Covid-19 : la France accélère la vaccination, vif débat dans le monde sur la levée des brevets – Le Figaro

Spread the love

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : Le Figaro fait le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Alors que la pandémie a déjà fait plus de 3,2 millions de morts dans le monde dont plus de 105.000 en France, la vaccination se poursuit en laissant de côté certains pays aux plus faibles revenus comme les pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Sud. Face à la demande d’augmenter massivement la quantité de vaccins produits, les États-Unis se sont dits favorables à la levée des brevets, espérant ainsi multiplier les centres de productions. Une initiative accueillie avec soulagement pour certains pays, l’Allemagne et les laboratoires restent pour l’instant sceptiques.

  • Nouvelle accélération au compte gouttes des vaccinations en France

Alors que près de 17 millions de premières doses ont été injectées, la France a décidé d’entamer une nouvelle phase de sa campagne de vaccination. À partir du 10 mai, tous les plus de 50 ans pourront se faire vacciner et les doses disponibles en fin de journée seront ouvertes à tous le lendemain «sans limite d’âge», a annoncé jeudi le président français Emmanuel Macron lors de sa visite au Parc des Expositions, Porte de Versailles à Paris pour en faire un nouveau vaccinodrome.

La vaccination est également ouverte aux mineurs de 16 et 17 ans atteints de certaines maladies qui leur font courir un «très haut risque de forme grave».

À VOIR AUSSI – La vaccination ouverte sans limite d’âge à partir du 12 mai quand il reste des doses disponibles

  • L’Europe se déchire autour de la levée des brevets des vaccins

Les Européens se sont dits prêts à discuter du soutien américain à la proposition de lever les brevets sur les vaccins anti-Covid, salué par la Russie, l’Union africaine et les Nations unies, alors que les pays pauvres manquent cruellement de doses. Une initiative accueillie chaleureusement par la patronne de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) Ngozi Okonjo-Iweala et par le chef de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, qui a parlé d’une «décision historique». Le président français s’est lui aussi dit «très favorable»

Les réactions étaient toutefois plus nuancées du côté des laboratoires. Le PDG de Pfizer, Albert Bourla, a déclaré qu’il n’était «pas du tout» en faveur d’une suspension temporaire. L’Allemagne a elle aussi montré son scepticisme en mettant en garde que «la protection de la propriété intellectuelle est la source de l’innovation et doit continuer à l’avenir à le rester».

À VOIR AUSSI – L’UE «prête à discuter» d’une levée des brevets sur les vaccins selon Ursula von der Leyen

  • Covax signe un accord avec Novavax pour sécuriser 350 millions de doses anti-Covid

Alors que le dispositif international est critiqué pour son retard, Covax a conclu un accord avec l’entreprise de biotechnologie américaine Novavax permettant de sécuriser 350 millions de doses du candidat vaccin qui commenceront à être distribuées au troisième trimestre. Une nouvelle signature pour diversifier les commandes de vaccins destinées à 120 pays aux plus faibles revenus qui souffrent des retards de livraison d’AstraZeneca à cause de la crise indienne.

Les ONG, Human Rights Watch et Amnesty International, ont appelé de leur côté à «accroître la transparence» de Covax en rendant notamment publics ses contrats avec les fabricants de vaccins.

Alors que les pays riches concentrent presque la totalité des doses vaccinales, le bureau régional pour l’Afrique de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) alerte sur le risque d’une nouvelle vague sur le continent africain en raison de retards croissants dans la vaccination par rapport au reste du monde.

  • Le Brésil fait état de retards de livraison pour produire le CoronaVac

L’Institut Butantan de Sao Paulo, qui produit au Brésil le CoronaVac, a indiqué que les critiques répétées du gouvernement brésilien à l’encontre de la Chine affectent l’approvisionnement en principes actifs nécessaires à la fabrication du principal vaccin utilisé dans le pays contre le Covid-19.

Ces retards interviennent à un moment où le Brésil enregistre plus de 2300 décès par jour en moyenne hebdomadaire et totalise près de 415.000 morts, ce qui en fait le deuxième pays le plus endeuillé au monde derrière les États-Unis.

  • Les vaccins bientôt accessibles aux adolescents ?

Pour l’instant écartés de toutes les campagnes vaccinales, les adolescents pourraient bientôt y avoir accès. Moderna a annoncé une efficacité de 96% de son vaccin chez les jeunes âgés de 12 à 17 ans, selon de premiers résultats d’essais cliniques.

L’Allemagne souhaiterait leur proposer d’ici la fin août, sous réserve du feu vert de l’Agence européenne des médicaments (EMA).

  • Harry et Meghan lèvent des fonds pour la vaccination anti-Covid

Engagés en faveur de la vaccination anti-Covid, le prince Harry et son épouse Meghan Markle ont lancé un appel aux dons pour l’équité vaccinale à l’occasion du deuxième anniversaire de leur fils Archie.

Leave a Reply