DERNIERE MINUTE – Préfecture – La garde à vue de la femme de Michaël Harpon à été levée ce soir. Elle a été remise en liberté selon une source judiciaire – Le Blog de Jean-Marc Morandini

Spread the love

20h38: La garde à vue de la femme de Mickaël Harpon à été levée ce soir annonce une source judiciaire. Elle a été remise en liberté. Cette femme de 38 ans avait été mise en garde à vue à la suite de cette attaque terroriste et y est restée plus de 70 heures. Elle n’avait pas de casier judiciaire. 

Le profil de Michael Harpon, auteur de l’attaque au couteau de la préfecture de police de Paris, qui a tué 4 personnes avant d’être abattu jeudi, se précise. Le samedi 5 octobre, le procureur de la République du parquet national antiterroriste Jean-François Ricard a confirmé que l’assaillant, employé de la préfecture de police de Paris et converti à l’islam depuis une dizaine d’années, avait “adhéré à une vision radicale” de sa religion et était “proche de milieux salafistes”. Dans la matinée précédent l’attaque, sa femme “a échangé 33 SMS avec lui entre 11h11 et 11h50, à caractère essentiellement religieux, et se concluant par “Allah Akbar”.

13h02: Invité du 13h de TF1 avec Anne-Claire Coudray, Christophe Castaner déclare:

Evidemment, il y a eu des failles, car il y a eu des morts. C’est un agent bien noté avec aucun élément sur sa radicalisation dans son dossier. Il n’y a pas eu de signalement après ses propos sur Charlie Hebdo et c’est un dysfonctionnement qui aurait pu éviter le pire. S’il y a eu des fautes elles seront corrigées et elles seront sanctionnées. Cet homme ne s’est pas caché d’être devenu musulman. Mais ce n’est pas parce qu’on est musulman qu’on est terroriste (…) Ces dernières semaines, il embrassait encore les femmes.

Quand un policier rentre à la préfecture de police, il est généralement armé et il n’est pas fouillé. Peut-être qu’il faudra renforcer cela. C’est un employé de la préfecture depuis 2003 qui a ses habitudes. Quand vous venez à TF1 pour présenter le 13h vous n’êtes pas fouillée, et quand un policier vient à la préfecture de police, il n’est pas fouillé. Peut-être qu’il faudra renforcer cela. C’est un employé de la préfecture depuis 2003 qui a ses habitudes.

La question de ma démission ne se pose pas !”

12h47: Le Ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, sera en direct au journal de 13h de TF1 ce dimanche

11h02: Dans les prochains jours, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner sera entendu par la Délégation parlementaire au renseignement en lien avec l’attaque à la préfecture de Paris qui a fait le 3 octobre quatre morts, selon une source citée par LCI. Plus tôt dans la journée, la Délégation parlementaire au renseignement avait annoncé son souhait d’auditionner M.Castaner sur la tuerie à la préfecture. «Dans le respect de l’enquête en cours, cette audition visera à faire la lumière sur d’éventuels dysfonctionnements au sein du service de renseignement concerné», indique le communiqué de la délégation. 

09h44: Éric Ciotti réclame la démission du ministre de l’intérieur Christophe Castaner et l’ouverture d’une commission d’enquête parlementaire après l’attaque de la préfecture de police de Paris. Le député des Alpes-Maritimes estime que la vérité a été cachée sur les motivations de l’agresseur Mickaël H. . Cet agent administratif de 45 ans en charge de la maintenance des ordinateurs au sein même de la Préfecture de police de la capitale avait accès à des informations sensibles et disposait d’une habilitation secret défense.

07h32: Une tuerie préméditée, perpétrée par un homme à la “vision radicale de l’islam” et en contact avec la mouvance “salafiste”: le procureur national antiterroriste a confirmé samedi le scénario jihadiste de l’attaque de la préfecture de police de Paris. Ces nouveaux éléments sur le drame, survenu jeudi au cœur d’un prestigieux service de renseignement, ont donné une tournure politique à l’affaire, droite et extrême-droite dénonçant les failles du système et pointant la responsabilité du ministre de l’Intérieur.

Deux jours après les faits, Jean-François Ricard, procureur au parquet national antiterroriste (PNAT) a esquissé un premier portrait du tueur et donné de nombreux détails sur son périple meurtrier, lors d’une conférence de presse. L’assaillant, informaticien de 45 ans affecté au service technique de la Direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP) depuis 2003, “aurait adhéré à une vision radicale de l’islam”.

Converti à l’islam il y a une “dizaine d’années”, Mickaël Harpon était en contact “avec plusieurs individus susceptibles d’appartenir à la mouvance islamiste salafiste”, a-t-il ajouté.

06h58: Les premières investigations ont relevé son “approbation de certaines exactions commises au nom de cette religion”, “son souhait de ne plus avoir certains contacts avec des femmes”, “sa justification” des attentats de Charlie Hebdo en 2015, “son changement d’habitude vestimentaire depuis quelques mois”, a affirmé le procureur, avant de détailler le périple meurtrier de “sept minutes” d’une “violence inouïe” de l’auteur, atteint de surdité.

Cet homme au casier judiciaire vierge mais qui avait fait l’objet d’une procédure pour violences conjugales en 2009, abandonnait en effet “toute tenue occidentale au profit d’une tenue traditionnelle pour se rendre à la mosquée”, a-t-il expliqué.

Par ailleurs, l’étude de la téléphonie accrédite aussi la piste de la préparation d’un acte violent. Il s’agirait notamment d’échanges de “33 SMS” le matin du drame avec son épouse, dont la garde à vue a été prolongée samedi pour 48 heures. “Au cours de cette conversation, l’auteur des faits a tenu des propos à connotation exclusivement religieuse qui se sont terminés par ces deux expressions: +Allah akbar+ puis +suis notre prophète bien aimé, Muhammad, et médite le Coran”, a relaté le procureur. Il aurait, selon les témoignages dans son entourage, tenu “des propos similaires dans la nuit”, a-t-il aussi indiqué.

Leave a Reply