Covid-19 et variants : peut-on être à la fois contaminé par Delta et Omicron et quels sont les risques ? – LaDepeche.fr

Spread the love

l’essentiel Le médecin en chef au laboratoire Moderna, Paul Burton, s’est inquiété de cas de double infection au variant Omicron et au variant Delta. Ce phénomène, qui reste rare, pourrait selon lui provoquer l’apparition d’un “nouveau variant plus dangereux”. 

Une personne peut-elle être à la fois contaminée par le variant Omicron et par le variant Delta du Covid-19 ? C’est une piste peu réjouissante qui a été évoquée par le Dr Paul Burton, médecin en chef au laboratoire Moderna. “Dans un futur proche, les variants Delta et Omicron vont coexister. […] Les gens peuvent héberger les deux virus”, a affirmé le spécialiste lors d’un Comité des sciences et de technologie. 

Interrogé par La Dépêche du Midi, le Dr Antoine Flahault, épidémiologiste et directeur de l’Institut de santé globale de l’université de Genève, explique cette double infection peut avoir lieu dans un contexte bien particulier : “On peut être infecté par deux variants différents du coronavirus lorsque l’on rencontre deux personnes infectées chacune par l’un des variants dans des conditions de transmission efficace. Ce n’est pas un événement de probabilité nulle, surtout en période d’intense circulation virale et de co-dominance de deux variants comme ces jours-ci à Londres et peut-être aussi au Danemark.

A lire aussi : Variant Omicron : la vaccination seule “ne suffira pas”, met en garde l’agence européenne des maladies

Dans un contexte de propagation particulièrement forte du variant Omicron en Grande-Bretagne, le Dr Paul Burton précise toutefois que ces doubles infections n’ont été constatées que “très rarement”. Elles peuvent cependant représenter un véritable danger : “Je pense qu’Omicron représente une réelle menace. Il va infecter des gens déjà infectés par Delta. […] Avec l’opportunité pour les deux variants d’échanger ou de partager des gènes”, explique le cadre du laboratoire Moderna dans les colonnes du Daily Mail.

Vers un “variant encore plus dangereux” ? 

Pour la personne contaminée, impossible pour l’heure de savoir si cette double infection provoquerait des symptômes aggravants. Selon le médecin en chef de Moderna, en contaminant une même cellule, les deux variants pourraient être amenés à “échanger du matériel génétique” et ainsi créer une nouvelle version du virus. “Cela pourrait créer un variant encore plus dangereux”, s’inquiète le Dr Paul Burton. Une information confirmée par le professeur Antoine Flahault : “la co-infection avec deux variants pourrait faire le creuset d’une hybridation des deux variants”.

Pour l’heure, la communauté scientifique n’a répertorié que trois variants qui se seraient formés de la sorte. Les chercheurs indiquent également que ce type de phénomène ne se produit que dans des “conditions spécifiques”, qui n’arrivent que très rarement.

A lire aussi : Covid-19 : une Belge de 90 ans contaminée par deux variants en même temps

Un cas de double-infection au coronavirus avait été observé en juillet dernier en Belgique : une nonagénaire, contaminée à la fois par le variant Alpha (britannique) et par le variant Bêta (sud-africain), était décédée. La biologiste moléculaire Anne Vankeerberghen avait alors appelé à se pencher plus sur ce phénomène “probablement sous-estimé” de double infection. 

Leave a Reply