Covid-19 : explosion de la pauvreté en Argentine, 200 000 morts en Inde… Le point sur la situation dans le mon – franceinfo

Spread the love

L’épidémie de Covid-19 continue de s’aggraver en Inde, tandis que d’autres pays, comme les Pays-Bas, reprennent peu à peu une vie normale, mercredi 28 avril. L’Inde est le quatrième pays le plus endeuillé derrière les Etats-Unis, le Brésil et le Mexique, et a comptabilisé la veille 350 000 nouvelles infections en une journée. Face à l’urgence, plusieurs pays ont promis d’envoyer une aide humanitaire. Franceinfo fait le point sur les faits marquants du jour.

Plus de 200 000 morts en Inde

Au total,  201 187 personnes ont succombé à l’épidémie et 3 293 ces dernières 24 heures, selon le ministère de la Santé. Face à cette situation, le président russe Vladimir Poutine a promis à l’Inde une “aide humanitaire d’urgence” de plus de 22 tonnes de matériel. La Suisse va également envoyer une aide d’un montant d’un million de francs suisses (environ 900 000 euros). Le Royaume-Uni a annoncé envoyer trois unités de production d’oxygène, après un premier envoi de matériel médical durant le week-end.

Par ailleurs, le B.1.617, nom donné au variant détecté en Inde, a été repéré dans plus de 1 200 séquences de génome dans “au moins 17 pays”, a annoncé l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

La pauvreté explose en Argentine

Sous les effets conjugués de la profonde crise économique qui secoue le pays depuis trois ans et de la pandémie, la pauvreté touche désormais 42% de ses 45 millions d’habitants. Environ 40% de la population vit de l’économie informelle et l’inflation chronique (36% en 2020) rend l’accès à la nourriture impossible pour beaucoup.

Les enfants sont particulièrement touchés. Selon Le Monde (article réservé aux abonnés), près de six Argentins sur dix de moins de 14 ans ne voient pas tous leurs besoins de base couverts. Après deux années de récession, la population fait désormais face aux conséquences d’une contraction brutale de 9,9% de l’économie.

Incertitude sur la présence de spectateurs aux JO

Les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août) ont repoussé à juin la décision sur la présence ou non de spectateurs locaux. En mars, ils avaient déjà tranché en décidant d’interdire la présence des spectateurs venant de l’étranger, une première dans l’histoire de la compétition.

Face à l’augmentation des cas de Covid-19, Tokyo et trois autres départements japonais sont placés depuis dimanche sous un troisième état d’urgence, qui impose que les manifestations sportives se déroulent à huis clos.

Les fermetures de liaisons aériennes avec l’Inde se multiplient

L’Australie a décidé de suspendre les vols en provenance d’Inde tandis que le Canada, les Emirats arabes unis, le Royaume-Uni et la Nouvelle-Zélande ont déjà suspendu ou restreint leurs vols. La Belgique a interdit l’entrée sur son territoire, de manière directe ou indirecte, aux personnes ayant séjourné au cours des 14 derniers jours en Inde, mais aussi au Brésil et en Afrique du Sud, où sévissent d’autres variants.

Aux Pays-Bas, les terrasses rouvrent après six mois de fermeture

Les Néerlandais ont pris d’assaut  les terrasses partiellement rouvertes après six mois de fermeture. Partout dans le pays, des files d’attente se sont formées devant les terrasses des cafetiers et restaurateurs, autorisés depuis mercredi à servir dehors entre 12 heures et 18 heures et à accueillir un maximum de 50 personnes en même temps.

Le couvre-feu, dont l’introduction en janvier avait déclenché les pires émeutes aux Pays-Bas depuis des décennies, a également été levé. Les Néerlandais sont par ailleurs autorisés à recevoir deux invités à la maison par jour, au lieu d’un seul.

Leave a Reply