Covid-19 en France : 131 nouveaux décès et 4442 patients en soins critiques – Le Parisien

Spread the love

La décrue se poursuit. Ce jeudi, Santé Publique France enregistre 131 nouveaux décès liés au Covid-19 survenus en milieu hospitalier, ainsi que 19 461 nouvelles contaminations. Au total, depuis le début de l’épidémie en France, 107 279 personnes (dont 80 972 à l’hôpital) ont perdu la vie à la suite d’une infection au nouveau coronavirus.

A l’hôpital, 23 656 malades du Covid sont actuellement pris en charge, contre 24 254 mercredi, et 26 985 jeudi dernier. Sur ce nombre, 4 442 patients sont hospitalisés en soins critiques, contre 4 583 mercredi, et 5 231 jeudi dernier. Ce chiffre est en diminution quasi continue depuis le point haut de 6 001 atteint le 26 avril (plus haut que le pic de la deuxième vague de l’automne à 4 900 mais en dessous de celui de la première vague en avril 2020, autour de 7 000). Du côté des contaminations, Santé Publique France dénombre 19 461 nouveaux cas, contre 21 498 cas ce mercredi, et 21 712 jeudi dernier.

La tendance à la baisse de l’épidémie est confirmée par le point épidémiologique hebdomadaire de Santé publique France publié jeudi soir. Ainsi, les chiffres consolidés pour la semaine du 3 au 8 mai montrent une nouvelle baisse des nouvelles admissions en services de réanimation (-24 % par rapport à la semaine précédente) et des nouvelles hospitalisations (-25 %). Le nombre total de personnes se trouvant en service de réanimation et en cours d’hospitalisation est également en baisse (respectivement -14 % et -12 %), même s’il est toujours « à un niveau élevé ».

« On n’est pas à l’abri »

« Mais la circulation du virus reste toujours soutenue sur l’ensemble du territoire métropolitain. La pression hospitalière demeure forte, notamment dans les services de soins critiques dans la majorité des régions, invitant à la plus grande vigilance dans les prochaines semaines compte tenu de l’assouplissement progressif des mesures collectives », met en garde Santé Publique France.

« Le maintien d’un haut niveau d’adhésion aux mesures individuelles de prévention, de dépistage, d’isolement des cas et des contacts et l’accélération de la vaccination sont essentiels pour maintenir à la baisse la dynamique observée et préserver les capacités hospitalières », insiste le rapport hebdomadaire.

En ce qui concerne la vaccination, la Direction générale de la Santé dénombre ce jeudi un total de 19 269 311 personnes ayant reçu au moins une dose du vaccin, et de 8 544 122 ayant reçu leurs deux doses, soit 16,3 % de la population majeure actuellement couverte.

La vaccination a été ouverte aux personnes de plus de 50 ans ce lundi. Et depuis ce mercredi, les plus de 18 ans peuvent également obtenir un rendez-vous si des créneaux de vaccination sont libres du jour pour le lendemain.

A moins d’une semaine de la prochaine étape du déconfinement, le président de la commission médicale des hôpitaux de Paris, Rémi Salomon, a néanmoins appelé à la vigilance. Face à l’éventualité d’un rebond de l’épidémie, « on n’est pas à l’abri », a-t-il déclaré jeudi matin sur BFMTV et RMC. « Le relâchement des mesures de restriction va avoir pour conséquence une recirculation du virus, tout va dépendre de l’ampleur de cette recirculation », a-t-il ajouté. « Si on vaccine beaucoup, on peut passer l’été sans quatrième vague », veut cependant croire le médecin.

Leave a Reply