Covid-19 : le port du masque obligatoire dans les établissements scolaires à la rentrée – Le Monde

Spread the love
Le ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer, sur le plateau du « 20 heures » de France 2, à Paris, le 20 août.

La communauté éducative l’attendait, c’est chose faite : Jean-Michel Blanquer a affirmé, jeudi 20 août, que le port du masque serait « systématique à partir du collège », « et pas seulement quand il n’y a pas de distance physique ». Un tour de vis par rapport à la dernière version du protocole sanitaire de l’éducation nationale, diffusé le 20 juillet dans les académies, qui déclarait le masque obligatoire uniquement « lorsqu’une distanciation d’un mètre ne peut être garantie ».

Alors que les inquiétudes se faisaient de plus en plus audibles dans la communauté éducative ces derniers jours, le ministre de l’éducation nationale a en outre réaffirmé que tous les enfants reprendraient l’école le 1er septembre, excluant le report de la rentrée réclamé par le SNUipp-FSU, syndicat majoritaire dans le premier degré. « L’éducation n’est pas une variable d’ajustement, ni de nos sociétés ni d’une crise sanitaire », a-t-il martelé, tout en admettant des « exceptions locales » à l’échelle d’un établissement ou d’un territoire.

Il a par ailleurs rappelé que l’institution avait prévu, depuis le mois de juillet, « tous les types de situation » en fonction du niveau de circulation du virus, pour déclencher au besoin un accueil des enfants par roulements – avec enseignement à distance – ou la fermeture temporaire d’un établissement. Une lettre envoyée dans la soirée du 20 août ainsi qu’une vidéo diffusée sur YouTube rappellent aux enseignants que le « plan de continuité pédagogique » est disponible en ligne.

De nombreux points en suspens

Jean-Michel Blanquer a donc durci la ligne sur la question des masques, à la demande générale. « C’est un peu plus clair que dans la dernière version du protocole », se félicite Catherine Nave-Bekhti, du SGEN-CFDT. « C’est la principale annonce de ce soir et c’est ce que l’on attendait », ajoute Sophie Venetitay, du SNES-FSU, tout en pointant le problème de la fourniture des masques pour les familles les plus démunies.

Cet aspect fait aussi vivement réagir la fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) et les deux organisations réclament la mise à disposition gratuite de masques pour les enfants de plus de 11 ans. Interrogé sur la capacité de l’éducation nationale à fournir des stocks, Jean-Michel Blanquer a assuré que les personnels seraient équipés. En revanche, les élèves de plus de 11 ans doivent venir avec leur masque, « comme on vient avec sa trousse », a-t-il ajouté.

Il vous reste 63.66% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Leave a Reply