Déconfinement: Olivier Véran favorable à un allègement des mesures “territoire par territoire” – BFMTV

Spread the love

Dans un entretien accordé au Télégramme, le ministre de la Santé se dit “ouvert” à l’idée de déconfiner le pays “territoire par territoire” en commençant par ceux où la circulation du virus est moindre.

Vers un déconfinement territorialisé? C’est du moins ce que laisse entendre Olivier Véran dans une interview accordée ce mardi au Télégramme. Le ministre de la Santé se dit “ouvert” à l’idée de lever “territoire par territoire” les mesures de freinage instaurées pour enrayer la troisième vague de l’épidémie.

“Lorsqu’on envisage de lever un certain nombre de contraintes, il faut regarder la situation épidémique dans chaque territoire, la situation hospitalière et, de façon générale, le niveau de saturation des hôpitaux en France”, évoque le ministre auprès du journal régional.

Un taux d’incidence plus faible en Bretagne

Olivier Véran s’appuye notamment sur l’exemple de la Bretagne – qu’il dit suivre “très attentivement”. Dans la région, le taux d’incidence s’élève sur les sept derniers jours à 197 cas pour 100.000 habitants (contre 342 à l’échelle nationale) selon les dernières données de Santé publique France.

“Étant donné que les indicateurs sont moins élevés dans la région qu’ailleurs (…) on peut espérer que la descente soit plus rapide et précoce en Bretagne”, avance Olivier Véran.

De fortes disparités

Le Finistère est ainsi le département de France métropolitaine le moins touché actuellement en métropole avec un taux d’incidence de “seulement” 88,7 cas sur une semaine pour 100.000 habitants, selon les dernières données des autorités publiées ce lundi soir. Viennent ensuite le Gers (107,3), les Pyrénées-Atlantiques (108,2) et les Landes (128,6). C’est six fois moins qu’en Seine-Saint-Denis (665,7), le département où l’épidémie reste la plus préoccupante.

Évoquant enfin une “décroissance” de l’épidémie, le ministre de la Santé reste optimiste quant au calendrier fixé par Emmanuel Macron pour la réouverture des écoles fin avril et l’allègement de mesures sanitaires à la mi-mai: “Nous sommes en train d’y travailler et cela fera l’objet d’annonces en temps voulu”.

Hugues Garnier Journaliste BFMTV

Leave a Reply