Covid-19 : effets secondaires, efficacité… quelles différences entre les vaccins Pfizer et Moderna ? – Midi Libre

Perçu comme moins efficace et plus dangereux, le vaccin Moderna est-il si différent que celui de Pfizer ? On fait le point.

Alors que la campagne pour la 3e dose de vaccin s’accélère sous les effets d’annonce du gouvernement, une question demeure. Pfizer ou Moderna est-ce la même chose ? Pour le ministre de la Santé, Olivier Véran : oui. Il l’expliquait sur le plateau de France Info le 3 décembre dernier.

“J’insiste : Moderna et Pfizer, c’est pareil. La seule différence, c’est que si vous avez moins de 30 ans, on préfère vous donner du Pfizer et ce n’est pas pour des raisons d’efficacité” Olivier Véran pic.twitter.com/buC78ishLQ

— franceinfo (@franceinfo) December 3, 2021

Mais alors que seuls les vaccins Pfizer et Moderna ont été autorisés pour ce booster, des informations sur les risques de myocardite et une efficacité moindre ont circulé ici est là, concernant le Moderna. On fait le point.

Les points communs

Concernant les points communs d’abord, les deux vaccins sont basés sur l’ARN messager. Ils sont également injectés de la même façon : deux doses à environ quatre semaines d’intervalle. L’efficacité est similaire entre Pfizer et Moderna.

La seule petite différence logistique repose sur le conditionnement et les modalités de conservation. Ainsi Moderna peut être conservé 7 mois entre -25°C et -15°C, détaille le ministère de la Santé. Le Pfizer de son côté, “se conserve 6 mois à -80°C et peut être conservé 2 semaines entre -25°C et -15°C”.

Un dosage différent

La grosse différence entre les vaccins Pfizer et Moderna repose sur le dosage d’ARN. Là où une dose de Pfizer contient 30 microgrammes d’ARN messager, une dose de Moderna en contient 100 microgrammes pour les deux premières doses.

Et c’est précisément ce dosage plus puissant chez Moderna qui implique des conséquences et à des effets secondaires un peu plus forts. Avec notamment un risque de myocardite (inflammation du muscle cardiaque) plus élevé pour les moins de 30 ans.

Dans “la population de moins de 30 ans, ce risque apparaît environ 5 fois moindre pour le vaccin Comirnaty de Pfizer comparativement au vaccin Spikevax de Moderna (100 µg) chez les 12-29 ans, tranche d’âge pour laquelle l’excès de cas par million est le plus élevé (131,6 par million de cas pour Moderna versus 26,7 pour Pfizer)”, indiquait la Haute autorité de santé (HAS) dans son avis du 8 décembre.

Pour la troisième injection, Moderna a prévu de rééquilibrer son dosage et passer à 50 microgrammes d’ARN messager en ne vaccinant qu’avec une demi-dose. Pour autant, par précaution, les autorités conseillent toujours aux moins de 30 ans de privilégier le vaccin Pfizer à celui de Moderna.

Une efficacité similaire ?

Les deux vaccins présentent une efficacité comparable, de l’ordre de plus de 90 %, contre les formes graves du Covid-19.

Mais là aussi le dosage plus important de Moderna semble avoir un effet. Une étude sur des vétérans américains, publiée dans Science début novembre, démontre ainsi une efficacité plus importante du Moderna plus de 5 mois après l’injection. Elle était de 58 % pour ce vaccin contre 43 % pour Pfizer.

Et concernant la dose de rappel moins dosée de Moderna, une étude publiée au Royaume-Uni indique que l’efficacité de Moderna reste très proche de celle de Pfizer.

Des vaccins interchangeables ?

Pour les professionnels de santé, ces vaccins sont assez similaires pour être interchangeables, dans le cadre d’une vaccination hétérologue, soit avec des vaccins différents.

Il semble même que le mélange des vaccins en rappel renforce l’immunité: “Ce n’est pas l’un ou l’autre, ce n’est pas l’un contre l’autre, au contraire, les schémas hétérologiques renforcent et boostent les défenses immunitaires”, expliquait ainsi à BFM TV Valérie Cornu, directrice du centre de vaccination de Mantes-la-Jolie (Yvelines).

Pfizer, Moderna : quels stocks en France ?

Dans les stocks, on compte cinq millions de doses de Pfizer, contre 20 millions de doses de Moderna. Il est donc impossible que tout le monde reçoive du Pfizer.

De plus, le Moderna est utilisé en demi-dose. Il permet ainsi de faire deux fois plus de rappels. Il est cependant un peu plus compliqué pour les professionnels. “C’est vrai que c’est un petit peu plus simple avec le Pfizer d’un point de vue technique puisqu’un flacon fait moins de doses”, explique Yorick Berger, pharmacien, dans un reportage de TF1.

En effet, 22 personnes peuvent être vaccinées avec un seul flacon de Moderna, contre sept pour Pfizer. Les soignants de ville ont ainsi commandé la semaine dernière un total de 3,2 millions de doses de Pfizer pour 800 000 de Moderna, soit le quart. 

Leave a Reply

Discover more from Ultimatepocket

Subscribe now to keep reading and get access to the full archive.

Continue reading