Posted on
Spread the love

Lancée dans la controverse en Arabie saoudite, la première édition du Dakar au Moyen-Orient a été endeuillée lors de la septième étape disputée ce dimanche entre Riyad et  Wadi Al-Dawasir. Le motard portugais Paulo Gonçalves, 40 ans, a été victime d’une chute mortelle, ont annoncé les organisateurs dimanche matin. 

Gonçalves, deuxième de l’édition 2015  derrière Marc Coma et qui disputait son treizième Dakar, a chuté au km 276 de la spéciale, la plus longue de la quinzaine saoudienne après une journée de repos, samedi. Le pilote était inconscient et en arrêt cardio-respiratoire à l’arrivée de l’équipe médicale missionnée sur place. Après une tentative de réanimation, il a été héliporté vers l’hôpital, où son décès a été constaté, ont précisé les organisateurs dans un communiqué. Le tenant du titre de la catégorie moto, Toby Price, fut l’un des premiers à arriver sur le lieu de l’accident pour tente de porter assistance au Portugais. 

Un des motards les plus expérimentés de la caravane

78979889

Le Portugais, sacré champion du monde de rallye tout terrain en 2013, avait effectué ses débuts sur le célèbre rallye en 2006 et avait terminé quatre fois dans le top 10. Après avoir cassé son moteur dans la troisième étape, il avait été contraint d’attendre trois longues heures son camion d’assistance pour réparer seul sa machine.

Une longue intervention qui l’avait fait glisser dans la hiérarchie pour occuper la 46e place du classement général à l’issue de la sixième spéciale. Vainqueur de trois étapes dans le plus célèbres des rallye-raid, Paul Conçalves était l’un des seuls concurrents engagés à avoir connu le Dakar en trois versions différentes : en Afrique, en Amérique du Sud, puis en Arabie saoudite. 

A lire aussi

Advertisements

Leave a Reply