Advertisements

Décès, hydroxychloroquine, dépistage : ce qu’il faut retenir des annonces d’Olivier Véran – LaDepeche.fr

Spread the love

l’essentiel Le ministre de la Santé Olivier Véran a fait le point sur les derniers chiffres du coronavirus, ce lundi soir, et évoqué la position officielle des autorités de santé sur l’hydroxychloroquine, ce traitement controversé.

C’est devenu un rituel macabre chaque soir à 19 heures. Le directeur général de la santé Jérôme Salomon ou le ministre de la Santé Olivier Véran tiennent une conférence de presse pour annoncer les derniers chiffres des ravages du coronavirus en France. Olivier Véran a pris la parole ce lundi soir.

A lire aussi : DIRECT. Coronavirus : deux nouveaux décès et 320 hospitalisations en Occitanie,186 décès supplémentaires en France, suivez notre direct

860 décès

186 personnes supplémentaires ont trouvé la mort ce lundi. Parmi ces victimes, pour la première fois, cinq médecins généralistes, urgentistes ou gynécologues qui exerçaient dans l’Oise et le Grand-Est. Vingt résidents d’un EHPAD de Corniront dans les Vosges sont aussi décédés, “en lien possible avec le Covid-19” selon l’ARS du Grand-Est. 860 personnes ont trouvé la mort au total en France depuis le début de l’épidémie.

Autre chiffre : 8675 personnes sont hospitalisées (+ 1435 personnes) dont 2082 personnes en réanimation soit 335 patients de plus en une journée.

19 856 cas sont confirmés en France, selon les chiffres officiels, soit une hausse de 3176 personnes en 24 heures.

Traitement à la chloroquine

Le gouvernement va autoriser le recours à la chloroquine dans le traitement des « formes graves » du Covid-19 à l’hôpital, a annoncé Olivier Véran. La décision des médecins devra être collégiale et la surveillance médicale devra être stricte. Le Haut conseil de santé publique a recommandé de ne pas utiliser la chloroquine « dans la population générale » en l’absence de « toute donnée probante ». Un arrêté va permettre d’encadrer l’utilisation de l’hydroxychloroquine qui sera mise « à disposition des équipes hospitalières qui le souhaitent »

A lire aussi : Coronavirus : tout savoir sur l’hydroxychloroquine, ce traitement controversé mis à l’essai

Tests de dépistage

Deux sortes de tests fondamentaux pour identifier les malades du coronavirus « plus rapides, plus simples, évitant de passer par de grosses structures » vont être disponibles, « nous espérons dans les prochaines semaines »; a indiqué Olivier Véran. Il s’agit de sérologies qui permettent, par simple prise de sang, de savoir si le patient a ou non contracté la maladie. 5000 tests sont pratiqués chaque jour actuellement en France. Notre pays est dans la « moyenne haute » des pays occidentaux.

20 millions de masques livrés cette semaine

20 millions de masques chirurgicaux et FFP2 seront livrés dans la semaine dans les hôpitaux et dans les EHPAD. Une seconde livraison, destinée aux soignants des villes, est prévue la semaine prochaine.

Coronavirus : une maladie professionnelle

Toute contamination des soignants sera reconnue comme maladie professionnelle. « Le coronavirus sera automatiquement et systématiquement reconnu comme une maladie professionnelle », a indiqué Olivier Véran. « C’est la moindre des choses », ajoute le ministre. « Il n’y aura aucun débat là-dessus ».

Advertisements

Leave a Reply