Des centaines de milliers de jeunes en grève climatique sur toute la planète – RTBF

Spread the love

Ce 20 septembre 2019, la mobilisation pour la lutte contre le changement climatique a repris en force, avec l’organisation d’une grève mondiale. Selon Greta Thunberg, la jeune suédoise à l’origine de cette mobilisation sans précédent, plus de 4500 événements sont organisés dans 139 pays. Via notre carte interactive, et nos photos et vidéos, revivez cette journée historique au gré des manifestations, en suivant la course du soleil.


►►► Adélaïde Charlier : “La saison 2 est lancée, nous marcherons tous les mois !”


La marche se tient à quelques jours d’un sommet de l’ONU sur le climat. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, devrait y appeler les dirigeants du monde entier à revoir à la hausse leurs engagements pour le climat.

En milieu d’après-midi, l’ensemble des actions a rassemblé plus de 400.000 étudiants et autres manifestants : ils étaient plus de 300.000 en Australie, et sont une centaine de milliers en Europe. Sur les autres continents, les rassemblements sont moins importants et plus clairsemés.

Mais la plus grande manifestation est attendue à New York, où se trouve Greta Thunberg actuellement : plus d’un million d’écoliers ont eu l’autorisation de sécher les cours pour rejoindre les cortèges.


* Le listage des pays sur la carte interactive est non-exhaustif, et se base sur des données venant du site officiel de la grève climatique et d’images sur les réseaux sociaux.


Attention, sur mobile, le chargement de la carte peut prendre plusieurs secondes.

Coup d’envoi aux Iles du Pacifique et en Australie

Le coup d’envoi de cette grève mondiale a été donné dans les îles du Pacifique et en Australie, premiers Terriens à voir le soleil se lever.

Au Vanuatu, aux Salomon ou encore aux Kiribati, des centaines d’écoliers et étudiants scandaient : “Nous ne coulons pas, nous nous battons“.

En Australie, la mobilisation est massive. Les premiers comptages par les organisateurs ont dénombré plus de 300.000 personnes : principalement à Melbourne, Sydney, Brisbane et Adelaïde.

Mobilisation plus modeste en Asie

En Asie de l’Est, la mobilisation est plus modeste et éparpillée : des dizaines, parfois centaines, d’étudiants sont rassemblés en divers points en Philippines, au Japon, en Taïwan, en Indonésie, à Hong Kong etc. En Chine, les manifestations sont interdites, mais les organisateurs parlent d’autres types d’actions que les manifestations, sans donner plus de détails.

En Inde, des images et vidéos sur Twitter témoignent de plusieurs rassemblements, de quelques dizaines de personnes.

En Corée du Sud, le site CNN rapporte une action plutôt particulière : des activistes ont envoyé “SOS” en morse via des lumières LED.

Des centaines de personnes en Afrique du Sud

De nombreuses photos et vidéos montrent une belle mobilisation en Afrique du Sud, où l’on voit des centaines de personnes marcher dans les rues de Johannesbourg.

Au Kenya également, quelques groupes de dizaines de personnes se sont rassemblés sous la bannière de cette grève pour le climat.

Des centaines de jeunes Ougandais se sont réunis pour demander que le monde agisse contre le changement climatique, dans le cadre d’une journée mondiale d’action destinée à mettre en garde contre l’imminence de la catastrophe environnementale. Arrivés par bus, en moto-taxis ou à pied, ces écoliers ont commencé leur marche dans la ville de Wakiso, aux abords de la capitale Kampala. Ils arboraient des pancartes dénonçant l’échec de leur gouvernement à s’attaquer à la problématique du changement climatique.

L’Europe comme centre névralgique

En Europe, la mobilisation promet d’être assez importante, selon les organisateurs. Déjà, en fin de matinée et début d’après-midi, les premiers activistes étaient dans les rues de Berlin, Paris.

Le tour d’Europe a commencé par les pays de l’Est, avec des rassemblements rapportés en Pologne, en Ukraine et en République Tchèque et puis au Royaume-Uni et dans les pays scandinaves.

Les Allemands de Francfort ont réussi à bloquer la circulation dans la ville, provoquant d’énormes embouteillages. Selon les organisateurs allemands, ils seraient plus de 100.000 personnes dans les divers rassemblements du pays.

En Belgique, ce sont des milliers de jeunes (et moins jeunes, avec les “grands-parents pour le climat”) qui battent le pavé depuis 13h30 à Bruxelles.


►►► Grève mondiale pour le climat : des milliers de jeunes (et moins jeunes) manifestent à Bruxelles


Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité.

OK

Leave a Reply