Covid-19 : les publications des soignants permettent de contrer les fausses informations

Spread the love

Selon un sondage Harris Interactive réalisé pour LCI, 56 % des Français ont indiqué souhaiter se faire vacciner contre le covid-19. Si cette proportion est en hausse, il convient de noter qu’il reste encore de nombreux citoyens sceptiques vis à vis de la vaccination. Il faut dire que depuis le début de la pandémie, la désinformation pullule sur les réseaux sociaux, et la communication parfois peu claire des autorités a semé le doute chez de nombreuses personnes.

Dans ce climat de défiance, il existe toutefois une profession qui inspire pleinement confiance aux internautes : les travailleurs du secteur de la santé en première ligne face à la pandémie. C’est ce qui ressort d’une récente étude menée par des chercheurs de l’Université du Michigan auprès de 2000 Américains.

Un point de vue personnel pour mieux informer le public

Ainsi, les scientifiques ont constaté que les messages personnels postés par un médecin urgentiste qui appelle à l’aide ont largement plus de poids auprès du public que n’importe quelle communication effectuée par les autorités sanitaires. Les auteurs notent par ailleurs que ces contenus sont également beaucoup plus susceptibles d’être partagés.

Rachel Solnick, une des autrices principales de cette étude, qui est aussi médecin urgentiste, précise l’importance de cette communication bien plus personnelle et concrète que ne pourrait le faire un haut fonctionnaire :

C’est un environnement médiatique difficile, avec beaucoup de désinformation et de doutes quant à savoir à qui faire confiance. Notre étude confirme que le point de vue personnel de quelqu’un qui voit les effets directs de la pandémie peut être une voix digne de confiance. Les médecins d’urgence, en particulier, ont une place dans le cœur des citoyens, et nous pouvons intensifier et apporter notre expérience vécue pour le bien public.

Les conclusions de cette enquête sont intéressantes. Les scientifiques notent ainsi que politiser les effets de la pandémie n’intéresse pas vraiment le public qui se montre bien plus intéressé et ému par le vécu des personnels de santé. Ils estiment que d’autres travaux sont désormais nécessaires pour comprendre comment l’intervention directe des soignants peut aider à lutter contre les fausses informations.

4.5 / 5

17,3 M avis

Leave a Reply