Covid-19: une étude met en lumière la fiabilité très variable des autotests – BFMTV

Spread the love

Plus d’un test sur cinq analysés par les chercheurs a montré un taux de sensibilité insuffisant pour détecter le virus de façon efficace.

Si les autotests de détection du Covid-19 s’avèrent particulièrement rapides et pratiques pour se tester pendant les fêtes, leur fiabilité apparaît très variable selon les modèles, d’après une étude comparative allemande menée par l’institut médical Paul-Ehrlich, l’institut Robert Koch et l’hôpital de la Charité de Berlin, et dont les résultats ont été publiés le 4 novembre dernier. Prudence donc quant à leur utilisation.

Sur 122 tests antigéniques évalués, 26 d’entre eux n’ont pas montré un taux de sensibilité suffisant pour détecter correctement des cas de Covid-19, d’après les chercheurs, soit plus d’un sur cinq. Le reste des tests a bien rempli l’ensemble des critères déterminés par les scientifiques et certains d’entre eux ont même montré d’excellents résultats.

Un taux de sensibilité au virus allant de 30 à 100 %

Seuls les tests montrant au minimum 75 % de sensibilité au virus ont été considérés comme efficaces par les chercheurs, mais de nombreux tests n’ont pas atteint ce cap. Le degré de sensibilité des autotests, très variable, va de 30 à 100 %, selon les résultats de l’étude.

Parmi les tests les plus fiables, les chercheurs ont identifié l’autotest du laboratoire Guangdong Longsee, celui du laboratoire Lifecosm Bitech (tous deux 100 % de sensibilité) et du laboratoire CITEST Diagnostics (98 %). Le test du laboratoire français Toda Pharma fait également partie des mieux notés avec 86 % de sensibilité.

En revanche, les tests des laboratoires Amazing Biotech et Guangzhou Wondfo Biotech (montrant tous deux seulement 30 % de sensibilité) sont bien loin de rencontrer les critères suffisants pour détecter efficacement une infection au Covid-19.

Les autotests apparaissent comme efficaces durant une période précise d’infection au virus: 5 à 7 jours après l’apparition de symptômes, soit le moment où la charge virale est la plus élevée, selon les chercheurs. Utilisés dans ce cas de figure, et à condition d’utiliser un modèle fiable, ils s’avèrent utiles pour identifier rapidement des cas et lutter contre la propagation du virus, d’après l’étude.

Les tests PCR plus fiables

L’étude rappelle que les autotests restent, comme l’ensemble des tests antigéniques réalisées en pharmacie, moins fiables que les tests PCR faits en laboratoire. En cas de test antigénique positif, il est donc conseillé de réaliser un test PCR pour confirmer l’infection ou non au Covid-19.

Sur le même sujet

Un décret gouvernemental autorise la vente d’autotests en grande surface depuis le 27 décembre et jusqu’au 31 janvier en raison du taux de contamination actuellement élevé et des fêtes de fin d’année.

Juliette Desmonceaux

Leave a Reply