Covid : face à Omicron, “la situation est critique” alerte Gabriel Attal qui incite les Français à se faire te – Midi Libre

Spread the love

Suivez notre direct pour suivre l’actualité Covid-19 de ce mercredi 22 décembre, dans le monde, en France et en région.

– 13 h 25 : “La situation est critique”, alerte Attal

“La situation est critique, la tendance hospitalière est en hausse, nous avons dépassé les 3000 personnes en réanimation”, déclare Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, à la sortie du conseil des ministres.

“20% des cas détectés en France sont liés au variant Omicron, c’est une part qui doublera dans les 2 à 3 jours qui viennent. Il devient progressivement majoritaire, notamment en Ile-de-France, à Paris, et bientôt au niveau national”, a-t-il alerté ce mercredi, à l’issue du conseil des ministres.

Avant d’encourager les Français à se faire tester avant les fêtes. “Vu l’urgence et la gravité du moment, nous n’avons pas un instant à perdre pour vacciner (…) nous ne pouvons plus nous permettre de prendre le moindre risque avec des personnes qui n’ont pas fait le choix de la protection (…) nous assumons le pass vaccinal.”

Aujourd’hui, les non vaccinés représentent moins de 10% de la population, mais plus de la moitié des malades à l’hôpital – Gabriel Attal

Toutefois, le nombre de rendez-vous pour une première injection est en forte agmentation depuis les annonces de Jean Castex.

– 12 h : Le gouvernement italien réfléchit à de nouvelles restrictions

Le gouvernement italien prépare de nouvelles mesures pour lutter contre une hausse des contaminations par le coronavirus responsable du COVID-19 et pourrait élargir l’obligation vaccinale à de nouvelles catégories de travailleurs, a déclaré aujourd’hui le président du Conseil Mario Draghi.

Une réunion gouvernementale est programmée jeudi afin de réfléchir à un renforcement des restrictions sanitaires face à l’inquiétude suscitée par la propagation rapide du variant Omicron du coronavirus SARS-CoV-2.

Lors d’une conférence de presse, Mario Draghi a déclaré que parmi les mesures examinées figureraient le rétablissement du port du masque obligatoire en extérieur et l’utilisation de masques FFP2, plus protecteurs, dans certains lieux clos.

L’obligation vaccinale, a-t-il ajouté, pourrait être étendue à de nouvelles catégories. “Je ne sais pas si nous en parlerons demain (…) mais si les chiffres sur les contagions continuent d’empirer, ce sera un sujet de discussion dans un très court laps de temps”, a-t-il dit. La vaccination est déjà obligatoire en Italie pour les personnels soignants, les enseignants, les policiers et les militaires.

– 11 h : Le gouvernement n’exclut pas de soutenir le pass sanitaire en entreprises

Faute de consensus, le gouvernement français n’intégrera pas dans son projet de loi sur le pass vaccinal contre le COVID-19 un pass sanitaire dans les entreprises mais il n’exclut pas de soutenir un éventuel amendement en ce sens lors de l’examen du texte au Parlement, ont fait savoir mercredi plusieurs membres de l’exécutif.

“Les organisations syndicales nous ont dit qu’elles n’étaient pas favorables, les organisations patronales ont fait part de réserves et elles ont posé des questions sur les modalités opérationnelles”, a expliqué mercredi la ministre du Travail, Elisabeth Borne, sur Europe 1. “On entend ces avis et donc on ne prévoit pas d’inscrire cette disposition dans le projet de loi initial”, a-t-elle ajouté, confirmant des propos du porte-parole du gouvernement Gabriel Attal mardi sur l’absence de consensus.

On verra si les parlementaires jugent qu’il est pertinent d’introduire par amendement.

Le gouvernement se tient près à soutenir un éventuel amendement
Le gouvernement se tient près à soutenir un éventuel amendement MAXPPP – Mourad ALLILI

– 9 h 45 : Martin Hirsch alerte sur la dangerosité d’Omicron

Invité sur le plateau de France Info ce mercredi, Martin Hirsch, directeur général de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris, le médecin est catégorique sur Omicron. Il vaut mieux rester à couvert ! Omicron est un sniper qui, dès qu’il a une cible devant lui, la tire” indique-t-il avant d’ajouter que “l’hôpital est dans une situation extrêmement compliquée” et que “tout le monde se prépare au scénario du pire”.

– 9 h : Pas de dose de rappel pour les adolescents

À la question de savoir si les adolescents allaient pouvoir bénéficier d’une dose de rappel, Olivier Véran a répondu “pas pour l’instant”, sans donner davantage de détails.

– 8 h 45 : La vaccination ouverte pour les 5-11 ans, annonce Véran

L’ensemble des enfants âgés de 5 à 11 ans pourront être vaccinés contre le COVID-19 à partir de ce mercredi, a annoncé le ministre de la Santé, Olivier Véran. “Nous ouvrons aujourd’hui la vaccination pour les enfants, c’est officiel”, a-t-il dit

Le conseil d’orientation pour la stratégie vaccinale devait communiquer mercredi matin son avis au gouvernement sur l’élargissement de la vaccination contre le COVID-19 à tous les enfants âgés de 5 à 11 ans, sur la base du volontariat.
Olivier Véran a précisé avoir reçu l’aval des autorités scientifiques, laissant entendre que ce comité dirigé par Alain Fischer lui avait communiqué un avis favorable.

