Covid-19 : vers un raccourcissement de la période de quatorzaine ? – Le Parisien

Spread the love

« Sans doute trop long ». C’est ainsi qu’Olivier Véran a qualifié, samedi, le délai de quatorze jours d’isolement demandé aux cas contacts des personnes infectées. Le ministre de la Santé a indiqué sur BFMTV qu’il avait demandé « aux autorités scientifiques de donner un avis pour savoir si on ne peut pas réduire » ce délai. Durant celui-ci, les individus concernés doivent limiter leurs relations sociales et se faire tester, détaille le site de l’Assurance maladie.

Ce dimanche, Le JDD assure que cette fameuse « quatorzaine » « devrait être raccourcie » pour les cas contact mais aussi pour les malades, ce qu’Olivier Véran n’a pas précisé. La nouvelle durée pourrait être de cinq ou sept jours.

Le Conseil scientifique aurait déjà rendu au gouvernement son avis qui, comme c’est généralement le cas, n’a pas été rendu public dans la foulée. Le dernier document disponible sur le site du ministère de la Santé est toujours celui du 27 juillet portant sur la stratégie à adopter afin d’ « anticiper un retour du virus à l’automne ».

Pas de moyens de contrainte

Une réduction de la durée de quatorzaine pourrait être justifiée par un moindre risque, pour un individu possiblement infecté, de transmettre la maladie au bout de plusieurs jours. « Les données montrent aujourd’hui que l’essentiel des contagions se fait dans la fenêtre des cinq premiers jours après les symptômes. Si on arrivait déjà à respecter ces cinq jours, on laisserait sans doute passer quelques personnes porteuses, mais semble-t-il avec un faible pouvoir de contamination », estime ainsi dans Le JDD l’épidémiologiste Antoine Flahault, directeur de l’institut de santé globale à l’université de Genève.

En France, se mettre en quatorzaine n’est qu’une recommandation de la part des autorités, qui ne disposent pas de moyens de contrainte. En réduire la durée pourrait ainsi rendre la mesure plus acceptable par les personnes concernées et mieux respectée, estiment plusieurs médecins.

Leave a Reply