Advertisements

Covid-19 : la croissance du marché mobile tourne au ralenti

Spread the love
Covid-19 : la croissance du marché mobile tourne au ralenti

La crise sanitaire et son corollaire, le confinement, ont bien eu un effet sur le marché du mobile en France. Tel est du moins le constat que relève l’Arcep, qui estime que le marché a perdu 130 000 cartes SIM (hors cartes MtoM) au premier trimestre 2020 (contre une hausse de 135 000 unités un an auparavant) pour s’établir à 77,1 millions de cartes SIM en circulation sur le marché français.

Pour le gendarme des télécoms, cette tendance doit surtout à la contraction “importante” du marché prépayé qui s’est écroulé de 420 000 unités au cours du trimestre, soit un niveau qui n’avait pas été observé depuis la fin de l’année 2017. En revanche, le nombre de cartes post-payées, qui désigne les cartes inclues dans les abonnements téléphoniques traditionnels, a renforcé son rythme de croissance, avec une hausse de 290 000 unités au cours du trimestre, contre 270 000 une année auparavant.

A noter la bonne performance des opérateurs virtuels, ces fameux MVNO, qui ont largement tiré leur épingle du jeu lors de ce trimestre alors qu’un tiers du nombre de cartes SIM post-payées supplémentaires est de leur fait. Reste que ces derniers ont toutefois subi le contrecoups de la chute du marché prépayé, ce qui fait que nombre total de cartes SIM des MVNO diminue plus fortement ce trimestre (-85 000 cartes) que celui opérateurs de réseau (-25 000) comme Orange, SFR, Bouygues Telecom ou Free.

publicité

Les entreprises mènent toujours la danse

Tandis que la sortie de crise n’est pas encore en vue, ces opérateurs peuvent légitimement s’inquiéter alors que la proportion de clients disposant de forfaits sans engagement, c’est-à-dire libres de rejoindre la concurrence lorsqu’ils le souhaitent, progresse et atteint 71 % du parc français, soit une hausse de un point en un an.

La période actuelle n’a pourtant pas que des effets négatifs. Elle a ainsi permis de combler la chute des cartes internet exclusives, cartes SIM utilisées pour les connexions internet sur ordinateurs et tablettes, que l’on pensait inéluctable après une baisse continue ces trois dernières années. Pour l’Arcep, cette croissance tient surtout au “besoin accru en connexion internet à domicile en raison de la crise sanitaire” et doit beaucoup au grand public (avec une hausse de 25 000 cartes supplémentaires sur le trimestre) comme aux entreprises (+ 22 000).

Enfin, le nombre de cartes SIM utilisées par les entreprises s’est accru de près de 350 000 en un an au premier trimestre 2020, soit +3,9%. Cette progression reste, depuis plus de dix ans, nettement plus rapide que celle relevée sur le marché résidentiel (+1,5% ce trimestre).

Advertisements

Leave a Reply