Déconfinement. Tout ce qui change à partir du 30 juin et où en est la situation sanitaire à Toulouse – actu.fr

Spread the love
Voici tout ce qui va changer à partir du mercredi 30 juin, à Toulouse.
Voici tout ce qui va changer à partir du mercredi 30 juin, à Toulouse.

Si les Français ont déjà retrouvé le goût de la liberté depuis plusieurs semaines, l’amélioration de la situation sanitaire va permettre de franchir une nouvelle étape du déconfinement dans l’Hexagone, mercredi 30 juin 2021.

Voici ce qui va changer (ou pas) dans votre quotidien, à Toulouse et où en est la situation sanitaire sur notre territoire. 

À lire aussi

Masques, concerts debout… ce qui change 

Si le couvre-feu est déjà levé depuis le 20 juin, d’autres restrictions vont disparaître à partir de mercredi 30 juin. Voici ce qui change (ou ce qui perdure) : 

  • Ce sera la fin des limites de jauge dans les lieux recevant du public (bars, restaurants, commerces, lieux culturels…) sauf à l’intérieur des salles de concert ou festival avec du public debout où une jauge de 75 % restera exigée.
  • Il sera possible de participer à un événement rassemblant plus de 1 000 personnes en extérieur et en intérieur avec le pass sanitaire.
  • Seuls les événements culturels assis étaient autorisés depuis le 19 mai. À partir de mercredi, les concerts debout pourront reprendre debout. 
  • Il faudra porter un masque lors des concerts ou festivals debout en plein air ou en salle accueillant moins de 1 000 spectateurs.
  • Les compétitions sportives de plein air pour les pratiquants amateurs pourront se tenir dans la limite de 2 500 personnes. En revanche, il n’y aura plus de jauge pour assister à une rencontre professionnelle dans un stade. Le pass sanitaire sera exigé au-delà de 1 000 personnes. 
  • Le respect des gestes barrières et de la distance physique restent de mise. 
À lire aussi

Le masque en extérieur reste obligatoire au centre-ville (le samedi)

Le port du masque reste obligatoire en extérieur le samedi au centre-ville de Toulouse.
Le port du masque reste obligatoire en extérieur le samedi au centre-ville de Toulouse.

Si depuis la mi-juin, l’interdiction de porter le masque en extérieur a été abolie, une particularité locale reste à ce jour encore en vigueur à Toulouse. Sur décision du préfet de la Haute-Garonne, en concertation avec le maire de Toulouse, le port du masque reste en effet obligatoire – le samedi et uniquement le samedi – au centre-ville de Toulouse. 

Voici le périmètre concerné par le port du masque obligatoire : 

Au-delà de cette zone le samedi entre 10 heures et 24 heures, le port du masque reste obligatoire en extérieur dans certaines circonstances et lieux, rappelait il y a le peu la préfecture de la Haute-Garonne :

  • dans les établissements recevant du public de plein air quand les mesures de distanciations physiques ne peuvent pas être respectées
  • dans les manifestations et rassemblements à caractère festif ou revendicatifs de plus de 10 personnes autorisés
  • dans les marchés, brocantes, vide-greniers et vente au déballage de plein-vent ou couvert
  • dans les transports en commun
  • dans un rayon de 50 m aux abords des établissements scolaires et crèches aux heures d’entrée et sortie, tout comme pour les lieux de culte
  • dans les gares
  • dans les centres commerciaux
  • dans les files d’attente
  • et à chaque fois qu’un événement particulier engendre un flux important de personnes
À lire aussi

Des lieux culturels rouvrent à Toulouse  

A Toulouse, comme ailleurs, les concerts (ici à Rio Loco, en juin 2021) debout vont pouvoir reprendre.
A Toulouse, comme ailleurs, les concerts (ici à Rio Loco, en juin 2021) debout vont pouvoir reprendre. (©Gabriel Kenedi / actu Toulouse)

Très concrètement, cela signifie qu’à Toulouse, les musées, cinémas, théâtres ou encore les salles de concert pourront accueillir des spectateurs ou clients avec une capacité à 100%.  Une salle comme le Bikini va pouvoir organiser des concerts debout : c’est d’ailleurs Sébastien Tellier qui ouvrira le bal, dès mercredi 30 juin. Une première depuis quasiment un an et demi ! Au total, onze spectacles sont programmés jusqu’au 14 juillet. 

À lire aussi

Fermé depuis son inauguration, l’imposant Meett, nouveau parc des expos de l’agglomération toulousaine, pourra accueillir L’Essentiel Festival. 5000 personnes sont attendues chaque soir du 8 au 10 juillet pour des concerts (avec Kendji, Amel Bent, Eddy de Pretto, Soolking, Camelia Jordana, Clara Luciani et bien d’autres) qui auront lieu debout.

