Covid-19 : les Français ont de plus en plus confiance dans la vaccination – Le Monde

Spread the love
File d’attente pour prendre rendez-vous dans le centre de vaccination de la mairie du 18e arrondissement de Paris, le 11 mai 2021.

Le temps est-il déjà venu de tirer des conclusions sur la gestion de la crise sanitaire ? Impossible de répondre à cette question, tant l’avenir est soumis à de multiples facteurs : l’apparition et la pénétration de nouveaux variants, la solidité de la couverture vaccinale, le relâchement de Français épuisés par des mois vécus au rythme du virus…

A l’approche de l’été, l’épidémie s’essouffle, mais elle n’est pas terminée. Pourtant, après un premier semestre encore marqué par les mesures restrictives, la France est en train de goûter une nouvelle fois à la « vie d’avant », avec la réouverture, depuis mercredi 19 mai, des « terrasses » et de nombreux commerces et le décalage du début du couvre-feu à 21 heures.

Ce regain d’optimisme est perceptible dans l’humeur de l’opinion scrutée depuis des mois par le Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof), qui a travaillé notamment avec l’institut OpinionWay. En février, après un an de pandémie et au pied de la troisième vague, Le Monde avait déjà publié les résultats de ce « Baromètre de la confiance politique ». Au pied de la troisième vague, la lassitude et la morosité s’étaient propagées dans toutes les strates de la société.

Le bénéfice collectif mieux compris

Trois mois plus tard, ces deux sentiments sont toujours très présents chez les Français interrogés, mais en baisse (– 1 et – 7), alors que la confiance, la sérénité et le bien-être sont en hausse (+ 6). Un fait inédit depuis les fêtes de fin d’année 2020.

« Avec l’allègement des contraintes et le développement de la campagne vaccinale, il y a une injection de confiance. Mais cela ne suffit pas à endiguer un pessimisme plus structurel sur l’état du pays, tempère Bruno Cautrès, politiste au Cevipof et spécialiste de l’analyse des comportements et des attitudes politiques. L’humeur du pays est toujours à l’inquiétude. »

Ce vent d’optimisme a une cause principale : la vaccination. Clés d’une éventuelle sortie de crise et armes possibles à long terme contre le virus, les vaccins sont de plus en plus approuvés par les Français ; 65 % du panel dit vouloir se faire vacciner ou avoir déjà reçu une dose (+ 16 %). La hausse des individus convaincus s’explique d’abord par un fait logique : la part plus importante de personnes immunisées par l’un des vaccins (+ 27 %), alors que la France a franchi, selon les chiffres communiqués jeudi soir, le seuil des 21,6 millions de personnes ayant reçu la première dose.

Il vous reste 68.21% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Leave a Reply