Covid-19 : la barre des 5.000 patients en réanimation dépassée – Europe 1

Spread the love

L’ESSENTIELQue décidera Emmanuel Macron face à l’ampleur de la troisième vague de l’épidémie de coronavirus ? La réponse ne devrait pas être connue avant jeudi, mais la situation continue de se tendre en France. Sur le plan sanitaire, la barre des 5.000 patients en réanimation a été dépassée mardi. Dans les départements les plus touchés, le nouveau protocole sanitaire à l’école entraîne la fermeture d’un nombre toujours plus important de classes. Les beaux jours et la perspective du week-end de Pâques inquiètent par ailleurs l’exécutif, qui a annoncé un renforcement des contrôles. 

En Europe, l’Italie va imposer une quarantaine de cinq jours aux voyageurs en provenance des pays membres de l’Union européenne, alors que l’Allemagne va renforcer ses contrôles aux frontières.

Les principales informations à retenir

  • La barre des 5.000 patients en réanimation a été dépassée mardi
  • Les fermetures de classes se multiplient dans les départements les plus touchés par l’épidémie
  • La question d’un reconfinement généralisé divise l’exécutif, à la veille d’un Conseil de défense
  • Les contrôles policiers seront renforcés dès jeudi pour le week-end de Pâques
  • L’Italie va imposer une quarantaine de cinq jours aux voyageurs de l’UE, l’Allemagne va renforcer ses contrôles aux frontières 

Plus de 5.000 patients en réanimation

La barre des 5.000 patients “en soins critiques” en France, soit les cas les plus graves, a été dépassée mardi, selon les chiffres quotidiens de Santé publique France. L’agence sanitaire, qui a adopté cette nouvelle terminologie après avoir parlé de patients en “réanimation”, a fait état de 5.072 patients dans ce cas, soit 98 de plus que la veille. 

Le nombre total de patients hospitalisés augmente lui aussi, à 28.510 contre 28.322 lundi. Le pic en la matière avait été atteint mi-novembre, où on approchait 33.500 patients. Ces chiffres qui grimpent malgré la campagne de vaccination en cours et les restrictions renforcées dans les départements les plus touchés alimentent les spéculations à la veille d’un nouveau conseil de défense sanitaire mercredi.

Face à cette situation toujours plus tendue, l’oxygénation à domicile est utilisée pour faire baisser la pression hospitalière. Environ 5.000 patients Covid sont ainsi pris en charge à domicile, grâce à une machine qui leur envoie de l’oxygène via les narines. Lisez ici notre article sur ce sujet

Une situation de plus en plus tendue dans les écoles

Dans les établissements scolaires, maintenus ouverts mais où les classes sont désormais fermées à partir d’un cas de Covid-19 dans les départements les plus touchés, la tension continue de monter. Dans les Hauts-de-France, cela concerne déjà 250 classes. “Ce protocole fait se multiplier les fermetures de classes. Et Emmanuel Macron va pouvoir dire : ‘Vous voyez, je n’ai pas d’autres solutions, donc on ferme les écoles'”, juge au micro d’Europe 1 Jean-Yves Guéant, le président de la FCPE du Nord. 

A Paris, le nombre de classes fermées dans les collèges et lycées a quasiment doublé lundi soir par rapport à la veille, passant de 246 à 473, selon la mairie.

Un collectif d’enseignants nommé les “Stylos rouges” a par ailleurs porté plainte contre le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer, accusé de “ne pas avoir protégé les personnels en contact avec les enfants” qui “répandent” le coronavirus. La plainte a été déposée pour “mise en danger de la vie d’autrui” auprès de la Cour de justice de la République (CJR). 

L’exécutif sous pression, Macron et Castex divisés

Face à des chiffres alarmants, la pression se fait chaque jour de plus en plus forte autour de l’exécutif. Alors qu’un conseil de défense doit se tenir mercredi, deux lignes semblent désormais cohabiter : si Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran considèrent que la situation n’est plus tenable, Emmanuel Macron, lui, veut encore tout tenter pour éviter de reconfiner le pays. 

Un proche du président explique à Europe 1 que cette semaine sera la “confirmation” que la stratégie de ne pas céder est la bonne. Faisant remarquer que la France recevra dans les prochains jours trois millions de doses de vaccins, cette source avance que nous aurons dépassé l’objectif des 10 millions de vaccinations avant la mi-avril.  

Des contrôles renforcés pour le week-end de Pâques en France

En raison du week-end prolongé pour Pâques, les contrôles des policiers et gendarmes seront intensifiés “dès jeudi” pour faire respecter les mesures sanitaires, a indiqué mardi Gérald Darmanin. Ces contrôles auront lieu “sur les péages, dans les gares, pour éviter que les Français ne respectent pas la règle des 10 kilomètres (rayon de déplacement autour du domicile sauf motifs impérieux, ndlr), jusqu’à lundi-mardi”, a déclaré le ministre de l’Intérieur.

Le week-end dernier, 100.000 contrôles de couvre-feu ont été réalisés en France, donnant lieu à 17.000 verbalisations, selon les chiffres de Beauvau. Les 19 départements concernés par les mesures sanitaires renforcées concentrent 60% de ces contrôles et près de la moitié – 8.000 – des PV.

L’OMS réclame une nouvelle enquête sur l’origine de la pandémie 

Le patron de l’OMS a réclamé mardi une nouvelle enquête sur l’hypothèse d’une fuite du virus d’un laboratoire en Chine pour expliquer l’origine de la pandémie de Covid-19, et critiqué le partage insuffisant des données par les Chinois lors de la mission des experts internationaux cet hiver. Les experts missionnés du 14 janvier au 9 février en Chine, où sont apparus les premiers cas de la maladie en décembre 2019, avaient pourtant estimé que l’hypothèse d’une fuite d’un laboratoire était la moins probable.

Tedros Adhanom Ghebreyesus a également souligné que les experts internationaux “avaient fait part de leur difficultés à accéder aux données brutes” pendant leur séjour en Chine. Une rare critique publique de la façon dont Pékin a géré cette enquête conjointe. Selon les éléments du rapport dont l’AFP a obtenu copie, ses auteurs jugent la transmission du virus à l’être humain par un animal intermédiaire “probable à très probable”, tandis que l’hypothèse d’un incident de laboratoire est au contraire qualifiée d'”extrêmement improbable”.

L’Italie va imposer une quarantaine, l’Allemagne renforce les contrôles à ses frontières

L’Italie va imposer une quarantaine de cinq jours aux voyageurs en provenance des pays membres de l’Union européenne, ont indiqué mardi des sources au ministère de la Santé. Tout voyageur en provenance de l’UE devra effectuer un test avant son départ, respecter une quarantaine de cinq jours, puis effectuer un nouveau test à l’issue de cette période, une mesure déjà en vigueur pour les pays hors UE, selon la même source.

De son côté, l’Allemagne va renforcer pour les “8 à 14 prochains jours” les contrôles autour de ses frontières terrestres notamment avec la France, le Danemark et la Pologne, sans toutefois les systématiser, pour lutter contre la pandémie, a annoncé mardi le ministre de l’Intérieur. “Peu importe d’où vous arriviez, (…) chacun doit s’attendre à être contrôlé”, a déclaré Horst Seehofer lors d’une conférence de presse.

Près de 2,8 millions de morts

Sur le plan mondial, la pandémie a fait au moins 2.792.586 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi matin. Plus de 127.546.270 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie.

Leave a Reply