Dans son nouveau livre, Zemmour estime que Macron est “un Hollande en mieux vêtu” – BFMTV

Spread the love

Le chroniqueur Éric Zemmour raconte aussi, dans son nouveau livre à paraître mi-septembre, une partie d’un échange téléphonique avec Emmanuel Macron en mai 2020, après son agression à Paris.

Éric Zemmour sera-t-il candidat à la présidentielle de 2022? La question fait trembler les personnalités politiques de droite ces dernières semaines sur les plateaux de télévision. Si sa décision n’est officiellement pas encore prise, le chroniqueur s’apprête à sortir mi-septembre un nouvel ouvrage aux airs de livre de campagne, intitulé La France n’a pas dit son dernier mot.

Et dans les premiers extraits dévoilés ce jeudi par Le Figaro Magazine, Éric Zemmour n’épargne pas Emmanuel Macron. “Longtemps, j’ai pensé que Macron était un Sarkozy en moins vulgaire”, écrit-il. “Pour la première fois, je comprends qu’il n’est qu’un Hollande en mieux vêtu.”

“Il me dit: ‘République’, je lui dis ‘France'”

Dans cet ouvrage, le polémiste revient également sur sa conversation téléphonique avec le président de la République, après son agression en pleine rue à Paris en mai 2020. À l’époque, Emmanuel Macron avait téléphoné à Éric Zemmour pendant environ 45 minutes pour lui faire part de son soutien.

Dans son livre, Éric Zemmour raconte qu’au cours de cet appel, les deux hommes s’adonnent à une joute verbale au sujet de la délinquance et de l’immigration: “Chacun avance ses arguments sans laisser à son interlocuteur le temps de reprendre son souffle”, se souvient le journaliste. “Il me dit: ‘République’, je lui dis ‘France’. Il me dit ‘Minorité de racailles’, je lui dis: ‘Soutenue par une majorité, qu’elle aide à vivre et qu’elle soumet par son alliance avec la loi de l’islam'”.

Selon Éric Zemmour, Emmanuel Macron aurait ensuite lancé au polémiste: “Au fait, votre plan, faites-moi une note”. “Je fais mine de ne pas comprendre. Quel plan?”, lui demande alors Éric Zemmour au cours de cet échange. Ce à quoi Emmanuel Macron aurait “enchaîné, amusé de (l)’avoir bousculé: ‘Mais voyons, votre plan sur l’immigration, mon secrétariat vous contactera'”.

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV

Leave a Reply