L’élargissement de la vaccination à l’ensemble des enfants de cette tranche d’âge a déjà été validé par le comité consultatif national d’éthique (CCNE) vendredi dernier et la Haute Autorité de santé (HAS) lundi .

La vaccination des enfants de 5 à 11 ans, assurée avec le vaccin Comirnaty de Pfizer et BioNTech, était déjà ouverte depuis mercredi dernier aux seuls enfants susceptibles de développer une forme grave de COVID-19 ou vivant dans l’entourage de personnes immunodéprimées ou vulnérables non protégées par la vaccination.

– 8 h 30 : Omicron devrait être majoritaire en France entre Noël et le Nouvel An

Le variant Omicron du coronavirus responsable du COVID-19 représente actuellement entre 20% et 30% des contaminations en France et il devrait devenir majoritaire entre Noël et le Nouvel An, a déclaré mercredi le ministre de la Santé, Olivier Véran, sur BFMTV et RMC.

Ce dernier a affirmé que “d’ici à la fin du mois on attend plus de 100 000 contaminations par jour”. Le constat est alarmant, et le ministre de la Santé fait le point. “Omicron se multiplie à une vitesse telle qu’il arrive en même temps partout sur la planète”. 

– 7 h 30 : plus de télétravail dans les entreprises

Face à la nouvelle vague épidémique de COVID-19, le gouvernement souhaite encore renforcer le télétravail en France à partir de la rentrée de janvier pour le porter à trois jours minimum par semaine voire quatre quand c’est possible, a annoncé mercredi la ministre du Travail, Elisabeth Borne.

“C’est clair qu’avec la situation actuelle, il faut accélérer, renforcer le télétravail (…) donc moi je demande aux entreprises de se préparer dès maintenant pour renforcer le télétravail à la rentrée, donc le 3 janvier, avec une cible de trois jours minimum pour les postes qui le permettent voire quatre jours quand c’est possible”, a-t-elle dit sur Europe 1.

Ces dernières semaines, le gouvernement avait établi une cible de deux à trois jours par semaine de télétravail, a-t-elle rappelé.

Face à la poussée du nouveau variant Omicron dans le pays, le gouvernement a par ailleurs décidé d’accélérer la mise en place du pass vaccinal qui doit inciter les personnes non vaccinées à franchir le pas en les privant du pass sanitaire.

– 7 h : 4e dose en Israël

La campagne de vaccination en Israël ne faiblit pas, le Premier ministre a déclaré hier que tout le personnel médical ainsi que les plus de 60 recevraient une 4e dose contre le Covid-19

– 6 h 30 : En France, Omicron représente 20% des cas positifs

“Au niveau national, l’estimation actualisée ce soir de la circulation du variant Omicron fait état de 20 % des cas positifs qui relèveraient de (ce) variant. L’estimation qui avait été faite en fin de semaine faisait état d’une circulation de 10 % dans notre pays”, a déclaré Gabriel Attal, mardi soir. Un chiffre qui devrait largement augmenter ces prochains jours.

– 6 h : Omicron majoritaire aux États-Unis

Selon Joe Biden, les États-Unis sont “prêts” à faire face à la vague Omicron. Le variant représente désormais 73% des cas recensés dans le pays.

Joe Biden a par ailleurs annoncé mardi l’ouverture aux Etats-Unis de centres fédéraux supplémentaires de vaccination et de dépistage du COVID-19 afin de lutter contre la flambée des contaminations provoquées par le variant Omicron du coronavirus, se voulant rassurant pour les personnes qui ont été complètement vaccinées.

Le président américain a fait savoir aussi que quelque 500 millions d’autotests seraient disponibles pour les Américains à compter de janvier. Un représentant de l’administration avait indiqué plus tôt que ces tests seraient distribués gratuitement à ceux qui en feraient la demande en ligne.

Joe Biden a voulu à la fois avertir les personnes non-vaccinées contre le COVID-19, qui ont “de bonnes raisons d’être inquiètes”, et rassurer celles ayant reçu le vaccin, qui peuvent se réunir pour les fêtes de fin d’année malgré la rapide propagation du variant Omicron aux Etats-Unis.

Ce n’est “pas mars 2020”, a-t-il dit aux journalistes à la Maison blanche. “200 millions de personnes sont complètement vaccinées, nous sommes prêts, nous en savons davantage”.

– 5 h 30 : Donald Trump hué pour sa 3e dose

Joe Biden a noté que son prédécesseur Donald Trump, qui avait durant son mandat minimisé la dangerosité de l’épidémie, avait lui aussi reçu une dose de rappel vaccinal. “C’est peut-être l’une des seules choses sur lesquelles lui et moi sommes d’accord”, a dit Joe Biden à propos de cette troisième dose.

Ce dernier s’est d’ailleurs fait huer lors d’une interview devant des partisans en compagnie de l’animateur de talk-show conservateur Bill O’Reilly à Dallas, au Texas.

Leave a Reply