Covid-19 : une personne non-vaccinée a douze fois plus de risques d’en contaminer d’autres – Le Figaro

Spread the love

Une étude de l’Institut Pasteur publiée lundi 28 juin compare les risques de contamination au Covid-19 entre les personnes qui ont reçu un vaccin et celles qui ne sont pas vaccinées.

Si on sait que les personnes vaccinées contre le Covid-19 ont moins de risques de contracter une forme grave de la maladie, les données sur le risque de contaminations des individus ayant reçu une ou plusieurs doses de vaccin sont encore rares. Dans une étude publiée lundi 28 juin, l’institut Pasteur révèle néanmoins qu’«une personne non-vaccinée à douze fois plus de risques de transmettre le SARS-CoV-2 qu’une personne vaccinée», a rapporté Ouest-France mercredi.

Les premiers résultats de l’étude ont été présentés sur Twitter par l’un des épidémiologistes de l’institut Pasteur. Elle s’appuie sur un scénario prospectif de couverture vaccinale de 30% chez les 12 à 17 ans, de 70% chez les 18 à 59 ans et de 90% chez les plus de 60 ans, ainsi que sur un taux de reproduction initial du virus (R0) de 4.

D’autres données de l’étude mettent en avant la baisse drastique de contaminations lorsque les compagnes de vaccination sont efficaces. Dans le scénario prospectif de l’institut Pasteur, les personnes non-vaccinées représenteraient 75% des infections au Covid-19 alors même qu’elles ne constitueraient que 37% de la population. Enfin, les chercheurs encouragent à maximiser la couverture vaccinale des jeunes. En effet, dans ce scénario, 46% des contaminations interviendraient chez les jeunes, alors qu’ils sont moins sensibles au virus que les adultes et ne représentent que 22% de la population. En cause : une campagne de vaccination moins avancée et autorisée seulement aux jeunes de 12 à 17 ans.


À VOIR AUSSI – Covid-19: faudra-t-il une troisième dose de vaccin ?

Leave a Reply