Covid-19: la guerre des masques, saison 3 – Le Figaro

Spread the love

ANALYSE – Pourquoi faudrait-il maintenant reléguer certaines protections aux oubliettes, alors même qu’elles ont enfin réussi à s’imposer dans notre quotidien?

Occupés que nous sommes à compter nos doses de vaccins, nous aurions presque pu penser que les revirements sans fin autour des masques étaient derrière nous. C’était sans compter sur le Haut Conseil pour la santé publique (HCSP) qui vient une nouvelle fois bousculer nos fragiles certitudes dans son dernier avis. Prise de position nécessaire ou nouvelle ratiocination incompréhensible? Chacun en jugera: le masque est toujours indispensable… mais celui cousu à la hâte l’été dernier par votre grand-mère ne servirait plus à grand-chose.

En termes plus techniques, les masques en tissu faits maison ainsi que ceux «de catégorie 2» sont à éviter, mais les masques dits «de catégorie 1» restent valables, explique le HCSP… Vous n’y comprenez rien? En effet, la différence est subtile. Selon les normes élaborées par l’Afnor, les masques de catégorie 1 fournis par les industriels filtrent 90 % des particules de 3 microns, tandis que ceux de catégorie 2 n’en bloquent que 70%. «La quasi-totalité des masques

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 77% à découvrir.

Le Figaro

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Annulable à tout moment

Déjà abonné ? Connectez-vous

Leave a Reply