Des maires de grandes villes prêts à accueillir des réfugiés afghans : que veut faire Toulouse? – Actu Toulouse

Spread the love
Contrairement à certains maires de grandes villes de France, Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse, ne se dit pas prêt à accueillir des réfugiés afghans et laisse l'Union Européenne et l'Etat en première ligne sur ce sujet.
Contrairement à certains maires de grandes villes de France, Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse, ne se dit pas prêt à accueillir des réfugiés afghans et laisse l’Union Européenne et l’Etat en première ligne sur ce sujet. (©Guillaume Laurens/Actu Toulouse)

Alors que l’Afghanistan vit des heures tragiques avec le retour des Talibans au pouvoir et que de nombreux habitants de ce pays cherchent à fuir, certains maires de grandes villes de France ce sont dit prêts à accueillir des réfugiés afghans dans leur ville.

À lire aussi

Des maires prennent position

Lyon, Marseille Besançon, Tour, Strasbourg, Poitiers, Clermont-Ferrand… Les maires de ces villes ont exprimé leur volonté de recevoir les exilés qui arriveront en France ces prochaines semaines et ces prochains mois.

Jean-Luc Moudenc « n’est pas demandeur »

Qu’en est-il de Toulouse? Contacté par Actu Toulouse mercredi 18 août, son maire, Jean-Luc Moudenc, indique qu’il « n’est pas demandeur » et s’étonne de la position des maires qui se sont exprimés ces derniers jours.

« Je suis surpris que des maires prennent des positions de ce type car on ne sait pas les données de ce problème et les politiques migratoires relèvent, de plus, des pouvoirs de l’Etat. Les maires ne sont donc pas légitimes sur ce débat de l’accueil des réfugiés. Il faut déjà attendre de voir ce qu’il va se passer et comment cette problématique va être traitée par l’Union Européenne et l’Etat ».

Interpellé par l’opposition

Ces dernières heures, François Piquemal, membre de l’opposition à Toulouse au sein d’Archipel Citoyen, avait interpellé Jean-Luc Moudenc sur les réseaux sociaux :

Le Département « prendra toute sa part »

De son côté, le président du Conseil départemental de la Haute-Garonne, Georges Méric, a annoncé de son côté que sa collectivité « prendra toute sa part dans l’accueil des familles afghanes victimes de la répression, venues chercher refuge en France ». 

Avant d’ajouter :

« La prise de contrôle de l’Afghanistan par les Talibans est une tragédie pour le peuple afghan, déjà exsangue après plus de 20 ans de conflit contre l’organisation terroriste. Les nombreux réfugiés qui fuient la barbarie et le fondamentalisme doivent pouvoir être accueillis et protégés avec humanité. Je souhaite que la France, pays des lumières et des droits de l’homme, soit à la hauteur de ce drame humain, comme elle a su l’être de nombreuses fois par le passé. N’oublions jamais que le droit d’asile est inscrit dans la Convention de Genève et dans la Constitution française ».

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu Toulouse dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Reply