Covid-19 : il est “essentiel” que les salles de classe rouvrent le 26 avril, assure Emmanuel Macron – franceinfo

Spread the love
Le chef de l’Etat a été interrogé par “Le Parisien-Aujourd’hui en France” en marge d’un échange par visioconférence avec des collégiens des Alpes-de-Haute-Provence.
Article rédigé par

France Télévisions

Publié Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

Quand pourra-t-on ôter le masque ? Y aura-t-il encore un confinement ? Lors d’un échange par visioconférence avec des collégiens des Alpes-de-Haute-Provence, mardi 6 avril, Emmanuel Macron a confirmé un prudent après-confinement à partir de la mi-mai, et a assuré que les cours reprendraient comme prévu le 26 avril.

>> Covid-19 : suivez toute l’actualité en direct avec les équipes de franceinfo

Les élèves d’une classe de troisième du collège Itard d’Oraison, d’abord intimidés, ont finalement pressé le chef de l’Etat de questions sur la date de l’allègement des restrictions. A une élève qui redoutait un autre confinement, Emmanuel Macron a assuré que “jusqu’à la fin de l’année scolaire, il ne devrait pas y avoir un nouveau confinement”. Après les trois à quatre semaines de fermeture des établissements scolaires, “on pense qu’on aura bien freiné le virus un peu partout et on aura accéléré la vaccination. Cela nous permettra d’être dans une situation plus confortable”, a-t-il ajouté.

Pas question non plus de prolonger la fermeture des établissements scolaires, après les deux semaines de vacances de printemps unifiées à partir du 12 avril. “C’est essentiel qu’on reprenne les cours en présence pour les maternelles et les primaires le 26 avril, et pour les collèges et les lycées la semaine d’après. Je n’ai pas conditionné la réouverture des maternelles et des écoles, puis des collèges et des lycées, à des indicateurs sanitaires. Parce que ces trois semaines d’absence physique de cours sont déjà un effort important”, a-t-il dit au Parisien-Aujourd’hui en France en marge de cette rencontre.

Emmanuel Macron est en revanche resté vague sur la vaccination des enseignants, en indiquant seulement qu’ils feront partie des publics prioritaires quand la vaccination sera ouverte aux moins de 50 ans.

“Combien de temps nous devrons porter le masque ?” “Jusqu’à cet été, il faudra le porter au maximum”, a répondu le président de la République à Lorenzo, avant d’ajouter “espérer des conditions un peu allégées à la rentrée” de septembre.

Leave a Reply