DIRECT. Attaque à la préfecture de police : “Rien n’indique qu’il s’agit d’un système organisé”, estime Chr… – Franceinfo

Spread the love

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #PREFECTURE

10h15 : La commission des lois du Sénat entendra, à huis clos, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, jeudi à 9 heures. L’audition ne portera ni sur le champ des investigations conduites par le procureur national antiterroriste, qui relèvent de la seule autorité judiciaire, ni sur les faits et décisions relevant du secret de la défense nationale et du secret des procédures et méthodes des services spécialisés de renseignement, rappelle le Sénat.

10h10 : “Depuis 2013, 59 attentats ont été déjoués, trois depuis le début de cette année”, a précisé le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner sur France Inter. Il n’a pas donné davantage de détails.

09h23 : Faisons un point sur les temps forts de l’actualité de ce lundi matin :

• Christophe Castaner déplore que la radicalisation de Mickaël Harpon, l’assaillant de la préfecture de police de Paris, n’ait pas donné lieu à des alertes “au bon niveau, au bon moment”. “Rien n’indique qu’il s’agit d’un système organisé”, précise le ministre de l’Intérieur.

Les premières analyses sur une éventuelle contamination des produits alimentaires par des dioxines dans la zone touchée par l’incendie de l’usine chimique Lubrizol à Rouen sont “très rassurants”, a affirmé la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

• Un homme de 22 ans est mort hier dans un accident de moto à Villiers-le-Bel (Val-d’Oise) près d’une intervention de police dans le même secteur.

Saint-Etienne a retrouvé des couleurs avec son nouvel entraîneur Claude Puel, en remportant le derby contre Lyon (1-0), lors de la 9e journée de Ligue 1.

09h13 : Il n’y a pas eu d’alerte “au bon niveau, au bon moment”, reconnaît le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, qui a cependant rappelé que le dossier de l’assaillant ne faisait état “d’aucun signalement de radicalisation”.

08h49 : Sur France Inter, Christophe Castaner reconnaît un “dysfonctionnement d’Etat” mais pas un “scandale d’Etat”.

08h41 : Ma démission n’est pas le sujet”, s’agace Christophe Castaner.

08h39 : “J’ai parlé sur les éléments du dossier, la vérité connue. Dans le dossier, il n’y avait aucune trace, aucun signalement. Ensuite, il y a l’instruction judiciaire.”

Christophe Castaner revient sur ses premières déclarations quelques heures après la tuerie à la préfecture de Paris.

08h33 : “Pour le moment rien n’indique qu’il s’agit d’un système organisé.”

Christophe Castaner reconnaît ne pas savoir, pour le moment, si des informations sensibles ont peut-être été transmises par Mickaël Harpon.

08h35 : “Les signaux d’alertes auraient dû déclencher un examen en profondeur.”

Le ministre de l’Intérieur souhaite que toute alerte fasse désormais l’objet d’un signalement automatique.

08h30 : “La première faille, c’est qu’il n’y a pas eu de signalement. Nous devons resserrer la tamis.”

Le ministre de l’Intérieur est l’invité de France Inter ce matin après les dernières révélations sur Mickaël Harpon et sur les signes éventuels de sa radicalisation islamiste.

07h53 : “Le problème”, explique un membre du cabinet de Christophe Castaner, ce n’est pas au moment de l’embauche, là les procédures sont efficaces, personne ne passe à travers les mailles du filet, mais c’est au cours de la carrière des personnels qu’il faudra améliorer les contrôles”.

08h05 : Le ministère de l’Intérieur a compulsé toutes les données dont il dispose et a relevé que, depuis 2015, une vingtaine de personnes ont été mises à l’écart de la police pour cause de radicalisation, selon les informations recueillies par franceinfo.

07h54 : “C’est le point le plus grave parce qu’il est donc chargé de la maintenance informatique. Chargé de la maintenance informatique, ça veut dire concrètement que vous allez sur les disques durs, sur les logiciels et que vous pouvez prendre connaissance. (…) Vous avez des noms et des adresses de nos agents. Vous imaginez dans quel effroi nous sommes d’imaginer que peut-être des informations de cette sensibilité ont été transmises”, a souligné Christian Cambon.

07h43 : Invité de franceinfo, le président de la délégation parlementaire au renseignement, le républicain Christian Cambon, a expliqué que l’habilitation secret défense de l’assaillant était “le point le plus grave”.

07h34 : “On a peut-être voulu ne pas faire de vague.”

Selon le sénateur, qui doit mener les auditions après l’attaque à la préfecture de Paris, il y a eu, sans doute,“un affaissement de la vigilance” après les dernières révélations sur Mickaël Harpon et sur les signes éventuels de sa radicalisation islamiste.

07h15 : “Au titre de la présidence de la délégation, je n’ai pas à demander cette démission.”

Le président de la délégation parlementaire au renseignement est en ce moment sur franceinfo et était interrogé sur la situation du ministre de l’Intérieur.

06h07 : On débute par le traditionnel point sur l’actualité :

Les premières analyses sur une éventuelle contamination des produits alimentaires par des dioxines dans la zone touchée par l’incendie de l’usine chimique Lubrizol à Rouen sont “très rassurants”, a affirmé la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

L’épouse de Mickaël Harpon a été remise en liberté après 70 heures de garde à vue. Au cœur des investigations, cette femme de 38 ans a échangé 33 SMS avec Mickaël Harpon le matin de la tuerie.

• Un homme de 22 ans est mort hier dans un accident de moto à Villiers-le-Bel (Val-d’Oise) près d’une intervention de police dans le même secteur.

Saint-Etienne a retrouvé des couleurs avec son nouvel entraîneur Claude Puel, en remportant le derby contre Lyon (1-0), lors de la 9e journée de Ligue 1.

Leave a Reply