Des pannes pour les appels d’urgence, dont le SAMU, les pompiers et la police, signalées dans plusieurs départements – Le Monde

Spread the love

Plusieurs centres d’appels d’urgence, dont le SAMU, les pompiers et la police, ont signalé mercredi 2 juin en début de soirée des difficultés de réception des appels à travers la France, a rapporté le ministère de l’intérieur sur Twitter. De nombreux départements sont concernés, parmi lesquels les Bouches-du-Rhône, l’Ain, la Sarthe, l’Essonne, la Haute-Savoie ou la Haute-Garonne.

Interrogé au « 20 heures » de TF1, le ministre de la santé, Olivier Véran, a expliqué que le problème viendrait d’une opération de maintenance de l’opérateur Orange. Cette intervention « aurait provoqué des pannes assez aléatoires, avec jusqu’à 30 % de baisse dans certains départements », selon le ministre de la santé, qui a invité « les gens à se rendre sur le site Internet de leur préfecture pour appeler les numéros locaux ».

Contacté par Le Monde, Orange confirme un « incident technique sur un routeur » faisant fonctionner le réseau fixe et perturbant les appels d’urgence. « Le problème a été identifié et est en cours de résolution », poursuit l’opérateur, sans donner d’estimation quant à la durée de perturbation à ce stade. « Orange nous dit que la panne pourrait être réparée dans la soirée, nous suivons ça de très près », avait fait savoir M. Véran.

Les personnes qui souhaitent contacter les services de secours sont invitées à renouveler leur appel, car ce n’est pas la totalité des appels qui échoue. L’opérateur confirme, par ailleurs, qu’il ne s’agit pas d’une cyberattaque.

« Ne saturez pas les lignes »

Un peu plus tôt, le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, avait évoqué sur Twitter un « problème technique » chez « un opérateur ». Il a invité à suivre « les comptes des préfectures et des services de secours et d’urgence pour obtenir les informations et les numéros alternatifs ».

De son côté, l’agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France conseille aux usagers de renouveler leurs appels « sans discontinuer, si possible d’un fixe. Ne saturez pas les lignes et n’appelez que pour des urgences établies. Nous communiquerons très vite des numéros spécifiques par département ».

La gendarmerie nationale invite à suivre les « réseaux sociaux départementaux Twitter/Facebook #gendarmerie pour connaître le numéro à composer en cas d’urgence. Le retour à la normale vous sera annoncé ». La sécurité civile a publié sur son compte Twitter une liste des numéros à contacter.

Le Monde avec AFP

Leave a Reply