Covid-19 : on vous dit tout sur les nouveaux tests antigéniques pour détecter le virus – LaDepeche.fr

Spread the love

l’essentiel Le gouvernement va autoriser de nouveaux tests rapides à partir de mercredi en Île-de-France pour détecter le coronavirus. Les résultats des tests antigéniques seront obtenus en quelques dizaines de minutes mais ils sont parfois moins fiables. 

Il y a le test virologique par PCR (dans le nez), le test sérologique (dans le sang), voici un nouveau type de test pour déceler le coronavirus : les tests antigéniques rapides. Ils vont être déployés en Île-de-France à partir de mercredi, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran, ce mardi matin sur France Inter

“Ce sont des tests rapides, qui partent du même type de prélèvement hélas, c’est l’écouvillon pas agréable, par contre on a 15 à 20 minutes à attendre et on a le résultat. Donc ça, ce sera bien dans certains milieux comme les aéroports. On devrait démarrer à partir de mercredi à l’AP-HP” [hôpitaux de Paris], a détaillé Olivier Véran.

  • Comment fonctionne le test antigénique ?

Comme le test PCR, le test antigénique rapide se fera avec un écouvillon glissé dans le nez. Le test par PCR consiste à détecter l’ARN du virus (acide nucléique). Le test antigénique rapide va détecter la présence ou non des protéines du virus.

Pour le test PCR, le prélèvement manuel est ensuite analysé dans une machine. Le test antigénique rapide consiste, lui, à déposer le prélèvement effectué dans le nez sur une bandelette ou dans un tube avec un réactif. La bande se colore si le résultat est positif. Un procédé similaire aux tests de grossesse.

  • Le résultat est-il obtenu rapidement ?

Le résultat d’un test PCR est obtenu généralement dans les 36 heures qui suivent le prélèvement. Plus, parfois, en fonction de l’engorgement des laboratoires d’analyses. Avec le test antigénique rapide, le résultat est obtenu entre 15 et 30 minutes. Le patient est immédiatement informé.

  • Ce test est-il vraiment efficace ?

Un test antigénique rapide n’est pas toujours aussi efficace qu’un test PCR. Une personne peu infectée par le coronavirus peut apparaître négative avec un test antigénique alors que le test PCR l’aurait détectée positive car il amplifie le génome viral. En fait, le test antigénique détecte le virus uniquement s’il est présent en quantité élevée. En cas de résultat négatif, il est prudent de confirmer le test antigène rapide par un test PCR.

Depuis la rentrée, les Français se sont fait dépister en masse contre le coronavirus. Le cap du million de tests a été franchi dans les laboratoires d’analyses médicales. Les scènes de files d’attente devant les laboratoires ou les drives de ces laboratoires sont devenues courantes dans nos villes.

Ainsi, attendre son résultat est de plus en plus long même si, selon Olivier Véran, 80 % des résultats sont obtenus dans un délai de 36 heures. Avec le test antigénique rapide, le patient connaîtra le résultat immédiatement et pourra s’isoler immédiatement en cas de résultat positif.

Bientôt les tests salivaires 

Un autre type de tests devrait enfin bientôt être autorisé : les tests salivaires. Olivier Véran l’a confirmé sur la radio publique : “J’attends de façon imminente des résultats d’expérimentations qu’on a menées sur les populations importantes. Dans les tout prochains jours, je devrais avoir des éléments qui permettront de répondre par oui ou par non”.

4200 nouveaux cas positifs ont été enregistrés en France lundi après trois jours consécutifs avec 7000 à 9000 nouveaux cas positifs quotidiens. Le facteur de reproduction du virus est actuellement de 1,2. Il était de 3,4 au plus fort de la crise sanitaire au printemps. “Le virus circule moins vite mais il circule quand même”, rappelle le ministre de la Santé.

Leave a Reply