Dépistage massif du Covid-19 à Charleville-Mézières : “Le risque était très grand de voir l’épidémie exploser – franceinfo

Spread the love

Les premières campagnes de dépistage massif au coronavirus Covid-19 débutent lundi 14 décembre au Havre, en Seine-Maritime et à Charleville-Mézières, dans les Ardennes. Sur la base du volontariat, les habitants de ces deux villes vont pouvoir bénéficier de tests antigéniques ou PCR. “Le risque était très grand de voir l’épidémie exploser au mois de janvier”, a expliqué lundi 14 décembre sur franceinfo Boris Ravignon, maire LR de Charleville-Mézières, président de la communauté d’agglomération Ardenne métropole.

franceinfo : taux d’incidence du virus à Charleville-Mézières est trois fois plus élevé que la moyenne nationale. Est-ce pour cela que vous vous êtes portés volontaires ?

Boris Ravignon : C’est notamment pour cela. Il y a une quinzaine de jours on n’était pas à ce niveau mais à un niveau inférieur, mais préoccupant et il ne baissait plus alors qu’on aurait dû avoir les bénéfices du confinement. Cette situation sanitaire nous a motivé à réfléchir aux moyens de faire face aux fêtes de fin d’année où les familles vont se reformer. Pour nous le risque était très grand de voir le risque exploser au mois de janvier à la faveur de ces contacts.

Comment va se dérouler la campagne de tests ?

On va s’appuyer sur le réseau des praticiens de santé, pharmaciens, libéraux, infirmiers. On va aussi aider les entreprises à tester leurs salariés et on va aménager huit centres supplémentaires dans les quartiers où on a des gens qui ont peu de mobilité pour leur permettre de se faire tester en proximité. Les centres vont ouvrir à 15 heures et jusqu’à samedi et ensuite, trois jours avant Noël et trois jours avant le jour de l’An.

Combien d’habitants espérez-vous convaincre ? Allez-vous vous faire dépister ?

Je me suis déjà fait dépister quatre ou cinq fois depuis le début de la pandémie, mais j’irai bien sûr. Je crois à cela et aux vertus de l’exemplarité. Cet exercice il faut qu’il soit le plus large possible, donc l’objectif c’est le plus d’habitants d’Ardennes Métropole et des Ardennes. Cette opération n’est pas limitée, toutes les personnes qui se trouvent ici peuvent venir se faire tester, mais nous avons fixé un objectif opérationnel pour caler le nombre de produits que nous avons commandés. Nous partons sur un chiffre de 20% à 25% de la population qui pourrait venir se faire dépister.

Que se passera-t-il lorsqu’une personne sera positive ?

L’isolement n’a pas fonctionné. Nous allons améliorer les lieux d’accueil, les rapprocher des bassins de population. Il y a 142 chambres d’hôtel qui sont réservées. C’est l’Etat qui s’est chargé de ce travail avec les hôteliers qui étaient fermés. Les personnes qui accepteront de s’isoler seront accompagnées par la Croix-Rouge qui leur apportera la nourriture et un suivi psycho médical. Ardennes Métropole leur apportera un panier de produit régionaux.

Leave a Reply