Covid-19 : Lille, Grenoble, Lyon et Saint-Etienne passent en « alerte maximale », une annonce accueillie avec un certain fatalisme – Le Monde

Spread the love
Sur les berges du Rhône, dans le centre de Lyon, le 8 octobre.

Cette fois, pas de tempête médiatique contre un oukase venu de Paris. Pas de référé déposé en urgence devant la justice administrative. L’annonce du passage, à partir de samedi matin, de Lille, Grenoble, Lyon et Saint-Etienne en « zone d’alerte maximale » face à l’épidémie de Covid-19 a été accueillie avec un certain fatalisme par les élus de ces communes.

Alors que Aix-Marseille et Paris figuraient déjà dans cette catégorie, d’autres métropoles pourraient bientôt les rejoindre, a prévenu le ministre de la santé, Olivier Véran, lors de sa conférence de presse hebdomadaire, jeudi 8 octobre. Toulouse et Montpellier, qui présentent « des caractéristiques épidémiques inquiétantes », pourraient ainsi intégrer cette liste d’ici à lundi matin. Dijon et Clermont-Ferrand ont été placées en « zone d’alerte renforcée », un cran en dessous.

« La situation sanitaire continue de se dégrader »

Dans ces métropoles où la situation épidémique s’est trop dégradée, les bars devront rester fermés pour une période d’au moins quinze jours, tandis que les restaurants devront appliquer un strict protocole sanitaire : distance minimum entre les tables, recueil des coordonnées des clients… Les foires et salons professionnels devraient être interdits tandis que des jauges plus limitées devraient être imposées dans les amphithéâtres universitaires. Les salles de sport devraient également fermer leurs portes, tout comme les piscines pour les publics adultes. « Nous réévaluons en permanence l’effet de ces mesures, elles ne sont pas prises au doigt mouillé », a insisté M. Véran.

Lire aussi Coronavirus : bars, fêtes, piscines… quelles restrictions dans votre ville ou département ?

Si le ministre de la santé a certes relevé « une amélioration sensible » à Nice et à Bordeaux et « une inflexion positive » à Rennes et à Aix-Marseille, pour lesquelles il a dit espérer « pouvoir annoncer des bonnes nouvelles la semaine prochaine », la tendance générale n’est pas bonne. « La situation sanitaire continue hélas de se dégrader en France », a souligné M. Véran.

Le nombre de personnes diagnostiquées positives au Covid-19 au cours des sept derniers jours dépasse les 116 pour 100 000 habitants en France, ce taux d’incidence étant bien supérieur dans les métropoles qui basculent en zone d’alerte maximale : 270 à Lyon, 306 à Saint-Etienne, 279 à Grenoble, et 308 à Lille, soit au-dessus du seuil d’alerte de 250 nouveaux cas pour 100 000 habitants.

Sur toute la France, plus de 1 400 patients Covid-19 se trouvaient jeudi en réanimation sur un total de quelque 5 000 lits. Jeudi matin, l’agence régionale de santé (ARS) Ile-de-France a annoncé l’activation du « plan blanc renforcé » dans les hôpitaux de la région. « C’est une décision lourde » qui « veut dire qu’on va prendre une marée très forte et qu’il faut mettre toutes les forces dans la bataille », prévient Aurélien Rousseau, le directeur général de l’agence.

Il vous reste 62.54% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Leave a Reply