Covid-19 : l’Allemagne anticipe pour contrer « une pandémie des non-vaccinés » – Le Monde

Spread the love
La chancelière allemande Angela Merkel lors d’une conférence de presse sur les mesures anti-coronavirus, le 10 août 2021, à Berlin.

Avec une incidence à seulement 23,5 cas de Covid-19 pour 100 000 habitants, mardi 10 août, l’Allemagne a l’air de résister à l’avancée européenne du variant Delta. Mais la courbe des nouveaux cas est en progression constante depuis trente-quatre jours. Une nouvelle vague se présente, à la croissance déjà exponentielle. Pour contrer l’envolée des chiffres, la chancelière Angela Merkel a convoqué, mardi 10 août, les ministres-présidents des seize Länder. « C’était une bonne réunion, au bon moment », a souligné le maire de Berlin, Michael Müller, à l’issue de la rencontre par visioconférence.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Le débat sur la vaccination obligatoire s’invite dans la campagne électorale allemande

Initialement, cette réunion devait se tenir à la fin du mois. Mais les données sont sans appel : Hambourg (59), Berlin (41) et le Schleswig-Holstein (44), les trois Länder où la rentrée a déjà eu lieu, sont ceux qui enregistrent la plus forte incidence. Les spécialistes ont salué la réactivité des dirigeants allemands qui sont parvenus à un accord mardi au bout de quelques heures.

Il n’a pas fallu négocier une partie de la nuit comme au début de la deuxième vague. « La mauvaise nouvelle est que le rythme de vaccination a ralenti considérablement », note par ailleurs Angela Merkel. Après avoir connu au printemps des journées avec plus d’un million de doses injectées, le pays a vacciné seulement 55 817 nouvelles personnes lundi, ce qui équivaut au rythme du mois de février. La chancelière cite comme objectif un taux vaccinal « très supérieur à 70 %, voire de 80 %. Nous en sommes loin ».

Les commerces et les transports exclus du dispositifs

Au total, 52 millions d’Allemands ont reçu une dose (62,5 %) et 45,8 millions sont complètement vaccinés (55,1 %). « Nous ne voulons pas d’obligation de vaccination », a clarifié le ministre-président de la Bavière, Markus Söder. Mais « cela ne suffira pas pour passer l’automne. Nous avons désormais une pandémie des non-vaccinés ». Pour l’endiguer autant que possible, l’Allemagne veut d’une part renforcer le dépistage précoce, de l’autre encourager la vaccination.

Le pays met en place une série de mesures qui devront s’appliquer dès qu’est franchi le seuil des 35 nouveaux cas pour 100 000 habitants. C’est déjà le cas d’une cinquantaine d’arrondissements sanitaires (sur 401), où ces règles rentreront en vigueur dès jeudi 12 août. De nombreuses métropoles sont concernées, comme Berlin, Hambourg, Kiel, Leverkusen, Bonn, Düsseldorf, Cologne, Sarrebruck, etc.

Il vous reste 62.34% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Leave a Reply