En théorie, une salle comme le Zénith de Toulouse pourrait ouvrir durant l’été mais la période estivale étant celle des festivals, les concerts ne reprendront qu’à partir de l’automne dans la plus grande salle de spectacles de la Ville rose. Pour pouvoir enfin assister à un match du Stade Toulousain ou du Toulouse FC, il faudra attendre la reprise de la saison, fixée à la fin du mois d’août.

D’une manière générale, c’est surtout à partir de la rentrée de septembre – si la situation sanitaire le permet – que la vie culturelle et sportive reprendra réellement ses droits dans la Ville rose. 

À lire aussi

Discothèques : encore un peu de patience 

Tout rouvre, donc… ou presque ! Fermées depuis le début de la pandémie, les boîtes de nuit devront encore patienter un peu avant de rouvrir leurs portes.

La réouverture des discothèques et clubs est fixée au 9 juillet 2021 avec des conditions sanitaires précises : pass sanitaire obligatoire, jauge de 75 % pour les discothèques en intérieur et de 100 % en extérieur, téléchargement et activation obligatoire de TousAntiCovid Signal, le cahier de rappel numérique.

Quelle est la situation sanitaire à Toulouse ?

Alors que de nouvelles restrictions vont sauter, où en est précisément la situation sanitaire à Toulouse ? Comme ailleurs, la circulation du virus du Covid-19 poursuit sa baisse spectaculaire. Le taux d’incidence (le nombre de cas positifs / 100 000 habitants sur 7 jours), qui reste en dessous du seuil d’alerte, est de 34 cas / 100 000 habitants dans la Métropole pour la semaine du 19 au 25 juin 2021.

Il faut remonter à août 2020 pour avoir un taux aussi faible !  Ce taux reste cependant un peu plus élevé que celui constaté dans la moyenne nationale (22 cas / pour 100 000 habitants). Chez les plus de 65 ans, en grande majorité vaccinées, le taux d’incidence descend même à 7,4 cas / 100 000 habitants

128 personnes restent hospitalisées en Haute-Garonne 

128 patients atteints par le Covid-19 restent hospitalisés en Haute-Garonne.
128 patients atteints par le Covid-19 restent hospitalisés en Haute-Garonne. (©Lilian Cazabet /actu Toulouse)

En Haute-Garonne, le taux d’incidence est de 27,4 cas pour 100 000 habitants. Le taux de positivité est de 0,9% et reste donc bien en dessous du seuil d’alerte fixé les par les autorités (à 5%, ndlr).

La tension hospitalière, elle est descendue à 10%. Pour rappel, quand elle dépasse 100%, cela signifie que les patients Covid19 occupent plus de lits de réanimation qu’il n’y en avait avant l’épidémie. On en est loin aujourd’hui. Malgré tout, le virus circule encore et 128 patients contaminés par le Covid-19 restaient cependant hospitalisées le 28 juin en Haute-Garonne (dont 16 en réanimation).

La dynamique reste cependant favorable : depuis le début du mois de mai, il y a plus de sorties de l’hôpital que de nouvelles hospitalisations dans le département. 

Variants : le variant britannique reste majoritaire 

Alors qu’au niveau mondial, l’inquiétude porte autour du variant Delta, qui a fait des ravages en Inde et qui progresse dans plusieurs pays d’Europe, ce variant dit « indien » est encore minoritaire en Haute-Garonne.

Le variant britannique représente encore environ 80% des contaminations. Les variants indéterminés (dont fait partie le Delta) représentent 9,9% des cas positifs tandis que les variants brésiliens et sud-africains représentent 2,9% des contaminations. La souche classique, elle, circule encore mais avec beaucoup moins de virulence : elle concerne encore 7% des contaminations. 

À lire aussi

Nombre de variants détectés dans les cas en Haute-Garonne : 

En Haute-Garonne, la souche
En Haute-Garonne, la souche « britannique » reste largement majoritaire à la fin du mois de juin 2021. (©CovidTracker)

Vaccination : où en est-on ? 

Pour ce qui est de la vaccination, où en est on ? Au 27 juin, 46,69% de la population haut-garonnaise avait reçu au moins une dose de vaccin. Cela représente 635 586 personnes

Pour accélérer la campagne vaccinale, il est désormais possible de se rendre dans certains centres sans rendez-vous. Attention, ce n’est pas le cas au vaccinodrome de Toulouse pour le moment. 

À lire aussi

.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu Toulouse dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Reply