Covid-19 : plus de 50.000 cas en France, une ministre testée positive – Le Figaro

Spread the love

LE POINT SUR LA SITUATION – Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : Le Figaro fait le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19.

  • Agnès Pannier-Runacher testée positive au Covid-19

La ministre déléguée chargée de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, a annoncé avoir été testée dimanche positive au virus Covid-19, dans un message publié sur son compte Twitter. «Apprenant aujourd’hui que j’étais cas contact, j’ai immédiatement réalisé un test qui s’est révélé être positif au Covid-19. Je m’isole à compter de ce jour et continue d’assurer mes fonctions ministérielles à distance», a écrit la ministre sur Twitter.

Selon son cabinet, «la ministre n’a pas de symptômes et se porte bien». «Elle assurera ses prochains rendez-vous à distance par téléphone et par visioconférence», précise-t-on de même source.

  • En France, plus de 50.000 cas par jour

Les services de réanimation, où le nombre de patients atteints du Covid-19 est reparti à la hausse fin novembre, approchent des 3000 patients, alors que la moyenne quotidienne des contaminations s’installe au-dessus de 50.000, selon les chiffres publiés dimanche par Santé publique France.

Ces services de soins critiques, où sont traités les cas les plus graves, comptaient dimanche 2936 patients, contre 2933 la veille. Il y a eu 91 admissions en 24 heures. Au total, 15.528 patients sont hospitalisés, contre 15.370 la veille. La tendance est à une nette augmentation depuis un mois, période sur laquelle ce chiffre a presque doublé (+97%).

Santé publique France fait état de 48.473 nouveaux cas en 24 heures, la moyenne quotidienne sur les sept derniers jours dépassant 52.000 cas quotidiens.

  • En Allemagne, des mesures urgentes nécessaires, selon les experts

Le groupe d’experts conseillant le gouvernement allemand a tiré la sonnette d’alarme dimanche face à la progression du variant Omicron et plaidé pour des réductions supplémentaires des contacts au sein de la population «dans les plus brefs délais».

«Si la propagation du variant Omicron en Allemagne devait se poursuivre de la sorte, une partie significative de la population tomberait simultanément malade et/ou serait mise en quarantaine», écrivent les experts dans leur rapport.

Il y aurait dès lors un risque élevé de perturbations dans le fonctionnement des «infrastructures critiques» (hôpitaux, sécurité, services de secours, télécommunications, approvisionnement en électricité et en eau).

  • Manifestation contre le certificat sanitaire à Bruxelles

Une marche contre le certificat sanitaire a rassemblé plusieurs milliers de personnes dimanche à Bruxelles, où la police a procédé à quelques interpellations lors de heurts après la dispersion du cortège, a constaté un journaliste de l’AFP.

Les contestataires – 3500 selon la police, 50.000 selon les organisateurs – ont défilé entre la gare du Nord et le quartier européen, comme lors des deux précédentes manifestations, le 21 novembre et le 5 décembre, pour dénoncer la vaccination et l’usage du certificat sanitaire pour accéder aux restaurants et aux événements culturels.

  • Quatre premiers cas d’Omicron au Pérou

Le Pérou, le pays où la mortalité due au Covid-19 est la plus élevée du monde, a annoncé dimanche les quatre premiers cas du variant Omicron sur son territoire, sur fond de résurgence de la pandémie.

«Malheureusement, nous avons déjà quatre cas confirmés d’Omicron au Pérou», a déclaré à la presse le ministre de la Santé, Hernando Cevallos.

Parmi ces personnes, il y a au moins une femme et un garçon de neuf ans. La femme, dont la nationalité n’a pas été précisée, était arrivée en provenance d’Afrique du Sud, ont précisé les autorités.

  • Omicron «se déchaîne» à travers le monde, avertit le Dr Fauci

L’éminent scientifique américain Anthony Fauci, conseiller de la Maison Blanche sur la crise sanitaire, a averti dimanche que le variant Omicron du Covid-19 «se déchaînait» à travers le monde, en s’inquiétant du nombre d’Américains toujours non vaccinés.

«Ce virus est extraordinaire», a dit Anthony Fauci sur la chaîne CNN en évoquant sa vitesse de propagation. «Il va prendre le dessus», et «nous allons avoir des semaines ou des mois difficiles à mesure que nous nous approchons de l’hiver».

«Il se répand vraiment rapidement, littéralement dans le monde entier et sans aucun doute dans notre propre pays», a-t-il ajouté sur la chaîne ABC, s’inquiétant du fait que près de 50 millions d’Américains éligibles restaient non vaccinés.

  • Surdosage pour six enfants dans un vaccinodrome du Mans

Six enfants ont reçu samedi «par erreur» une dose trop forte de vaccin Pfizer dans un centre de vaccination du Mans, où s’était rendu le Premier ministre Jean Castex le même jour, a-t-on appris auprès de la préfecture de la Sarthe et de l’ARS.

Normalement, la dose administrée pour cette tranche d’âge correspond à 10 microgrammes de Pfizer pédiatrique et est portée à 30 microgrammes de Pfizer Comirnaty à partir de 12 ans, d’après la même source.«Lors des premiers vaccins administrés, six enfants ont reçu par erreur une dose de 20 microgrammes de Pfizer Comirnaty. Constatant cette anomalie, outre les mesures prises pour les doses des vaccins suivants, le médecin référent du centre de vaccination a immédiatement contacté les familles concernées pour les informer et mettre en place avec elles les mesures nécessaires de suivi», poursuit le communiqué de presse.

Selon l’Agence régionale de santé, les éventuels effets post-vaccinaux pour ces six enfants peuvent être principalement de la fièvre et des courbatures.

  • Plus de 5,34 millions de morts

La pandémie a fait au moins 5,34 millions de morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles dimanche à 11H00 GMT.

Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 806.439 décès, devant le Brésil (617.803 décès), l’Inde (477.422) et le Mexique (297.835).

L’OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liés au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

Leave a Reply