Covid-19 : un cas de grave réaction allergique au vaccin Pfizer-BioNTech en Alaska – LCI

Spread the love

En Alaska, une professionnelle de santé a développé une grave allergie après avoir reçu mardi 15 décembre une première injection du vaccin Pfizer/BioNTech. Comme le rapporte le New York Times, le vaccin était pourtant indiqué chez cette femme “d’âge moyen”, qui ne présentait aucun antécédent allergique. 

Dix minutes seulement après l’injection, celle-ci a alors développé un choc anaphylactique, manifestation extrême d’une réaction allergique, qui s’est notamment caractérisé par un essoufflement et des bouffées de chaleur, selon un responsable de l’hôpital Bartlett de la ville de Juneau au quotidien. Son état depuis est stable. “Elle est en bonne santé et va bien”, a rassuré le Dr Lindy Jones, du service des urgences de l’hôpital. 

Deux cas similaires ont été observés la semaine dernière au Royaume-Uni, poussant les autorités à déconseiller le vaccin développé par Pfizer et BioNTech aux personnes ayant déjà eu d’“importantes réactions allergiques”. Si les essais cliniques conduits par Pfizer aux États-Unis sur près de 40.000 patients n’ont montré aucun effet secondaire grave, le groupe a réagi à cet incident. 

“Nous allons nous pencher de près sur toutes les informations évoquant des réactions allergiques graves et nous actualiseront si besoin la notice”, a déclaré un porte-parole du groupe. Pfizer a également indiqué que le vaccin devait être injecté là où il est possible d’avoir accès rapidement à un traitement médical contre l’anaphylaxie, généralement de l’épinéphrine.   

En lançant sa campagne de vaccination lundi 14 décembre, la FDA, l’agence américaine du médicament, a contre-indiqué la prescription du vaccin aux personnes susceptibles de développer une allergie grave à l’un des composants entrant dans sa formule. Trois millions d’Américains sont concernés en priorité par la vaccination contre le Covid-19. 

Leave a Reply