Covid-19 : Donald Trump assure qu’il va « beaucoup mieux » dans une nouvelle vidéo – Le Monde

Spread the love
Capture d’écran de la vidéo de Donald Trump diffusée sur son compte Twitter, samedi 3 octobre, alors qu’il se trouve à l’hôpital Walter Reed, dans la banlieue de Washington.

Le président américain, Donald Trump, hospitalisé après avoir été testé positif au coronavirus, a assuré qu’il se sentait « beaucoup mieux » et a promis qu’il serait « bientôt de retour », dans une vidéo diffusée sur son compte Twitter samedi 3 octobre, dans la soirée.

« Je suis venu ici, je n’allais pas très bien », dit-il alors qu’il est soigné depuis vendredi à l’hôpital militaire Walter Reed en banlieue de Washington.

« Je n’avais pas d’autre choix »

« Je me sens beaucoup mieux maintenant, nous travaillons dur pour que je me remette tout à fait. Je pense que je serai bientôt de retour et j’ai hâte de finir la campagne comme je l’ai commencée », a-t-il ajouté dans cet enregistrement de quatre minutes manifestement filmé dans une suite médicale de l’hôpital, et dans lequel il apparaît assis à une table, en veste mais sans cravate, et légèrement fatigué.

« On ne sait pas pour la période des tout prochains jours, je suppose que c’est ça le vrai test, donc nous verrons ce qui se passera au cours des prochains jours », a ajouté le dirigeant de 74 ans, qui a également justifié sa décision de poursuivre la campagne présidentielle et de tenir de larges rassemblements en pleine période de pandémie, et alors qu’il raille régulièrement son adversaire démocrate, Joe Biden, de faire campagne depuis son « sous-sol ».

« Je n’avais pas d’autre choix parce que je ne voulais tout simplement pas rester à la Maison Blanche », explique-t-il. « Il fallait que je sorte (…). Je ne peux pas rester enfermé dans une pièce à l’étage et totalement en sécurité. (…) En tant que dirigeant, vous devez affronter des problèmes. Aucun grand dirigeant n’aurait jamais fait cela », ajoute-t-il, sous-entendant de rester confiné.

Le président américain remercie également les médecins et les infirmières qui le soignent ainsi que les dirigeants mondiaux et les Américains qui lui ont envoyé leurs vœux.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Présidentielle américaine : l’hospitalisation de Trump alimente les questions sur la continuité de la campagne

Eteindre la polémique

Dans la journée, son médecin personnel, Sean Conley, avait annoncé que le 45président des Etats-Unis allait « très bien » et se portait de mieux en mieux depuis son arrivée à l’hôpital mais des doutes subsistaient.

Quelques minutes après l’intervention de Sean Conley, une source ayant connaissance de son état de santé avait donné à l’Agence France-Presse (AFP) une description bien plus alarmiste de la situation, déclarant : « Les signes vitaux du président ces dernières vingt-quatre heures ont été très inquiétants, et les quarante-huit prochaines heures seront critiques en termes de soins. Nous n’avons toujours pas emprunté une voie claire vers le rétablissement. »

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Président Trump, an IV : semaine horribilis

Cette nouvelle vidéo du président américain semble vouloir éteindre toute polémique sur son état de santé alors que la campagne électorale a été bouleversée par l’hospitalisation : ses déplacements ont été annulés, son directeur de campagne a lui aussi été contaminé, et l’incertitude plane sur les prochains débats télévisés, notamment celui censé opposer leurs colistiers, le vice-président Mike Pence et la sénatrice démocrate Kamala Harris, mercredi.

Son équipe a annoncé samedi que la campagne continuerait pourtant « à pleine vitesse », avec des déplacements de M. Pence et des fils Trump après le débat des numéros deux.

Cluster à la Maison Blanche

La Maison Blanche est liée à de multiples contaminations. La liste des proches de M. Trump infectés s’allonge : son épouse Melania, sa conseillère Hope Hicks, son directeur de campagne Bill Stepien, trois sénateurs républicains, l’ancienne conseillère Kellyanne Conway, l’actuel conseiller Chris Christie… Sans compter trois journalistes accrédités.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Covid-19 : l’hospitalisation de Donald Trump enfièvre la présidentielle américaine

Un événement retient l’attention : samedi dernier, des dizaines d’invités se sont pressés dans les jardins et les salons intérieurs de la présidence pour la nomination de la juge Amy Coney Barrett à un siège de la Cour suprême. Les caméras ont filmé quantité de mains serrées et d’embrassades, la plupart des invités omettant le port du masque, pratique manifestement érigée chez les républicains comme une marque de loyauté.

Les circonstances de la contamination de Donald Trump étant inconnues, il est impossible de savoir s’il était contagieux lors du débat contre Joe Biden mardi soir dernier, à Cleveland. Les deux hommes ont passé plus de quatre-vingt-dix minutes sur la même scène. Joe Biden, 77 ans, était négatif vendredi, et il se refera tester dimanche, a-t-il dit samedi.

Notre sélection d’articles sur l’élection présidentielle aux Etats-Unis

Le Monde avec AFP

Leave a Reply