Covid-19 dans le monde : durée d’isolement réduite de moitié en cas d’infection aux Etats-Unis, perturbations dans le ciel – Le Monde

Spread the love
Un travailleur médical réalise un test Covid-19 sur une étudiante, à New York, aux Etats-Unis, le 8 octobre 2020.

La pandémie de Covid-19 a fait plus de 5,3 millions de morts dans le monde depuis que le bureau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019 dans ce pays, selon un bilan établi lundi par l’Agence France-Presse à partir de sources officielles. L’OMS estime que le bilan réel pourrait être deux à trois fois supérieur.

Lire nos explications : Article réservé à nos abonnés Ce que l’on sait à ce stade du variant Omicron
  • Les autorités sanitaires américaines réduisent de moitié la durée d’isolement en cas d’infection

Les autorités sanitaires américaines ont réduit, lundi 27 décembre, de moitié la durée recommandée de quarantaine pour les personnes positives au Covid-19. La durée d’isolement passe de dix à cinq jours pour les personnes asymptomatiques et de quatorze à cinq pour les cas contacts non-vaccinés, ont indiqué les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC). La principale agence sanitaire des Etats-Unis conseille aussi de porter un masque pendant les cinq jours qui suivent la quarantaine, tandis que les cas contacts pleinement vaccinés n’ont pas besoin de s’isoler. La majorité des infections ont lieu dans les deux jours précédant et les trois jours suivant l’apparition des symptômes, ont expliqué les autorités dans un communiqué.

Les Etats-Unis s’approchent d’un seuil jamais atteint de contaminations, avec près de 215 000 nouveaux cas dimanche, un bond de 83 % en quatorze jours. Mais le président Biden a refusé de céder à la panique : le variant Omicron du coronavirus n’aura pas le même impact que la première vague de Covid-19 il y a un an ou que le variant Delta cette année, a-t-il estimé, en raison de la campagne massive de vaccination et du dépistage. « Nous ne voyons pas les hospitalisations augmenter autant » qu’avant, a affirmé Joe Biden, alors que 72 % de la population a reçu au moins une injection. Il a toutefois admis que certains hôpitaux du pays étaient « dépassés, en termes d’équipements et de personnel », par une hausse des hospitalisations, en majorité des personnes non vaccinées qui sont encore nombreuses.

  • De nouvelles restrictions en Grèce

En Europe, épicentre mondial du rebond épidémique, plusieurs pays ont décidé de nouvelles restrictions pour éviter l’engorgement des hôpitaux. La région Europe est celle qui enregistre le plus de cas dans le monde, avec 2,9 millions ces sept derniers jours (55 % du total mondial), ainsi que le plus de décès avec plus de 24 000 morts la semaine passée (53 % du total), suivie de la zone Etats-Unis – Canada (plus de 10 000, 22 %).

La Grèce va fermer, à partir du 3 janvier, les restaurants et bars à minuit et ne permettre des tablées que de six personnes dans ces établissements. Et les personnes dans les entreprises et les administrations publiques doivent passer à 50 % de télétravail à partir du 3 janvier et jusqu’au 16 janvier. Le Danemark et l’Islande ont annoncé avoir dépassé des seuils jamais atteints de cas quotidiens de Covid-19. Et la Norvège a indiqué que le nouveau variant du coronavirus était désormais majoritaire dans la capitale, Oslo.

  • A Xi’an, en Chine, seuls les automobilistes impliqués dans la lutte anti-épidémique ont le droit de prendre le volant

En Chine, qui se prépare aux Jeux olympiques d’hiver (4 au 20 février) et applique depuis l’an passé une « stratégie zéro Covid », la ville de Xi’an (nord) a promis d’imposer les mesures « les plus strictes » après le dépistage de plusieurs centaines de cas de Covid-19. Les habitants de la ville sont contraints de rester chez eux depuis jeudi, avec le droit de sortir seulement une fois tous les trois jours pour le ravitaillement. Et à partir de lundi, seuls les automobilistes impliqués dans la lutte anti-épidémique ont le droit de prendre le volant.

  • Quatrième dose de vaccin en Israël

En Israël, un hôpital a commencé lundi à administrer une quatrième dose du vaccin anticoronavirus à ses soignants, dans le cadre d’un essai clinique qui devrait précéder une campagne nationale.

  • Le transport aérien toujours fortement perturbé

Le variant Omicron continuait lundi de fortement perturber le transport aérien, particulièrement prisé en cette période de fêtes, avec des milliers de vols annulés depuis le week-end de Noël en raison de ce variant très contagieux identifié en Afrique du Sud en novembre.

Quelque 8 300 liaisons aériennes internationales ou intérieures ont été annulées ce week-end, des dizaines de milliers de vols ont enregistré des retards entre vendredi et dimanche. Durant ce long week-end, les compagnies aériennes chinoises ont à elles seules supprimé plus de 2 000 vols, dont un grand nombre pour Xi’an, dont les 13 millions d’habitants sont confinés. Les perturbations se poursuivaient lundi (près de 2 500 vols annulés) et mardi (plus de 800 à ce stade), selon le site FlightAware.

Le Monde avec AFP

Leave a Reply