Déconfinement : primaires, collèges, lycées… Comment va s’organiser la reprise des cours à partir du 2 ju… – franceinfo

Spread the love

Depuis le 11 mai, le déconfinement de la France se poursuit avec, notamment, la réouverture des établissements scolaires. Après les écoles primaires et les collèges, les lycées vont pouvoir rouvrir leurs portes.

“L’école est bonne pour tous les enfants, et en période de crise peut être encore plus qu’en période ordinaire”, a rappelé Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, jeudi 28 mai. L’annonce de la deuxième phase du plan de déconfinement s’est accompagné de nombreuses mesures concernant l’éducation.

>> Suivez les dernières informations sur la deuxième phase du déconfinement dans notre direct

Si certains élèves ont déjà repris le chemin de l’école primaire, ou du collège ces dernières semaines, certains établissements sont restés fermés. Le gouvernement entend dès le 2 juin y remédier en rouvrant toutes les écoles et les collèges. “Toutes les familles qui le souhaitent doivent pouvoir scolariser leurs enfants au moins sur une partie de la semaine, a annoncé Jean-Michel Blanquer. Voici les établissements qui vont rouvrir et les modalités de leur réouverture. 

A l’école primaire : 100% d’ouverture dès la semaine prochaine

Les écoles primaires ont été les premières à rouvrir. Le gouvernement avait donné son feu vert à un retour progressif à l’école dès le 11 mai, date du début du déconfinement. La décision de rouvrir ou non chaque établissement a été toutefois prise par les mairies. Désormais, 90% des communes les ont ouverts, ce qui représente “plus de 80% des écoles”, a annoncé le ministre de l’Education nationale, précisant que ce chiffre “progresse chaque jour”. L’objectif pour le gouvernement est de faire passer le nombre de communes ayant rouvert leurs écoles de 90% à 100% “dès la semaine prochaine”, a annoncé Jean-Michel Blanquer. 

Le retour à l’école doit se faire dans le respect d’un strict protocole sanitaire. “Il y aura toujours des groupes de 15 élèves maximum”, a par exemple détaillé le ministre. Des activités sportives et culturelles seront proposées pour pallier cette reprise partielle de l’enseignement. “Nous développerons, particulièrement au mois de juin, le programme ‘sport, santé, culture, civisme'”, a précisé Jean-Michel Blanquer. Cet accueil en petit groupe pourrait prendre en charge des enfants en dehors des cours, et permettre ainsi aux parents de travailler. 

Pour les écoliers en situation de handicap, les classes Ulis, qui ont partiellement rouvert ces dernières semaines, le seront désormais toutes, s’est engagé le ministre

Au collège : retour pour les 4e et 3e

Les collèges des zones vertes ont pu rouvrir partiellement dès le 18 mai. “Ils l’ont été à 95,5 %, s’est réjoui le ministre de l’Education. L‘ensemble des collèges vont désormais ouvrir, que ce soit en zone verte ou en zone orange.”

Les classes de sixième et de cinquième étaient prioritaires le 11 mai : auxquelles s’ajoutent désormais la quatrième et la troisième. Cependant, en “zone orange”, c’est-à-dire en Ile-de-France, à Mayotte et en Guyane, les deux premiers niveaux seront prioritaires. Les 4e et 3e n’entreront donc qu’après les 6e et les 5e dans les établissements concernés, et uniquement si “les conditions matérielles sont réunies”.

Le programme sport, santé, culture, civisme pourra également être déployé dans les collèges. Concernant les élèves en situation d’handicap, les classes Ulis reprendront totalement. 

Au lycée : ouverture différenciée et oral du bac de français annulé

La réouverture des lycées sera également différenciée. Dans les départements verts, les lycées généraux, technologiques et professionnels rouvriront la semaine prochaine avec accueil de tous les élèves sur au moins un des trois niveaux. Des entretiens seront prévus pour proposer aux lycéens un point sur leur “projet d’orientation”. Le 2 juin, une campagne d’identification et de prise en charge des élèves décrocheurs sera également lancée. 

Dans les trois “zones orange”, les établissements professionnels seront prioritaires, a insisté le ministre, expliquant que ces lycées connaissaient “plus de décrochage” et ont “des besoins particuliers en ce mois de juin”. Ces derniers accueilleront en priorité les classes en cours de “certification”, c’est-à-dire les élèves en terminale et en CAP. 

Quant à l’oral du baccalauréat de français, seule épreuve de l’examen à ne pas encore avoir été remplacée par le contrôle continu, il est à son tour annulé. “J’ai entendu les inquiétudes face à une situation exceptionnelle qui entraînait une inégale préparation” de cette épreuve, a expliqué le ministre. L’évaluation se fera donc en continu, à partir des “notes des deux premiers trimestres de l’année”

Leave a Reply