Cyberattaques : les États-Unis préparent des représailles contre la Russie

Spread the love

« Une mélange d’actions vues et invisibles ». C’est ainsi que Jen Psaki, la porte-parole de la Maison Blanche, a décrit la réplique que préparent les États-Unis contre la Russie à la suite de la cyberattaque SolarWinds. Pour rappel, cette offensive a frappé de grandes agences fédérales américaines qui utilisaient les services de la société informatique SolarWainds. D’importantes entreprises ont par ailleurs été touchées.

Joe Biden souhaite mieux sécuriser les réseaux stratégiques américains

Les autorités américaines sont aujourd’hui persuadées que la Russie se trouve derrière ces piratages, bien que cette dernière l’a toujours nié. Les représailles pourraient commencer d’ici trois semaines selon le New York Times. Elles impliqueraient des sanctions économiques accrues, tandis que Joe Biden doit aussi promulguer un décret qui vise à mieux sécuriser les réseaux gouvernementaux.

Des actions clandestines devraient en outre être menées sur les réseaux russes afin de les rendre visibles pour le gouvernement de Vladimir Poutine et les services de renseignements, mais sans qu’elles ne le soient pour le reste du monde.

Selon le quotidien américain, l’objectif est d’envoyer un message aux Russes afin de pouvoir engager une vraie discussion stratégique avec ces derniers. En clair, montrer ses muscles et établir des limites sur ce que les USA sont prêts à accepter ou non.

Ce problème est d’autant plus important à gérer que la nouvelle administration doit également prendre en compte la gigantesque cyberattaque qui a touché Microsoft. La firme de Redmond a informé le grand public que des milliers d’entreprises, de villes, et d’institutions locales subissent des piratages. Elle a très vite affirmé que la République populaire de Chine se trouvait derrière ces offensives.

Le gouvernement sera donc tenté de répliquer mais comme dans le cas russe, cela devrait se faire avec une extrême prudence. Beaucoup craignent en effet qu’une réponse trop brutale ne dégénère vers un conflit plus important. Joe Biden devra donc avant tout s’atteler à mieux sécuriser les réseaux d’organisations stratégiques pour l’Oncle Sam. Il en va aussi de l’avenir de la démocratie américaine et certains officiels redoutent une perte de confiance du grand public dans l’infrastructure électorale.

Antivirus Bitdefender Plus

Par : Bitdefender

Leave a Reply