Crise des semi-conducteurs : Bpifrance renfloue les caisses d’Unity Semiconductor

Spread the love
Crise des semi-conducteurs : Bpifrance renfloue les caisses d'Unity Semiconductor

Face à la pénurie mondiale de semi-conducteurs, Unity Semiconductor n’échappe pas aux remous financiers. L’Etat lui viendra en aide à hauteur de 1 250 000 euros par l’entremise de Bpifrance, au titre du dispositif d’aides ad hoc au soutien de la trésorerie des entreprises fragilisées par la crise de la Covid-19.

Ce versement se fera sous la forme d’un prêt, selon l’arrêté du 7 avril 2021 relatif à ce versement, publié ce week-end au Journal Officiel.

UnitySc conçoit et développe des équipements de mesure pour l’industrie du semi-conducteur à travers le monde. Ses domaines d’expertise sont principalement la prise et le traitement des images de très haute résolution, pouvant aller jusqu’à des précisons de quelques nanomètres, et du traitement du signal dans un domaine 1D ou 3D. Les compétences de Unity dans le domaine rassemblent du traitement d’image et du signal, le design d’interface graphique, le pilotage de composant hardware (caméra, sensor, robot, etc.), des automates programmables, la communication interlogiciel, le defect learning pour la classification automatique ou encore des applicatifs de reconnaissance de pattern.

Implantée à Nîmes et à Grenoble, la société d’ingénierie est une filiale de Fogale Nanotech, issue du rachat d’Altatech en 2016. Dans la “mini Silicon Valley” grenobloise, l’institut de recherche de CEA Tech, Leti, collabore notamment avec UnitySC autour des capacités de métrologie-inspection par outil, tout en réduisant l’empreinte et le coût de possession des outils.

publicité

De l’automobile à l’électroménager, les secteurs menacés par la pénurie

Plus tôt les industriels peuvent prévoir une défaillance, plus tôt ils peuvent prendre des mesures pour réduire le coût de fabrication. Dans le secteur automobile notamment, les puces, les capteurs, les modules et les sous-systèmes doivent répondre à des spécifications strictes en matière de qualité, de fiabilité, de coût, d’efficacité énergétique et de sécurité.

Toutefois, le secteur des semi-conducteurs fait face à une pénurie mondiale de production à l’heure de la pandémie. L’augmentation de la demande a poussé des fondeurs à consolider leurs investissements dans la production. Intel a par exemple annoncé un plan de 20 milliards de dollars pour construire deux nouvelles usines aux Etats-Unis. TSMC a aussi sorti son propre plan de relance, via une enveloppe titanesque de 100 milliards de dollars.

La pénurie de semi-conducteurs continue à provoquer des remous dans les chaînes d’approvisionnement de nombreuses entreprises. Si chez les gamers et les conducteurs, la dépendance au silicium se fait cruellement sentir, l’électroménager pourrait bien être aussi fortement touché. Selon BFM, plusieurs fabricants d’électroménager tirent aujourd’hui la sonnette d’alarme face à la pénurie de composants électroniques. Le groupe Liebherr, qui produit des réfrigérateurs en Europe, est confronté à des retards de livraison. Quant à Whirlpool Chine, il a fait savoir qu’il se procurait difficilement les puces nécessaires au bon fonctionnement de ses appareils. L’électronique grand public représente près de 13 % de la consommation de puces.

Leave a Reply