Dans l’Orne, le monde du judo en deuil après le décès de Mélanie Lemée – France Bleu

Spread the love

L’Alliance Judo 61 est en deuil ce dimanche, après avoir appris le décès d’une des figures emblématiques du club. Mélanie Lemée, 25 ans, originaire de la Ferté-Macé, est décédée ce samedi soir. Gendarme au sein de la brigade de proximité d’Aiguillon, dans le Lot-et-Garonne, elle a été renversée par un conducteur qui refusait d’obtempérer

“C’était une grande sportive, avec de nombreuses qualités”, se souvient Frédéric Remars, son professeur de judo à la Ferté-Macé puis au sein de l’Alliance Judo 61. “Je la connaissais très bien car je suis son entraîneur depuis ses débuts. C’est très très dur”, confie-t-il la voix tremblante.

Encore sous le choc, et très ému, Frédéric Remars raconte que Mélanie a côtoyé le haut niveau

“Elle s’est hissée sur les podiums de plusieurs championnats nationaux, elle a intégré l’INSEP à Paris puis s’est tournée vers la gendarmerie après une blessure au genou. Mais elle a été championne de France militaire en 2019 et médaillée mondiale en 2016 !”

L’émotion est très forte au sein du club AJ 61, où tout le monde connaissait Mélanie

“On a vécu de très belles choses avec Mélanie. C’était avant tout une tête de cochon, mais ça faisait sa force dans les compétitions. Mélanie était une très belle personne, festive, souriante… Toute la famille du judo est totalement en deuil, ça va être un moment difficile à vivre. J’adresse mes pensées à ses proches”, réagit Tony Rouxel, président du club de judo ornais. 

Les réactions s’enchaînent sur les réseaux sociaux depuis l’annonce de son décès. Le ministère de l’Intérieur, a précisé que les honneurs militaires seront rendus à la victime.

Le conducteur, interpellé et placé en garde à vue, est âgé de 27 ans et déjà connu des services de police et de gendarmerie.

Leave a Reply