centrale de Phnom Penh où 15 000 personnes ont été torturées avant d’être exécutées par les Khmers rouges, durant les années 1970.

La Nouvelle-Calédonie a annoncé, hier, la prolongation des restrictions aux frontières de l’archipel jusqu’au 27 mars 2021 pour se protéger du Covid-19. Plus de détails dans cet article.

09h03 : Ma collègue Catherine Fournier est présente devant le tribunal de Paris. Elle rend compte de l’arrivée de Lassana Bathily, pris en otage à l’Hyper Cacher par Amedy Coulibaly, accompagné par son avocate Samia Matkouf.

08h52 : L’ancien ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a assuré attendre beaucoup de choses de ce procès des attentats de janvier 2015. Il espère que les familles pourront faire leur deuil mais il estime sur franceinfo que ce procès est celui “de l’endoctrinement, de cette folie de cette idéologie totalitaire, qui conduit à tuer des innocents”.

08h46 : “On doit entendre et supporter le fait que les accusés ne savaient rien du dessein criminel précis des auteurs de ces attentats.”

Le procès des attentats de janvier 2015, Charlie Hebdo, Montrouge et l’Hyper Cacher, s’ouvre aujourd’hui à Paris. L’avocate d’un des 14 accusés, Marie Dosé, a assuré sur franceinfo que la défense abordait ce procès “avec beaucoup de sérénité”, estimant qu’il “faut de la sérénité, surtout quand l’émotion déborde de toute part”.

08h39 : Invité sur franceinfo, l’ancien ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a assuré qu’en France “on a le droit de s’en prendre aux religions”, confirmant ainsi les propos de Emmanuel Macron qui défendait hier “la liberté de blasphémer”.

08h45 : Nos journalistes Catherine Fournier et Violaine Jaussent sont sur place pour vous faire vivre le procès des attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher. La file d’attente des journalistes est déjà conséquente.

08h29 : Le procès des attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher en janvier 2015 qui s’ouvre aujourd’hui à Paris sera une épreuve pour les proches des victimes. Interrogée par franceinfo, Maryse Wolinski, la veuve du dessinateur Georges Wolinski, assure qu’elle le “redoute”. “Il va encore y avoir des récits sur ce qui s’est passé, sur cette scène de guerre, alors que j’aimerais que dans ce procès on parle des conséquences, de la violence de l’attentat sur les familles, sur ceux qui restent. L’après, on n’en a pas du tout parlé”, explique-t-elle.

(PASCAL LACHENAUD / AFP)

08h17 : Le procès des attaques contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher s’ouvre aujourd’hui devant la cour d’assises spéciale de Paris, exceptionnellement installée dans les locaux du nouveau palais de justice, porte de Clichy. Découvrez l’identité des 14 accusés.

08h19 : “Je suis dans une espèce de terreur de ne pas être à la hauteur de ce moment de l’histoire, parce que Charlie Hebdo, c’est aussi une histoire de France.”

L’ouverture du procès des attentats de janvier 2015 est très attendue. Les quarante-neuf jours de débats s’annoncent très lourd pour les 200 parties civiles. Les chiffres donnent le vertige : 94 avocats, 90 médias accrédités, 114 témoins cités à l’audience, 14 accusés. L’avocat de Charlie Hebdo, Richard Malka, a conscience qu’il va plaider “sous le regard de ceux qui ne sont plus là et qui nous étaient si proches, témoigne-t-il sur franceinfo.

07h25 : Plus de 200 personnes se sont constituées partie civile dans ce procès, prévu pour durer jusqu’au 10 novembre. Voici l’article à lire pour comprendre ce procès hors normes.

07h20 : Quatorze personnes figurent parmi les accusés. Hayat Boumeddienne, Mohamed et Mehdi Belhoucine semblent parmi les plus impliqués dans la préparation de ces attentats, mais ils sont absents et seront jugés par défaut. Ali Riza Polat est donc le seul accusé présent renvoyé pour “complicité d’actes de terrorisme”.

07h14 : Un procès historique s’ouvre dans quelques heures devant la cour d’assises spéciale de Paris : celui des personnes soupçonnées, à des degrés divers, d’avoir apporté un soutien logistique aux auteurs des attaques terroristes perpétrées en janvier 2015. Avec ma collègue Catherine Fournier, on vous explique tous les enjeux de cette audience fleuve.

(BERTRAND GUAY / AFP)

07h31 : A l’occasion de l’ouverture de ce procès, Charlie Hebdo a remis en couverture les caricatures du prophète Mahomet qui avait valu au journal les menaces des jihadistes.

07h32 : L’actualité des journaux est évidemment dominée par le procès des attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher en janvier 2015. Voici quelques unes consacrés à ce procès très médiatique et très attendu.

<

p id=”lmsg-5f4f1b105ff4e9213e18e8b2″ class=”message custom”>07h38 : On commence par le traditionnel point sur l’actualité :

“Il y a en France une liberté de blasphémer”, a rappelé Emmanuel Macron, après la republication par Charlie Hebdo des caricatures de Mahomet. Le procès des attentats de janvier 2015 s’ouvre ce matin à 10 heures à Paris

Le grand favori du Tour de France, le Slovène Primoz Roglic, a remporté la quatrème étape du Tour au sommet d’Orcières-Merlette (Hautes-Alpes).Arrivé cinquième, Julien Alaphilippe conserve son maillot jaune.

• La maire de Paris, Anne Hidalgo, a dénoncé un “véritable scandale écologique” après la révélation de rejets polluants dans la Seine issus d’une usine de cimenterie de Lafarge-Holcim, visée depuis fin août par une enquête du parquet de Paris. La ville de Paris va saisir le procureur de la République.

Douch, le seul responsable khmer rouge à avoir jamais plaidé coupable, est mort aujourd’hui en prison, où il avait été condamné à 30 ans de prison en 2010. Douch est l’ancien chef de la terrible prison de Tuol Sleng à Phnom Penh, également connue sous le nom de S-21, où 15 000 personnes ont été torturées avant d’être exécutées entre 1975 et 1979.

Leave a Reply