Des automobilistes s’élancent partout en France ce mercredi dans un “convoi de la liberté” – BFMTV

Plusieurs milliers d’automobilistes comptent rallier Paris d’ici ce week-end pour manifester contre la politique gouvernementale et notamment contre le pass vaccinal.

La mobilisation est partie des réseaux sociaux, sur des groupes Facebook et Telegram. Aux départs de Bayonne, Nice, Strasbourg ou encore Cherbourg, des automobilistes s’apprêtent à prendre la route pour rejoindre Paris, dans un “convoi de la liberté”.

Un mouvement citoyen, inspiré de l’action de routiers canadiens, qui vise à se mobiliser contre la politique gouvernementale et notamment contre le pass vaccinal.

Pass vaccinal et pouvoir d’achat

À Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes), Denis est l’un des organisateurs du mouvement. Sans emploi, il prépare son véhicule à quelques heures du départ.

“On demande aux gens de décorer un tout petit peu la voiture, avec ce qu’ils ont. Essentiellement, c’est des drapeaux français”, raconte-t-il à BFMTV.

Jusqu’à dimanche, l’homme va parcourir près de 1000 kilomètres jusqu’à Paris, en compagnie d’autres voyageurs. Il promet une manifestation pacifique afin de réclamer la fin des mesures sanitaires.

Dans le Lot, Maurice habite à l’année dans son camping-car. Ce retraité va manifester pour la première fois et faire des centaines de kilomètres. Avec la hausse des prix de l’énergie, il juge que la vie devient trop chère en France.

“Le pouvoir d’achat, il faut absolument que ça bouge et rapidement. Là, on ne peut plus vivre comme ça”, se désole-t-il sur notre antenne.

Les départs ont lieu dans toute la France, pour une arrivée commune à Paris au cours du week-end.

Le gouvernement prend “les choses au sérieux”

Pour l’heure, le gouvernement indique prendre “les choses au sérieux” et se déclare prêt à prendre des mesures au besoin.

“Ce qui est certain, c’est que nous mettons les moyens de renseignement et d’action si jamais des gens voulaient bloquer la liberté des uns et des autres, surtout un accès à la capitale. Donc les moyens sont importants, la réponse de l’État sera extrêmement ferme si c’est le cas”, a mis en garde mardi sur BFMTV Gérald Darmanin.

Le ministre de l’Intérieur avait toutefois indiqué ne pas avoir à ce stade de renseignement sur “des proportions qui seraient importantes”.

Mardi soir, une vingtaine de manifestants se revendiquant du “convoi de la liberté” sont arrivés à Paris. Ils appellent tous les Français mécontents de la politique gouvernementale à rejoindre leur mouvement.

Lundi matin, selon l’AFP, un premier convoi d’une trentaine de manifestants qui tentait de rejoindre la capitale avait été intercepté entre l’Essonne et la Seine-et-Marne “dans le calme”, par les forces de l’ordre.

Christophe Napoli, Marjorie Reynaud, Jean-Wilfried Forques avec Clarisse Martin

Leave a Reply