Dîners clandestins : “Si des ministres ont enfreint des règles, il faut les pénaliser”, assure Marlène Schiappa – LCI

Spread the love

CONFINEMENT – Des dîners et des soirées sont organisés clandestinement à Paris en plein couvre-feu, selon un reportage diffusé sur M6. L’un des organisateurs laisse entendre que des ministres y prennent part. Marlène Schiappa, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin ont réagi à ces allégations ce dimanche 4 avril.

Des membres du gouvernement participent-ils à des diners fastueux et des soirées huppées de manière clandestine dans la capitale ? C’est ce que laisse entendre un témoignage, diffusé dans le journal télévisé de M6 du vendredi 2 avril. Ce document, filmé en caméra cachée, rapporte l’organisation de dîners dans des restaurants ouverts à des clients triés sur le volet et de soirées, où gestes barrières et port du masque sont laissés à l’entrée. 

Toute l’info sur

La France retrouve le confinement

Alors que le pays est soumis à un couvre-feu depuis plus de trois mois et à un nouveau confinement depuis samedi, ces événements se déroulent quotidiennement, affirme la journaliste ayant mené l’enquête

“Tous les ministres respectent la règle”

L’organisateur d’une de ces fêtes, désigné comme un collectionneur, témoigne alors d’une pratique généralisée et explique avoir dîné “cette semaine dans deux ou trois restaurants (…) avec un certain nombre de ministres”. Si aucune preuve n’est apportée à cette heure, trois membres du gouvernement ont d’ores et déjà réagi. “Si des ministres ou des députés ont enfreint des règles, il faut qu’ils aient des amendes et qu’ils soient pénalisés comme n’importe quel citoyen”, a affirmé Marlène Schiappa ce dimanche 4 avril au micro d’Europe 1. La ministre déléguée à la Citoyenneté s’est d’ailleurs défendue d’avoir participé à l’un de ces événements et a assuré que les déplacements des ministres entre les différents ministères s’effectuaient “de manière très scrupuleuse”. 

Invité du Grand Jury ce LCI/RTL/Le Figaro, le ministre de l’Économie a également réagi, niant l’existence même de privilèges au sein de l’exécutif. “Il n’y a de passe-droit pour personne et je serais curieux que ce restaurateur donne le nom des ministres s’il est si bien informé que ça”, a avancé Bruno Le Maire, ajoutant que “tous les ministres, sans exception, respectent la règle et aucun n’estime avoir quelque passe-droit que ce soit.”  Même son de cloche pour Gabriel Attal : “Je ne crois pas une seule seconde que des membres du gouvernement se rendent dans des restaurants clandestins”, a estimé sur LCI le porte-parole du gouvernement.

Lire aussi

Ce dimanche après-midi, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a quant à lui indiqué sur Twitter s’être entretenu avec Didier Lallement au sujet de cette affaire : “A la suite du reportage de M6, j’ai demandé au Préfet de police de Paris de vérifier l’exactitude des faits rapportés afin, s’ils sont vérifiés, de poursuivre les organisateurs et les participants de ces dîners clandestins”. Le procureur de la République de Paris a saisi ce dimanche la police judiciaire (Brigade de répression de la délinquance à la personne -BRDP-) d’une enquête des chefs de mise en danger d’autrui et de travail dissimulé, indique une source judiciaire à LCI. Elle aura pour objectif de vérifier si des soirées ont été organisées en méconnaissance des règles sanitaires et de déterminer quels en ont été les éventuels organisateurs et participants.

Si les participants à ces soirées peuvent écoper d’une amende de 135 euros pour ne pas avoir respecté le couvre-feu fixé à 19h, leurs organisateurs, eux, encourant un an d’emprisonnement et jusqu’à 15.000 euros d’amende.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE – Confinement étendu à toute la France : regardez jusqu’où vous pouvez sortir sans attestation

Thrombose, zona, hypertension : vaccin par vaccin, que disent les derniers chiffres des effets secondaires ?

EN DIRECT – Covid-19 : 5341 malades en réanimation, la pression hospitalière s’accentue

Les commerces qui restent ouverts et ceux qui doivent désormais fermer

Bernard Tapie et son épouse ligotés et frappés chez eux lors d’un cambriolage

Leave a Reply