Darmanin annonce des arrestations après ce sujet de Quotidien – Le HuffPost

Spread the love
POLITIQUE – Réaction immédiate. Mardi 31 août, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé sur Twitter “une importante opération anti-drogue” à la cité des Flamants à Marseille, dans la foulée d’un reportage choc diffusé la veille par Quotidien.

Pour sa rentrée, l’émission présentée par Yann Barthès a suivi un groupe de jeunes qui contrôlent arbitrairement la circulation près des points de deal d’un quartier de la cité phocéenne, notamment à l’aide d’une barrière levante pour filtrer les voitures.

“C’est un comme le télépéage”, s’amuse un jeune au visage masqué devant la caméra des reporters de TMC, avant d’ajouter avec aplomb: “Vous voyez Macron? Les Français lui obéissent. Bah ici c’est pareil: les gens qui veulent entrer dans le quartier, ils nous obéissent”. 

“Aucune zone de non-droit sur le territoire de la République, à Marseille comme ailleurs”, a réagi mardi Gérald Darmanin sur son compte Twitter, reprenant à la volée les termes de Marine Le Pen prononcés plus tôt dans la journée.

“Quand un quartier entier vit sous la coupe de dealers qui imposent leurs règles au détriment des lois communes, c’est bien, @GDarmanin, ce qu’on appelle une “zone de non-droit”, avait interpellé précédemment la présidente du Rassemblement national. 

Sur les réseaux sociaux, le reportage avait suscité aussi les réactions du polémiste d’extrême droite Éric Zemmour, pressenti pour une candidature à la présidentielle, ou encore du Syndicat des commissaires de la Police nationale (SCPN). “La police rentre partout et intervient partout. Ce n’est pas une barrière tenue par des petits guetteurs prétentieux devant des journalistes qui l’en empêche”, s’est insurgé ce dernier.

Selon le ministre de l’Intérieur, quatre personnes ont été interpellées mardi, en plus de la saisie de drogue et d’argent liquide. “D’autres opérations suivront”, a-t-il ajouté.

Mercredi 1er septembre, Emmanuel Macron entame justement une visite de trois jours à Marseille, deux semaines après qu’un commando armé d’une kalachnikov a semé la désolation à la cité des Marronniers, sur fond de trafic de drogue. Le président de la République devrait annoncer un grand plan d’aide à la ville contre l’insécurité et le logement insalubre, ainsi que pour la rénovation des écoles et les transports publics. 

À voir également sur Le HuffPost : En Espagne, des trafiquants de drogue arrêtés grâce à… des baigneurs

Leave a Reply