Des images du dock de transfert de données de l’Apple Watch Series 7

Spread the love
more

On en sait un tout petit peu plus sur le fameux dock qu’utiliserait Apple pour diagnostiquer et restaurer les nouvelles Apple Watch. La Series 7 a en effet troqué son port caché pour un module de transfert de données sans fil. Pour pouvoir communiquer avec la montre, il faut un dock spécial dont les premiers visuels sont visibles dans la base de données de l’Anatel, le régulateur des communications brésilien.

Il s’agit d’un socle en deux parties : la base accueille un galet de recharge, tandis qu’un boîtier tenant fermement l’Apple Watch viendra s’insérer par en dessus. L’Anatel fournit aussi des photos de la base en question :

Au vu du design de ce dock, il ne s’agit clairement pas d’un produit destiné au grand public. Apple le fournirait à son réseau de réparateurs agréés et de boutiques, ce qui facilitera les restaurations de l’Apple Watch — jusqu’à présent, les montres défectueuses partaient au dépôt, le technicien devant utiliser le port diagnostic pour accéder au logiciel interne.

La Series 7 et le dock communiquent sur la fréquence des 60,5 GHz et les données se transfèrent à la vitesse de l’USB 2.0 (480 Mb/s). Rien ne laisse penser qu’Apple pourrait fournir un jour une version ripolinée de ce périphérique pour les utilisateurs lambda ou, à tout le moins, pour les développeurs qui galèrent pour tester leurs apps watchOS.

Leave a Reply