Covid-19 : les autorités de santé alertent sur le syndrome PIMS, qui touche particulièrement les enfants – LaDepeche.fr

Spread the love

l’essentiel La Direction générale de la santé alerte sur le syndrome PIMS, effet secondaire après une incubation du Covid-19. Les enfants sont les plus touchés. Les autorités de santé appellent les professionnels à la vigilance sur cette maladie, peu connue, mais aux conséquences dramatiques. 

Les autorités de santé alertent sur le syndrome PIMS depuis le début du mois de juillet 2021. En avril dernier, une mère de famille, vivant à Latour-Bas-Elne avait adressé une lettre au ministre de la Santé, et au président de la République pour alerter sur cette maladie méconnue, nommée le “syndrome PIMS”.

A lire aussi : Covid-19 : faut-il vacciner les enfants et les adolescents ?

Ce syndrome est une maladie inflammatoire multisystémique pédiatrique, contractée à la suite d’une incubation asymptomatique du Covid-19. 

La maladie doit être prise en charge très rapidement

Cette mère de famille a créé l’association  “Familles des enfants victimes du PIMS COVID”. Elle entend alerter les pouvoirs publics et informer les parents et médecins sur cette maladie, aujourd’hui peu connue. Afin d’éviter des conséquences tragiques, la maladie doit être prise en charge très rapidement. L’indépendant, a recueilli les propos de la créatrice de l’association : “La maladie survient généralement 3 à 6 semaines après une infection au Covid-19 chez les enfants et les adolescents. Les symptômes sont notamment de la fièvre et une grande fatigue, des douleurs…. Mais elle peut atteindre certains organes vitaux au travers d’une inflammation.

A lire aussi : Covid-19 : Nice va proposer des tests salivaires pour les enfants des centres de loisirs

Cette maladie peut être rapprochée du syndrome de Kawasaki. C’est une pathologie inflammatoire aiguë qui touche particulièrement les enfants de moins de 5 ans. Elle affecte la paroi des vaisseaux sanguins, notamment ceux des artères coronaires, et peut générer de très graves complications cardiaques. 

Un appel à la vigilance des professionnels de santé

 La Direction générale de la santé s’inquiète de la hausse de cette pathologie infantile. Elle a alerté par un mail ce dimanche 25 juillet les professionnels de santé.

A lire aussi : Vaccins contre le Covid-19 : comment 377 enfants de moins de 12 ans ont reçu au moins une dose en Occitanie

Ils devront être particulièrement vigilants au développement possible de cette maladie, et les diriger le plus rapidement possible vers un service hospitalier capable d’apporter les soins nécessaires. Grâce à la prévention, les conséquences dramatiques liées à cette maladie pourront être évitées. 

 

Leave a Reply