Covid-19 : “Tout le monde ne peut pas avoir un vaccin dès demain, ni la semaine prochaine”, annonce le syndica – franceinfo

Spread the love

La campagne de vaccination contre le Covid-19 va être élargie à partir du lundi 18 janvier en France aux personnes de plus de 75 ans ne vivant pas en Ehpad (5 millions de personnes), ainsi qu’à près de 800 000 personnes présentant des pathologies à “haut risque”. “Tout le monde ne peut pas avoir un vaccin dès demain, ni la semaine prochaine”, a expliqué dimanche sur franceinfo le docteur Jacques Battistoni, médecin à Caen, président du syndicat de généralistes MG France.

franceinfo : Est-ce que les généralistes sont prêts pour cette vaccination ?

Jacques Battistoni : Oui, je dirais même qu’ils sont impatients de pouvoir vacciner leurs patients. En même temps, ils savent que le compte n’y est pas. Le nombre de doses ne permet pas de vacciner tous leurs patients de 75 ans tout de suite. Donc, ils s’interrogent sur l’annonce faite aux patients de prendre rendez-vous dès demain, alors que manifestement, il va falloir y aller progressivement. Tout le monde ne peut pas avoir un vaccin dès demain, ni la semaine prochaine.

Est-ce que les 833 centres de vaccination sont tous prêts ? Est-ce que les plus opérationnels sont ceux sous la tutelle des hôpitaux ?

Pas forcément. En fait, ils ont tous le même problème, c’est-à-dire de savoir combien de doses ils vont pouvoir avoir durant la semaine. Donner des rendez-vous, c’est bien, mais il faut pouvoir assurer à la personne qui va venir qu’elle aura un vaccin. Ce qui conditionne notre capacité à donner un rendez-vous, c’est le nombre de vaccins disponibles. C’est la dotation de vaccins. Dans beaucoup de régions des centres nous disent qu’ils ne savent pas combien de doses ils vont avoir.

Comment vont faire les personnes âgées, lourdement handicapées, qui ont une ordonnance de leur médecin traitant pour se faire vacciner à domicile ?

Le mieux de contacter un centre de vaccination et de leur demander quand est-ce qu’ils pensent pouvoir commencer à vacciner à domicile. Mais pour cela, il faut qu’on arrive à organiser des tournées. Pour l’instant, ce n’est pas le centre hospitalier qui va organiser les tournées à domicile. C’est les médecins généralistes et il faut que les centres de vaccination soient plus près des gens, plus nombreux, plus petits sans doute, mais aussi plus disponibles.

Est-ce qu’une infirmière peut vacciner à domicile ?

Non, elle n’a pas de vaccins, pas plus l’infirmière que le médecin généraliste. Les vaccins sont donnés dans les centres de vaccination qui prennent des rendez-vous. Il faut qu’on prévoie le plus vite possible la possibilité vacciner les gens qui restent à domicile, et que les médecins puissent se tourner vers un centre de vaccination en disant leur besoin de vaccins pour leurs patients âgés et fragiles.

Combien est-ce que cela va prendre de temps ?

Ce qui va nous retarder ce n’est pas le nombre de vaccinateurs, il y a beaucoup de gens qui sont prêts à vacciner, mais ce sont les vaccins qui sont disponibles. Cela va demander entre six à neuf mois, très probablement. À moins qu’on arrive à avoir pléthore de vaccins, mais aujourd’hui on travaille avec deux vaccins disponibles.

Leave a Reply