Didier Raoult accuse le patron des hôpitaux de Marseille d’être là “pour faire le ménage” – franceinfo

Spread the love
Dans une interview sur CNews, le microbiologiste se montre très critique à l’égard de François Crémieux, qui souhaite lui trouver un successeur à la tête de l’IHU Méditerranée Infection.
Article rédigé par

France Télévisions

Publié Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

Agé de 69 ans, Didier Raoult, qui atteint l’âge de cessation obligatoire d’activité en tant que professeur des universités, a réagi lundi 23 août au possible non-renouvellement de son contrat. François Crémieux, le nouveau directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM), est làpour faire le ménage et je fais partie des objets dont il voudrait faire le ménage”, accuse-t-il dans un entretien accordé à CNews.

Le très controversé directeur de l’IHU Méditerranée Infection sera à compter du 31 août officiellement à la retraite en tant que professeur des universités-praticien hospitalier et devrait quitter la structure qu’il a fondée en 2011. “J’aurais pu être recruté comme praticien hospitalier contractuel pendant encore deux ans, ça rapporterait plus de deux millions d’euros par an à l’Assistance publique, du fait de mon activité scientifique qui génère de l’argent”, plaide celui qui a longtemps défendu l’hydroxychloroquine pour traiter le Covid-19. Le professeur a ainsi fait parvenir à la direction de l’AP-HM une demande de cumul emploi-retraite.

Dans cette interview, Didier Raoult accuse François Crémieux de vouloir le pousser vers la sortie : “C’est le grand copain de Hirsch [le directeur de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris] et comme j’ai dit ce que je pensais de la gestion de Paris, qui a été absolument épouvantable, il m’en veut beaucoup.” François Crémieux, qui était auparavant adjoint du directeur des hôpitaux publics de Paris, a pris ses fonctions de directeur général de l’AP-HM en juillet et a confié au Monde vouloir lancer le processus de recrutement d’un successeur au professeur Raoult.

La décision sur son éventuelle prolongation sera prise par le conseil d’administration de la fondation qui chapeaute l’IHU dans lequel “le représentant de l’Assistance publique n’a qu’une voix” sur 18, a souligné Didier Raoult. Mais le professeur a vu ses rapports avec nombre de médecins et chercheurs marseillais se dégrader avec l’épidémie de Covid-19 et ses prises de position polémiques. Sa demande de prolongation n’apparaît donc pas faire l’unanimité au sein même de l’IHU.

Leave a Reply