Covid-19: la Californie referme une partie de son économie – Le Figaro

Spread the love

Le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, a ordonné lundi de refermer de nombreux commerces et lieux publics face à la hausse rapide du nombre de nouveaux cas de Covid-19, en particulier dans la région de Los Angeles, où la prochaine rentrée scolaire se fera en ligne. «Nous revenons à une forme modifiée de notre consigne de confinement initial», a-t-il résumé. La Californie avait été le premier Etat à imposer un confinement général en mars mais le nombre de cas continue d’exploser depuis plusieurs semaines et s’établit à près de 330.000, dont plus de 7.000 morts.

Pour endiguer le phénomène,Gavin Newsom a annoncé lundi l’élargissement à tout l’Etat de la fermeture des bars, salles de restaurant en intérieur, cinémas, zoos et aquariums, des restrictions qui s’appliquaient déjà dans des zones particulièrement touchées par le coronavirus. Il a aussi décidé de fermer de nouveau une série de commerces et services dans une trentaine de comtés à risque, dont Los Angeles. Ces dernières restrictions concernent environ 80% des 40 millions d’habitants de Californie et portent pour l’instant sur les centres commerciaux, les salles de sport, les cérémonies religieuses, les bureaux pour les «secteurs non essentiels» ainsi que les coiffeurs et salons d’esthétique. Elle s’appliqueront jusqu’à nouvel ordre aux comtés figurant pendant trois jours consécutifs sur la liste des zones où la pandémie nécessite une vigilance particulière.

«Ce virus ne vas pas s’en aller de sitôt», a lancé Gavin Newsom lors de son intervention quotidienne sur les réseaux sociaux. «J’espère que nous en avons tous conscience, même ceux qui pouvaient imaginer qu’il allait disparaître avec la chaleur», a-t-il ajouté, faisant sans le nommer allusion au président Donald Trump, qui avait fait une déclaration en ce sens au début de la pandémie.

À Los Angeles, les 600.000 élèves ont également appris lundi qu’ils ne retourneraient pas à l’école mi-août comme prévu. La mesure concerne également San Diego. Les établissements scolaires de ces comtés, les deux plus importants de Californie, ne pourront rouvrir leurs portes aux élèves pour la rentrée le 18 août en raison de l’explosion de cas de Covid-19 dans la région, ont annoncé lundi les autorités scolaires. Les cours reprendront bien à la date prévue mais seront dispensés à distance jusqu’à nouvel ordre. «Il y a un impératif de santé publique qui est d’empêcher les écoles de devenir des bouillons de culture» pour le nouveau coronavirus, a résumé dans une intervention enregistrée Austin Beutner, responsable du district scolaire de Los Angeles, le deuxième plus important du pays.

Un taux d’infection de 10%

Avec plus de 300.000 cas identifiés et 7.000 morts, la Californie reste l’un des principaux foyers d’infection dans le pays et le comté de Los Angeles représente environ à lui seul la moitié des cas. Plus préoccupant encore pour les experts, le taux d’infection chez les personnes testées dans le comté a atteint 10%, contre seulement 4,6% en mai, signe que la transmission du Covid-19 progresse dans la zone. «Le coronavirus n’a pas pris de congés d’été comme beaucoup l’espéraient. En réalité, le virus a accentué ses attaques sur notre population», déplorent dans un communiqué conjoint les autorités scolaires de Los Angeles et de San Diego. «Une chose est claire: les pays qui ont réussi à rouvrir les écoles de manière sûre l’ont fait avec un taux d’infection en baisse et la possibilité de tester ceux qui en font la demande. La Californie n’a ni l’un, ni l’autre», estiment-ils. Les deux districts scolaires vont se préparer à un retour à l’enseignement physique classique «dès que les conditions de santé publiques le permettront».

Comme le port du masque avant lui, le dilemme entre éducation des enfants et santé publique est devenu un enjeu politique national. Le président Donald Trump a déclaré la semaine dernière vouloir coûte que coûte que «les écoles ouvrent à l’automne», jugeant les consignes sanitaires en la matière «trop dures» et menaçant de supprimer des subventions fédérales. Le gouverneur démocrate de Californie, Gavin Newsom, avait rétorqué que la santé des enfants et du personnel éducatif était une priorité «non négociable». La décision de rouvrir les écoles aux Etats-Unis ne revient ni au président, ni aux gouverneurs, mais à chaque district scolaire, au niveau local.

Leave a Reply