Covid-19 : fêter Noël entre malades, «c’est une très mauvaise idée !» – Le Parisien

Spread the love

Alors que le variant Omicron se propage de manière exponentielle, de nombreuses personnes testées positives au Covid-19 décident de passer les fêtes de Noël ensemble malgré tout. Le médecin Gérald Kierzek alerte sur les risques de développer plusieurs souches du virus et d’aggraver la forme de la maladie.

Que pensez-vous de ces malades atteints du Covid qui vont fêter Noël ensemble ?

GÉRALD KIERZEK. C’est une très mauvaise idée ! Le fait d’être entre personnes qui ont le Covid va augmenter la concentration de virus dans la même pièce, la charge virale dans l’atmosphère va être plus importante et on risque de se recontaminer. Si, en plus, ces malades ont des virus de souches différentes, cela peut faire une co-infection et aggraver la situation. Quand on est malade, on reste chez soi, on prend du Doliprane et on se repose. Le repos, c’est le meilleur moyen de booster l’immunité.

Quelle peut être, pour eux, la répercussion ? Être malade plus longtemps, par exemple ?

La maladie peut être surtout plus forte. Une maladie grave se développe en fonction du virus et du système immunitaire. Si vous avez peu de virus et un bon système immunitaire, tout va bien. S’il y a beaucoup de virus et un bon système immunitaire, ça va plus ou mois bien. S’il y a énormément de virus, ça met le système immunitaire à plat. C’est une histoire de rapport de force.

Et parce qu’il est aussi possible d’être à la fois atteint du variant Omicron et du variant Delta…

Sur le plan théorique, tout à fait, oui, c’est possible. Cela s’appelle la co-infection.

Si certains malades, malgré tout, décident de passer du temps ensemble, quels conseils peut-on leur donner ?

Quand on est malade, on met un masque pour ne pas contaminer la personne en face. Ensuite, on aère la pièce régulièrement. L’idée, c’est que l’air circule. Ce qu’il ne faut surtout pas se dire, c’est : « Je suis malade, tout le monde est malade, ça ne changera rien ! » car ce rassemblement-là pourrait changer la donne sur l’état de santé à titre individuel.

Leave a Reply